Avertir le modérateur

tout

  • De la rigueur au désarroi,

    l'enthousiasme des Français n'y est plus.

    En ce mois de juin, mois de début des grandes vacances, de la transhumance des gens des villes vers la mer, le soleil, la montagne, et vers d'autres horizons plus lointains, le moral n'y est plus.

    27 milliards de déficit de la sécurité sociale, 100 milliards que François Fillon veut dégager en quatre ans, la moitié sur la réduction des dépenses et l'autre sur l'augmentation des recettes, et rien pour les Français. «45 milliards viendront de la réduction des dépenses publiques» et «5 milliards» d'un coup de rabot aux niches fiscales. Côté recette, «35 milliards» viendront d'un rattrapage, après la crise, des pertes de recettes conjoncturelles» et «15 milliards correspondront à la fin des mesures que nous avons prises pour relancer l'économie». «Depuis 2007, 100 000 fonctionnaires n'ont pas été remplacés. Je ne connais pas beaucoup de pays qui ont réalisé un tel effort», s'est félicité le premier ministre le samedi 12 juin salle Gaveau à Paris. De la folie après avoir gouverné en maître pendant sept années en être réduit à un tel cataclysme, ne trouvez-vous pas là un constat d'échec pattant. Ou allons-nous dans cette marche infernale vers notre déclin. Comment pourrons-nous redresser toutes ces erreurs de gestion de cette droite incompétente, et sectaire, comment effacer la dette si le peuple est exsangue, autant de questions qu'un changement de majorité aura à faire face, ce ne sera pas facile sans une hausse des impôts sur les revenus et la suppression de la TVA sur la restauration selon Jean-Pierre Jouyet président de l'autorité des marchés.

    Alors comment vivre dans l'enthousiasme, nous sommes abattus par ce cataclysme, non, nous sommes résignés, accablés, parce ce qui nous arrive avec la dette, le chômage, l'allongement inéluctable de l'âge de la retraite, regardez les Allemands, ils sont à 67 ans que l'on nous rabâche en oubliant de dire qu'ils ne cotisent en moyenne que 35 années selon François Chéreque, CFDT, la misère de plus en plus grande, comment faire que cela change à force de n'entendre qu'un seul son de cloche nous nous résignons, nous sommes polarisés à être condamné à cette rigueur que nous trouvons injuste n'en n'étant pas la cause. Cette mascarade de concertation syndicale, alors que tout était bouclé avant pour l'augmentation de l'âge à 63 ans petit à petit, doucement, pour bien nous l'introduire, nous vivons plus âgés donc il faut augmenter l'âge de  la retraite rabâché sans cesse pour nous faire comprendre, ne trompe que ceux qui veulent bien l'être, ce n'est donc pas réjouissant de constater que l'on est mené en bateau, nous le verront bientôt.

    La dessus arrive la flottille de liberté, ce convoi humanitaire de six bateaux battant pavillon Turc se dirigeant vers Gaza et arraisonné en eaux internationales par Israël avec la bénédiction implicite de notre gouvernement, voir ici. Cela nous a réveillé de la torpeur de la retraite et du reste, et la presse s'est déchaînée ainsi que nombre de gens dans les capitales qui ont défilés clamant leur honte sur Israël. Peine perdue aussi, Israël est intouchable il peut faire ce qu'il veut en restant impuni. D'ailleurs à l'écouter ce sont des terroristes Turcs pro-palestiniens qui ont monté ce coup, eux n'ont fait que se défendre puisque leur pays était en danger ! Quand à la commission d'enquête quelle tromperie si elle n'est pas Israélienne elle est forcement terroriste, de toutes façons les enquêtes, Israël s'en torche le .... Ce n'est pas fait pour nous réjouir, que vas-t-il faire ensuite puisque d'autres bateaux envisagent aussi de faire route humanitaire vers Gaza ?

    Nous avons eu un petit divertissement avec Christine Boutin, saviez-vous qu'elle gagnait autant ? Non, probablement, mais alors que doivent gagner celles et ceux qui sont comme elle quand le cumul est possible entre la retraite et la fonction ou la mission. Si l'on fait la somme de ce que les sénateurs, les députés, la présidence avec les ministres et collaborateurs, ce doit faire un bon paquet, mais tout cela est légal voyons, c'est une bonne blague, ils se sont voté ces avantages, il est bien connu la charité commence par soi-même, mais là pas de rigueur.

    Tout n'est pas mauvais dans cette révélation du Canard enchaîné «Le prix payé par Sarko pour calmer Christine Boutin» page 2.

    img013.1276355015.jpg

    Notre charmante ministre qui a bon cœur a décidé de ne pas accepter ces 9.500 € mensuels constituant ainsi un fait de jurisprudence qui obligerait à ce que d'autres fassent comme elle, alors qu'ils seraient dans leur bon droit. Jean Pierre Jouyet ne verrais aucun inconvénient que son salaire de 300.000 € annuels bruts soit réduit de 20 à 30 %.

    Faut-il blâmer Christine Boutin ? Assurément non, pourquoi et en fonction de quoi, ce n'est que son droit. Est-elle responsable ? Bien sûr que non, c'est notre république qui s'exprime. Le problème est que notre République n'a pas vu tous les abus de sa puissance et il lui faudrait être plus moraliste afin d'éviter que les Français découvrent souvent les abus liés à une dérive monarchique incarnée par notre président, je sais tout, je fais tout, je suis le maître ! Car c'est bien lui qui a fixé cette rémunération alors que Christine aurait eu une rentrée d'argent de 18.000 € par mois avec ce qu'elle perçoit comme ancienne ministre, députée et autres, ce qui pour beaucoup est choquant, mais le savait-il, mais oui ! La France c'est ceux d'en bas, obligés de se serrer la ceinture, crise ou pas, et ceux d'en haut exonérés du mot rigueur. Mais, elle a posé la vraie question sur France 2,

    «une question fondamentale, qui est celle de savoir dans un État de droit où la loi est respectée, s'il faut plier sous le poids de la tourmente médiatique» (sic).

    L'un et l'autre chère Christine, un parlementaire doit savoir composer en fonction des circonstances. Elle n'aura finalement pas tout perdu puisque son nom restera comme celui d'un sacrifice pour la république qui s'appellera Boutin. Mais bien plus, François Fillon a annoncé le 10/06/10 que les rémunérations octroyées à des personnalités pour des missions seraient désormais cadrées «selon une doctrine uniforme», après la polémique liée à son salaire. «Cette doctrine fixera des références, notamment sur leur niveau, les éventuels cumuls, et bien sûr prendra en compte la nature et les exigences de chaque mission». Ne faut-il pas le temps que cette moralisation se mette en place, pour nous c'est déjà fait depuis longtemps.

    Et puis arrive le coût des chambres de nos footballeurs, alors là c'est à se tordre de rire. On savait que le foot glanait beaucoup d'argent, sport mondial qui déchaîne les passions, tout est permis pour ces charmants garçons. En général, ce sont toujours des hôtels confortables, mais là on a mis le paquet les chambres sont de 589 € à plus suivant leur importance et cela peut aller jusqu'à 1.000 €.

    h-20-2103038-1275904724.1276360704.jpg

    Référence le Post coupe du monde 2010.

    C'est notre jeune Rama Yade secrétaire d'État aux sports qui a mis les pieds dans le plat en dénonçant selon elle le choix d'un hôtel trop luxueux. Le Pezula Resort est à cinq étoiles et pas des petites comme souvent en Afrique ou cinq étoiles font à peine trois chers-nous, non, ce serait le plus luxueux d'Afrique. 78 chambres, un parc de 1.000 hectares réservé, une réserve de 600 hectares et un petit golf de 18 trous, de quoi se détendre et le tout au bord de l'Océan Indien. Elle à fait le crime qu'il ne fallait pas faire, les footballeurs c'est sacré, des fois qu'ils remporteraient la coupe du monde quelle pub pour Sarkozy à faire oublier un temps le cataclysme de sa rigueur.

    «J'attends que l'équipe de France nous éblouisse par ses résultats plutôt que par le clinquant des hôtels. Moi je les ai appelés à la décence en temps de crise». «Si la France va très loin, le choix d'un site proposant les meilleures conditions d'entraînement peut paraître judicieux... Par contre si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes, la fédération et les instances du football devront s'en expliquer», c'est dit !

    Et cela a été une levée de boucliers. Il faut bien admettre qu'elle n'a pas tord cette Rama, si l'on pense au décalage entre ces chambres et ce que beaucoup de Français vivent au quotidien dans des logements pourris. Certes le problème est différent mais c'est seulement d'un peu de décence qu'il s'agit. Alors elle à été remise en place par la ministre en chef Madame Roseline Bachelot, le verbe haut, qui déclare que ce n'est pas nous qui payons mais la FIFA et qu'elle alloue pour cela 350 millions à distribuer entre les participants pour les frais de séjour. Les équipes éliminées à l’issue du premier tour ne toucheront «que» 6,7 millions d’euros. Largement de quoi couvrir les frais d’hôtel et de transport. La dotation augmente ensuite en fonction des tours franchis, jusqu’au vainqueur qui recevra 25 millions d’euros. Certes, l’établissement de Knysna où logent les Français se présente sur son site Internet comme le plus luxueux, mais les grandes nations du football mondial ne sont pas en reste.

    Avec tout ceci nous étions préparés pour le premier match de notre équipe et nous aurions été 15 millions de téléspectateurs devant notre poste presque un record d'audience pour TF1. Il faut dire qu'après la défaite contre la Chine nous n'en menions pas large d'autant que cette histoire de chambre n'était pas du meilleur gout pour le moral de nos troupes, ils devaient se sentir un peu stressés. Il faut dire aussi qu'avec les attaques contre le sélectionneur Raymond Doménech qui ne cessent de l'accabler, il lui faut une bonne carapace pour tout encaisser. Il en a jusqu'à la fin en juillet puis il passe la main à Christian Blanc son remplaçant. Tenir dans ces conditions n'est pas aisé, mais il souhaite que l'équipe aille aussi loin que possible, ne serait-ce que pour se venger de ces critiques inconsidérées venant d'incompétents qui ne feraient que moins bien. Un ensemble de critiques que nous aurions pu nous passer. C'est dingue un tel comportement, il n'y est pour rien si nous n'avons pas un Zidane, si nos avants sont stériles ne marquant pas de but, le défaut de toujours des Français. On peut les mettre les joueurs à toutes les places s'ils n'ont pas la valeur que nous souhaitons, cela ne change rien, et ce n'est pas en les accablant qu'ils seront meilleurs.

    Alors le match, comme les autres, il a été décevant. C'était l'occasion que nous attendions pour un peu de joie, tant pis c'est raté. Tout aussi stérile que les précédents alors que nous avons eu des occasions de buts d'autant que l'équipe de l'Uruguay semblait à notre portée, au bout du rouleau vers la fin du match. Ce match nul ne grève pas nos chances, nous avions aussi la dernière fois fait un match nul et cela ne nous a pas empêché d'aller en finale. Une coupe du monde de foot ce n'est pas qu'un seul match, c'est un mois de jeu au haut niveau et bien des équipes ne tiennent pas la distance. De toute façon nous ne pouvons que nous améliorer et j'ai confiance que nos joueurs prendront le rythme pour nous faire passer cet ennui.

    Bien sur à coté de l'Argentine ou j'ai vu dans le match Argentine Nigeria une telle différence avec nous, quelle élégance ont ces Argentins. Du solide à l'arrière de l'expérience au milieu et le talent à l'avant. C'est une autre dimension, une autre école ou la finesse de jeu et l'opportunité du placement est remarquable, ce qui nous manque, ils devraient aller loin. Il ne faut pas oublier ces grands Nigériens élégants et solides qui ont su tenir les Argentins, et sans la surprise d'entrée de match les Argentins n'auraient pas gagné, le goal Nigérien Enyeama a été remarquable.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu