Avertir le modérateur

testés

  • Testés sans être payés,

    une nouvelle forme d'emplois pour chômeurs !

     

    Savez-vous que  les entreprises testent gratuitement la capacité des chômeurs, et est-ce légal ? Mais comme on dit avantage acquis reste acquis en droit du travail, et bien l'avantage est de ne pas payer pour les chômeurs qui sont testés par le pôle emploi, cela devient donc un droit. Remarquez, lorsque j'ai commencé à travailler à 18 ans, en tant qu'ajusteur, on nous faisait faire un essai d'une journée préalable à la période d'essais de deux semaines, nous n'y trouvions rien dire, cela fait 63 ans, mais je ne me souviens plus si nous étions payés ?

    Le monde à bien changé, et c'est tant mieux. C'est donc travailler sans être payés, enfin presque. Le problème est que ce n'est pas une journée et qu'il est beaucoup plus difficile maintenant eu égard à l'âge et aux longues périodes de chômage de savoir si une personne est encore apte à travailler.

    En 2009, 110.000 chômeurs ont été testés en entreprise par le Pôle emploi, il est vrai qu'il doit y avoir de bons chômeurs encore aptes comme de mauvais chômeurs inaptes et qu'il convient de faire attention avant d'en embaucher. Nous savions qu'il y avait des stages non rémunérés et même des stages que l'on payait, mais pas encore des chômeurs non payés par l'entreprise pendant une semaine sous accord du Pôle emploi, l'information a peu été médiatisée. Pendant ces stages ces chômeurs conservent leurs allocations de chômage et de plus, ils leurs donnent un espoir tout en leur mettant le pied à l'étrier.

    En soit l'idée est réfléchie, il vaut mieux quelqu'un adapté au poste que pas du tout. Mais est-ce que le pole emploi vérifie bien si le chômeur satisfaisait ou pas au poste dans le cas ou il est accepté ou rejeté ? Vérifie-t-il s'il est accepté qu'il soit embauché aux conditions de l'accord salarial, et s'il est rejeté pourquoi ? C'est tout le problème, sans contrôle tout est permis, et comme il y a des patrons qui peuvent profiter de l'occasion il faut faire attention, mais sur ce point pas d'informations. Et puis, il faut connaître quels sont les chômeurs testés ? Probablement ceux qui n'ont pas de diplôme ou tout en bas de l'échelle, femme de ménage, caissière, agent de surveillance,... qui passent de petits boulots en petits boulots. Il y a donc deux sortes d'évaluation, celle en milieu de travail préalable au recrutement EMTPR, et celle en milieu de travail EMT. Encore un truc pour faire simple, les syndicats sont perplexes.

    Quand un chômeur est sans emploi pendant une année, il est logique de s'assurer de ses capacités à travailler, mais s'il est devenu inapte qu'en fait-ont ? Avec ce système de tests il ne peut trouver du travail, alors qu'il faudrait le prendre en mains pour l'aider, cela couterait moins cher que de payer son chômage ou RSA ou RMI. Sur ce point pas d'information, et c'est bien dommage par ce que ceux qui sont n'ont plus d'allocation finissent rapidement SDF. Nous sommes devenus une machine à éjecter plutôt que d'intégrer.

    Le pôle emploi, les radiations, la confession d'une taupe.

     

    CONFESSIONS D'UNE TAUPE Á PÔLE EMPLOI
    envoyé par teleTOC. - L'info internationale vidéo.

    Le travail préalable au recrutement qu'est-ce que c'est, comme explicité dans le titre c'est une évaluation préalable qui n'implique pas d'embaucher le chômeur, on le met sous son coude au cas où....

    La situation est la suivante, une offre d'emploi a été déposée au Pôle emploi, et l'entreprise veut s'assurer que le candidat a toutes les compétences nécessaires, alors le Pôle emploi propose un recrutement en EMTPR. Cela permet de tester un candidat en situation réelle dans l'entreprise qui a fait la demande. La durée de cette évaluation peut aller jusqu’à 40 heures sur 5 jours. Un tuteur, collaborateur de l’entreprise, est chargé de vérifier ses compétences en lui confiant des tâches à réaliser. Le chômeur conserve son statut de demandeur d’emploi et Pôle emploi assure sa protection sociale. Il n’est pas salarié de l’entreprise.

    A l’issue de l’évaluation, il peut être décidé de recruter le candidat ou non. Une action de formation préalable au recrutement (AFPR) peut également être proposée, afin d’adapter les compétences du candidat au poste proposé, l'idée est séduisante, mais quand on sait que la formation est une manne pour ceux qui la pratique, et que les abus sont florissants, par ce qu'elle n'apporte pas d'expérience sur le terrain. Le pauvre type malléable à souhaits peu galérer de formation en formation de test en test jusqu'à ce qu'il devienne inapte au travail. La machine à broyer si l'on tombe sur des patrons peu scrupuleux. En 2009 chez pôle emploi on a recensés plus de 80.000 EMTPR. Nous n'avons pas de tests d'évaluation des patrons voyous TEPV, c'est bien dommage.

    L’évaluation en milieu de travail, EMT, est une prestation permettant à un demandeur d’emploi de vérifier ses compétences pour un emploi. Une convention d’évaluation est signée en milieu de travail avec Pôle emploi et le demandeur d’emploi. Le demandeur d’emploi est accueillit pour une durée maximale de 80h, et la prestation est rémunérée par Pôle emploi. Le demandeur d’emploi conserve ce statut, il ne devient pas salarié de l’entreprise, et sa couverture sociale est assurée par Pôle emploi. Ce dispositif a concerné 30.000 chômeurs en 2009. Pour les syndicats, les conventions signées avec l'entreprise sont bidons, et n'engagent à rien, ce n'est que du travail gratuit.

    En toute honnête, c'est probablement entre les deux, entre ceux qui sont sérieux et ceux qui ne le sont pas profitant des circonstances pour faire faire un travail gratuit c'est toujours bon à prendre, mais ce n'est pas sans résultats même si ce n'est pas parfait, le taux d'embauche serait de 50 % en EMTPR. Que peut faire le Pôle emploi s'il apparaît des abus rien, il n'a aucun moyen d'agir sur l'entreprise qui est maître chez-elle. Ces artifices ne sont finalement que des replâtrages dès lors que le pouvoir appartient au patron. Nous ne sortirons pas de cette spirale si une prise de conscience nationale n'agit pas pour contraindre les entreprises à embaucher par une loi, répressive et incitative, répressive si elle peut embaucher et qu'elle ne le fait pas, et incitative par une aide si elle le fait. C'est aussi le même problème pour les séniors.

    Une période d'essai sans être payé

    Une période d'essai sans être payé
    envoyé par BFM. - L'info video en direct.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu