Avertir le modérateur

suite 32

  • Des Chevaliers de la Table Ronde au gouvernement mondial, dossier suite 32,

    la suite du programme.

     

    Histoire moderne de la Franc-maçonnerie
    La Franc-maçonnerie: une religion
    Le Général Albert Pike
    Les Illuminatis
    Retournons maintenant aux premiers jours des Illuminati
    Les guerres napoléoniennes
    Programme révolutionnaire
    Les guerres mondiales
    Le gouvernement mondial.

     

    Histoire moderne de la Franc-maçonnerie.

    L'institution maçonnique doit son existence à une confrérie de maçons constructeurs, qui voyageaient en Europe dès le VIIIème siècle. Ils se partageaient des secrets reliés à leurs métiers. Dans la formulation de «franc-maçon», sous la forme anglaise «free-mason», il faut voir la définition d'un homme libre, (le préfixe free semble l'attester), un ouvrier hors du commun, bénéficiant de franchises accordées par l'église ou par les souverains, libre des obligations d'une corporation ou libre de naissance.

    Au tout début la Franc-maçonnerie n'était qu'un Ordre corporatif du même type que l'Ordre des Architectes ou des Ingénieurs, mais ce fut en Grande Bretagne et surtout en Écosse, que l'on retrouva, au début du XVIIème siècle, les premières traces de la Franc-maçonnerie moderne, soit la transition entre une maçonnerie de métier à une maçonnerie de pensée.

    En 1702, la loge londonienne Saint-Paul édictait que,

    «les privilèges de la maçonnerie ne sont plus désormais réservés seulement aux ouvriers constructeurs mais, ainsi que cela se pratiquait déjà, ils seront étendus aux personnes de tous les états qui voudront y prendre part».

    Commence alors l'histoire de la maçonnerie moderne, dite aussi spéculative ou symbolique. Le 24 juin 1717, jour de la Saint-Jean, les membres de quatre loges londoniennes se réunissent et fondent la Grande Loge de Londres, première fédération de loge maçonnique. En 1721, le grand maître de la loge de Londres demande à James Anderson, pasteur de l'église presbytérienne Écossaise, de compiler les Old Charges (Anciens devoirs) des maçons et de rédiger de nouvelles constitutions.

    En 1723, James Anderson publie à Londres «The Constitutions of Free-masons».

    L'implantation par les Anglais des loges maçonniques en France se situerait vers 1725. En 1738, la première obédience Française fédération des Loges voit le jour. C'est la Grande Loge de France. En 1773 apparaît une obédience rivale le Grand Orient de France.

    Si, en 1738, la Grande Loge de Londres se proclame Grande Loge d'Angleterre, c'est qu'elle compte alors des loges à travers tout le pays, et même dans ses colonies, en Amériques du Nord, au Canada et aux Indes. Les Anglais vont l'exporter jusqu'en Turquie, en Chine et même jusqu'au Nicaragua.

    Partout en Europe, c'est la contagion avec les Pays Bas comme le Luxembourg et la Hollande. Sont touchés aussi l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Bulgarie, la Roumanie, la Grèce. La Suisse, tout l'Empire de Russie, l'Europe méridionale et notamment, le Portugal.

    La Franc-maçonnerie compte différents rites et rituels. Au nombre des rites encore en usage aujourd'hui, on trouve d'abord le Rite Écossais Ancien et Accepté, le plus pratiqué au monde. Né en France au début du XVIIIème siècle, ce rite est composé de trente-trois grades, voir les dossiers 4 et 5. Le Rite Écossais rectifié remonte aussi au XVIIIème siècle mais il comprend six degrés. Le Rite Français dit aussi Rite Moderne a sept degrés définis par le Grand Orient de France en 1786. Il a été plusieurs fois modifié. Il y a aussi le Rite Émulation et le Rite d'York, le Rite Misraim et le Rite de Memphis. Publiquement, cette société franc-maçonne se présente comme une organisation philanthropique, c'est-à-dire, axée sur les bonnes œuvres et prônant des valeurs justes et morales.

    Mais, dans les faits, il en est tout autrement. Dans le livre The Lost Keys of Freemasonry, Manly Palmer Hall, 33e degré, révèle que,

    «L'ordre maçonnique n'est pas qu'une simple organisation sociale mais elle est composée de tous ceux qui se sont liés ensemble pour apprendre et appliquer les principes du mysticisme et les rituels occultes».

    Les francs-maçons sont les Druides contemporains écrit Albert Churchward, un franc-maçon du 33e degré. William Hutchinson nous dit que la franc-maçonnerie a emprunté plus de doctrines et de cérémonies des Druides qu'elle en a pris ailleurs. (Les Druides anciens étaient des prêtres occultes qui adoraient plusieurs dieux, pratiquaient l'astrologie et ultimement, offraient des sacrifices humains).

    Le vrai visage de la Franc-maçonnerie n'est révélé qu'aux initiés de hauts niveaux. W. Wilmhurst, un haut dignitaire des Loges, nous écrit dans The masonic initiation, page 42,

    «Pour ceux qui désirent seulement une organisation sociale agrémentée d'un peu de cérémonial pittoresque et fournissant une occasion de distraction ou de distinction personnelle, la maçonnerie ne sera jamais plus que la formalité qu'elle a toujours été et qu'elle est toujours pour beaucoup. Et, eux-mêmes resteront toujours dans l'ignorance de sa signification, de son but et de ses grandes possibilités».

    Albert Pike dans son livre Moral and Dogmas, of the ancient and accepted scottish rite of Freemasonry (Richmond, BirginiaL L. H. Jenkins, inc., 1871), p. 819, écrit,

    «Une partie des symboles sont divulgués a l'initié mais, ce dernier est intentionnellement induit en erreur. On ne veut pas qu'il les comprenne. Leur vraie explication est réservée aux érudits, aux princes de la maçonnerie».

    (Part of the symbols are displayed there to initiate, but he is intentionally misled by false interpretations. It is not intended that he shall he understands them; but it is intended that he shall imagine he understand them. Their true explication is reserved for the Adepts, the Princes of Masonry).

    Il nous dit aussi dans ce livre à la page 744 et 745, qui fut préparé pour le Suprême Conseil du 33e degré de la juridiction sud des États-Unis,

    «La Bible avec toutes les allégories qu'elle contient, n'exprime que d'une manière incomplète et voilée, la science religieuse des hébreux...»

    (The Bible with the allegorie it contains, expresses, in an incomplete and veiled manner only, the religious science of the Hebrews...).

    La vraie philosophie secrète et traditionnelle ne fut écrite que plus tard sous des voiles encore moins transparents. Ainsi naquit une seconde Bible inconnue des chrétiens ou plutôt incomprise par eux...

    (The true secret and traditional phylosophy was only written afterward, under veils still less transparent. Thus was a second Bible born, unknow to, or rather uncomprehended by, the Christians...).

    Toutes les vraies religions dogmatiques sont issues de la Kabbale et elles y retournent... Toutes les associations maçonniques lui doivent leurs secrets et leurs symboles... «Kabbale ou cabale, c'est l'ensemble des traditions juives relatives à l'interprétation mystique de l'ancien testament. Il est un des plus anciens systèmes philosophiques occidentaux.(Dictionnaire encyclopédique Hachette, 1980, p.176)».

    Selon un article intitulé «Jung and Qabalah», il est la fondation sur laquelle l'astrologie, le tarot, l'alchimie, la numérologie, la mythologie et la magie se basent. (The inner foundations upon which astrology, tarot, alchymy, numerology and ceremonial magic are based). C'est une science occulte qui prétend mettre ses adeptes en communication avec le monde des esprits. Oswald Wirth nous révèle dans Le livre de l'apprenti, page 118,

    «quantité de maçons s'imaginent connaître la maçonnerie, alors qu'ils ne soupçonnent même pas l'existence de ses mystères et de son ésotérisme».

    Albert Mackey nous dit que,

    «les rites et les cérémonies, ses modes secrets d'initiation, ses traditions et ses légendes, ses bijoux et ses emblèmes ne sont pas des compositions sans signification arbitrairement adoptées pour plaire au goût et à la fantaisie de ses inventeurs».

     

    La Franc-maçonnerie, une religion.

    Dans Le Livre du Maître d'Oswald Wirth, nous lisons à la page 22,

    «Reste à savoir si la franc-maçonnerie est oui ou non une religion. Cesserait-elle d'en être une parce que les autels de ces temples sont consacrés au culte de la liberté, de la fraternité et de l'égalité ? Ayons le courage de nous dire religieux et de nous affirmer apôtre d'une religion plus sainte que toutes les autres. C'est ainsi que le premier effet de l'initiation est de purifier l'apprenti de toute mentalité chrétienne, s'il en a une...».

    Albert Pike, pontife de la Franc-maçonnerie Universelle, franc-maçon de 33e degré, grand prêtre de l'église satanique, déclara le 14 juillet 1889,

    «ce que nous devons dire à la foule est que nous adorons un Dieu mais, c'est le Dieu que nous adorons sans superstition. A vous, grands inspecteurs généraux souverains, nous disons ceci pour que vous puissiez le répéter aux frères des 32ème, 31ème et 30ème degré, La religion maçonnique devrait être par nous tous, initiés des hauts degrés, maintenue dans la pureté de la doctrine Luciférienne... Si Lucifer n'était pas dieu, est-ce qu'Adonaï (Jésus... Le Dieu des chrétiens), calomnierait, c'est-à-dire, prendraient la peine de répandre des choses fausses et dangereuses sur son compte ? Oui, Lucifer est dieu...»

    Cette déclaration fut faite à l'époque, aux vingt-trois Conseils Suprêmes du monde. Dans le Adelphi Quarterly (magazine Nouvel-Age) 3e, 1992, page 7, il est écrit que la Franc-maçonnerie a été formée comme une école de la fraternité Luciférienne. Helena Petrovna Blavatsky, une sataniste reconnue et fondatrice de la société théosophique, aussi bien que ses successeurs Annie Besant et Alice Bailey étaient toutes impliquées dans la Franc-maçonnerie.

     

    Qu'est-ce la société théosophique ?

    La Société théosophique est une association destinée à diffuser la théosophie, doctrine ésotérique orientaliste inspirée de l'hindouisme et du bouddhisme.

    180px-img_2017bis.1248937278.JPGBâtiment de la section Française de la Société théosophique, situé dans le VIIe arrondissement de Paris.

    Fondée à New York le 17 novembre 1875, par Helena Petrovna Blavatsky, ainsi que par le Colonel Henry Steel Olcott, William Quan Judge, Charles Sotheran, le Dr Seth Pancoast, George H. Felt, et quelques autres, ses quartiers généraux furent établis en Inde, d'abord à Varanasi puis à Adyar (près de Chennai). Elle compte parmi ses plus éminents membres Charles Leadbeater, Francesca Arundale, Annie Besant, Rudolf Steiner et Curuppumullage Jinarajadasa. Annie Besant succéda au Colonel Olcott à la tête de la Société Théosophique de 1907 à 1933, et donna au mouvement une impulsion mondiale. Malgré un certain nombre de crises et de scissions, l'organisation reste présente sur tous les continents et possède des sections nationales dans une cinquantaine de pays. Elle est actuellement présidée par Radha Burnier, lire la suite ici .

     

    La Doctrine Secrète d'Helena Petrovna Blavatsky,

    six volumes dans l'édition Française, à lire absolument ici.

     

    blavatsk_brooch.1248889273.gif theosophy.1248889303.png

     

    hpb.1248889112.jpgLa divulgation des Enseignements contenus dans «La Doctrine Secrète» est le plus beau cadeau que l’Humanité ait jamais reçu de la part de «Ceux Qui», plus adultes qu’elle, ont appris et pratiqué la Science de l’Esprit...

    Des hauteurs du Tibet où cette Connaissance des réalités humaines et universelles s’était enfermée et fut donc protégée de toute incursion malveillante, une porte s’ouvrit vers l’Occident à la fin du siècle dernier pour dissiper l’ignorance et permettre aux êtres de se situer dans un Univers qu’ils méconnaissent, lire la suite....

    Madame Blavatski.

    Satanist. Madame Blavatsky, born Helena von Hahn, was a founder of the Theosophical Society, à lire ici.

     

    Annie Bessan.

    180px-a_besant_1869.1248890726.jpgAnnie Bessan en 1869.

    Elle est une théosophe, socialiste, féministe et écrivain britannique qui prit part à la lutte ouvrière avant de devenir membre de la Société Théosophique puis de lutter pour l'indépendance de l'Inde en 1889, après avoir lu La Doctrine Secrète de Helena Blavatsky elle devient membre de la Société théosophique.

    En 1893, elle va vivre en Inde pour développer la Société théosophique et établit son centre à Adyar, près de Chennai, y découvre Krishnamurti en 1909 et prépare activement le pays à l'indépendance. Très influencée par la culture Indienne, elle devient présidente de la Société théosophique en 1907, succédant au colonel Henry Steel Olcott, à lire ici .

     

    Alice Bailey

    alice_bailey.1248892124.jpgAlice A. Bailey Photographiée ici dans les années 1930.

    Elle était un écrivain britannique. Reconnue comme une des personnalités fondatrices du mouvement du New Age, Alice Bailey a écrit une vingtaine d'ouvrages ésotériques, ainsi que des articles pour le Lucis Trust, institut spiritualiste qu'elle fonda en 1920.

    Après avoir été chrétienne évangélique et adepte de la Société Théosophique, Alice Bailey fonde l'École Arcane en 1923. Elle affirme que la plupart des ouvrages qu'elle a écrits lui ont été dictés par télépathie par le Tibétain Djwal Khul, un «Maître de Sagesse». Le thème de ses ouvrages consiste en un enseignement ésotérique autonome, se proposant d'être un complément plus détaillé et structuré de l'étude des Stances de Dzyan, ouvrage sacré hindou analysé auparavant par la théosophe Mme Blavatsky dans son œuvre La Doctrine Secrète.

    Ses 26 ouvrages ont popularisé des notions telles que la venue du Nouvel Age et l'avènement du «Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde», au travers de «triangles ésotériques», réunions d'individus par groupes de trois, supposés travailler en réseau avec leurs énergies pour l'aide spirituelle à l'Humanité, qu'Alice Bailey a commencé à organiser en 1937. Ces triangles se fondent sur un mantra connu sous le nom de Grande Invocation, à lire ici et ici.

    De nombreux adeptes de la Théosophique ont fait parti des sectes et cultes regroupés sous l'appellation générique de Völkischen, qui puisaient leur inspiration aux sources philosophico-artistiques exaltant l'histoire et la mythologie du peuple germanique. Un grand nombre de ces sociétés, généralement des groupes de quelques dizaines d'adhérents essayaient de faire revivre autant que possible les anciens cultes païens germaniques, le culte d'Odin et d'autres dieux du panthéon germano-scandinave.

    Même après la disparition de l'ordre des Chevaliers du Temple suite à la condamnation au bûcher de son grand maître Jacques de Molay et de ses malheureux compagnons, l'ordre du Temple avec ses connotations mystiques et chevaleresques n'a jamais cessé de faire office de «symbole culturel» propre à fasciner les amateurs d'ésotérisme et d'occultisme. C'est ainsi qu'ont surgi divers groupes et petites sociétés s'inspirant, plus ou moins directement, des Templiers, voir ici et ici .

     

    Le Général Albert Pike.

    Le général Albert Pike considéré comme l'un des plus grands francs-maçons a écrit le livre Moral and Dogmas. Jusqu'à récemment, ce livre était donné à chaque franc-maçon initié au plus haut niveau de la Franc-maçonnerie. Dans un circulaire franc-maçon, il est écrit à propos de Pike,

    «il n'y a pas d'homme plus pur et plus noble qui s'est tenu à l'autel de la franc-maçonnerie. Il fut le plus éminent maçon du monde».

    albert-pike-signature.1248941007.jpgAlbert Pike est un avocat, un soldat confédéré et un écrivain américain Il fut un tribun du parti Whig avant de rejoindre le mouvement Know Nothing dans les années 1850, voir ici .

    Pike a écrit quelques uns des rituels et il a réécrit les autres, du 4e au 33e degré. Pike a occupé la position de Pontife of Universal free-masonery (tête de la franc-maçonnerie mondiale) et il a été à la tête des Illuminatis durant les années 1870. Il fut grand prêtre de l'église satanique et l'un des fondateurs du Ku Klux Klan, voir ici . Entre 1859 et 1871, il mit sur papier, les détails d'un plan militaire. Ce plan devait servir de base pour l'organisation de trois guerres mondiales et de trois révolutions majeures, qu'il considérait comme étant nécessaires pour faire aboutir la conspiration à son stade final dans le cours du XXème siècle.

    Pike fut celui qui organisa The New and Reformed Paladian Rite. C'est un rite secret où l'on est invité à adorer Lucifer, où on pratique l'occultisme et qui réunit l'élite des différentes divisions maçonniques mondiales. Lorsque les Illuminatis et les Loges du Grand Orient devinrent suspects à cause des activités révolutionnaires d'un certain Mazzini en Europe, Pike établit alors trois conseils suprêmes. L'un est situé à Charleston en Caroline du Sud, un autre à Rome en Italie et le dernier à Berlin en Allemagne. Par la suite, il fit établir par Mazzini vingt-trois sous-conseils, surtout dans des endroits stratégiques à travers le monde. Ces endroits devinrent les quartiers généraux, les points centraux secrets du mouvement révolutionnaire mondial et le sont depuis lors.

    Bien avant l'invention de la radio par Marconi, des scientistes eux-mêmes des Illuminatis, avaient mis au point un tel système pour Pike et les chefs directeurs des différents sous conseil afin de leur permettre de communiquer secrètement entre eux. Ce fut la découverte de ces communications secrètes qui permirent à des officiers du service d'intelligence de comprendre comment des événements, en apparence sans liens entre eux, avaient pris place en même temps, et avaient aggravé des situations au point de les transformer en guerres et révolutions.

     

    Albert Pike et trois guerres mondiales, voir ici.

    Très peu d'étrangers connaissent l'intime des plans d'Albert Pike et les architectes du Nouvel Ordre Mondial. Au XIXème siècle, Albert Pike a établi un cadre pour parvenir à la Une de l'Ordre Mondial. Sur la base d'une vision révélé à lui, Albert Pike a écrit un plan des événements qui se joueraient en dehors du XXème siècle, mais avec encore plus d'événements futurs. C'est ce plan qui, pourrait être appliqué par les dirigeants invisibles d'aujourd'hui, sciemment ou non, pour organiser la troisième et dernière guerre mondiale.

    «Very few outsiders know about the intimate plans of Albert Pike and the architects of the New World Order . In the 19th Century Albert Pike established a framework for bringing about the One World Order. Based on a vision revealed to him, Albert Pike wrote a blueprint of events that would play themselves out in the 20th century, with even more of these events yet to come. It is this blueprint which we believe unseen leaders are following today, knowingly or not, to engineer the planned Third and Final World War».

     

    Le Nouvel Ordre Mondial, voir ici.

    Le terme de Nouvel Ordre Mondial (N.O.M.) a été utilisé par de nombreux hommes politiques à travers les âges, et est un terme générique utilisé pour faire référence à un complot dans le monde entier orchestré par un outil extrêmement puissant et influent groupe d'individus génétiquement liés (au moins aux plus hauts échelons), qui comprennent un grand nombre des personnes les plus riches du monde, top leaders politiques, et des sociétés d'élite, ainsi que des membres de la soi-disant noblesse noire de l'Europe (dominé par la Couronne britannique) dont l'objectif est de créer un One World (fasciste) gouvernement, privé de nationalistes, et les frontières régionales, c'est obéir à leur ordre du jour.

    «The term New World Order (NWO) has been used by numerous politicians through the ages , and is a generic term used to refer to a worldwide conspiracy being orchestrated by an extremely powerful and influential group of genetically-related individuals (at least at the highest echelons) which include many of the world's wealthiest people, top political leaders, and corporate elite, as well as members of the so-calledBlack Nobility of Europe (dominated by the British Crown) whose goal is to create a One World (fascist) Government , stripped of nationalistic and regional boundaries, that is obedient to their agenda».

    Listen to the Zionist banker, Paul Warburg, Écouter le Sioniste banquier, Paul Warburg,

    «We will have a world government whether you like it or not. The only question is whether that government will be achieved by conquest or consent».

    Nous aurons un gouvernement mondial que vous le vouliez ou non. La seule question est de savoir si ce gouvernement sera atteint par la conquête ou de consentement» (February 17, 1950, as he testified before the US Senate). (Février 17, 1950, comme il a témoigné devant le Sénat des États-Unis).

    «Their intention is to effect complete and total control over every human being on the planet and to dramatically reduce the world's population by two thirds».

    Leur intention est d'effet complète et un contrôle total sur tous les êtres humains sur la planète et à réduire la population mondiale par les deux tiers.

    «While the name New World Order is the term most frequently used today to loosely refer to anyone involved in this conspiracy, the study of exactly who makes up this group is a complex and intricate one. For further research sources, please see the side bar on the left».

    Alors que le nom de New World Order est le terme le plus fréquemment utilisées aujourd'hui pour vaguement faire référence à tous ceux qui sont impliqués dans ce complot, l'étude qui est faite de ce groupe montre exactement que c'est une entreprise complexe et subtile. Pour plus de sources de recherche, s'il vous plaît voir la barre latérale sur la gauche.

    Il s'agit de documents traduit de l'Anglais que l'on peut consulter en cliquant sur voir ici.

    La suite au dossier 33

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu