Avertir le modérateur

suite 25

  • La Franc-maçonnerie dossier suite 25,

    réflexions sur les sectes.

     

    La Franc-maçonnerie est-elle une secte ce que beaucoup considèrent, mais qui en fait n'est pas reconnue comme telle, bien que certaines pratiques pourraient le faire admettre. Le général de Gaulle lui même, voir le dossier 13, à son retour après la libération de Paris rétablit dans son honneur la Franc-maçonnerie qui a payé un lourd tribut pour la libération de notre pays.


    La Constitution du 04 octobre 1958 N° 2468 de l'Assemblée nationale, dixième législature a publié un rapport enregistré le 22 décembre 1995 sur les sectes ici.

    Cette Commission précise que c'est un phénomène qui, bien que difficile a appréhender semble se développer. L'absence de définition juridique des sectes en droit résulte de la conception Française de la notion de laïcité. La notion de secte, même dans le langage courant, n'est pas univoque, différents niveaux d'analyse ne suffisent sans doute pas à témoigner de la diversité, et de la richesse, du concept.

    La Commission a en effet constaté que si la difficulté à définir la notion de secte a été soulignée par toutes les personnalités qu'elle a entendues, la réalité visée semble unanimement cernée, sauf naturellement par les adeptes et dirigeants des sectes qui nient ce caractère à leur groupement «tout en pouvant le reconnaître à d'autres» et préfèrent évoquer les termes d' «Eglises ou de minorités religieuses».

    La Commission n'a pas la prétention de réussir ce à quoi tous ceux qui travaillent sur la question des sectes, souvent depuis de nombreuses années, ne sont pas parvenus, c'est-à-dire donner une définition «objective» de la secte, susceptible d'être admise par tous. Les travaux de la Commission s'appuient donc sur un certain nombre de choix éthiques qu'elle ne cherche pas à dissimuler.

     

    La difficulté de définir la notion de secte, qui sera pourtant utilisée dans la suite de ce rapport, a conduit la Commission à retenir un faisceau d'indices, dont chacun pourrait prêter à de longues discussions. Elle a donc préféré, au risque de froisser bien des susceptibilités ou de procéder à une analyse partielle de la réalité, retenir le sens commun que l'opinion publique attribue à la notion.

     

    Les adeptes des sectes.

    Même s'il est difficile de procéder à un chiffrage précis, tant il est ardu de distinguer le véritable adepte du disciple occasionnel ou du simple sympathisant, les Renseignements généraux estiment à 160.000 le nombre d'adeptes au moins occasionnels, et à 100.000 le nombre de sympathisants. Cette Commission classe les mouvements sectaires en fonction de leur nombre d'adeptes, de moins de 50 adeptes, de 50 à 500 adeptes, de 500 à 2000 adeptes, de 2.000 à 10.000 adeptes. Elle présente comme sectes en 1995 celles de l'UNADFI données par le tableau ci-dessous.

     

    img697.1248118508.jpg

     

    C'est un tableau que j'ai construit à partir des données de ce rapport, la copie directe des tableaux présentés n'est pas possible. On peut remarquer que la Franc-maçonnerie, n'est pas citée, ce qui est évident puisque bon nombre de nos politiciens, et pas des moindres en faisaient partie et qu'en outre, actuellement, nombreux sont ceux qui parcourent les Obédiences.

    Pour plus de données on peut se reporter au rapport de cette commission qui fait un état exhaustif, si tant est que ce soit possible, de ce phénomène qui tend à se développer par la perte des repères et des valeurs traditionnelles qui forment notre société.

    Pour compléter cette réflexion, je veux citer un paragraphe de l'interview à Eric Garnier de Phillipe Benhamou franc-maçon de la Grande Loge de France, docteur en sciences des organisations chargé de mission au sein d'un centre de prospectives scientifiques, et auteur de nombreux articles sur la Franc-maçonnerie, (les Dossiers d'Actualité de l'Histoire).


    Aujourd'hui en France, la Franc-maçonnerie est-elle une société secrète ou discrète ?

    On a toujours eu coutume de répondre discrète à ce genre de question, pour éviter de tomber dans le piège des termes comme société secrète qui font fantasmer à l'infini et souvent dans le mauvais sens du terme. C'est vrai que le terme société discrète est politiquement plus correct que société secrète. Pourtant avec des réserves que j'ai faites, (voir ci-après), je dirais que oui, la Franc-maçonnerie est une société secrète ue les secrets de la Franc-maçonnerie sont réservés aux initiés. Mais, j'ajouterais qu'aujourd'hui chacun peut aspirer à devenir franc-maçon et ainsi découvrir ces fameux secrets. Il suffit d'être libre dans sa tête et droit dans ses bottes et d'avoir la volonté de travailler d'abord sur soi-même, et puisque nous sommes dans une revue d'histoire, je terminerai volontiers par le poème maçonnique du XVIIIème siècle qui résume bien la difficulté de comprendre la Franc-maçonnerie de l'extérieur.

     

    «Pour le public, un franc-maçon sera toujours un vrai problème qu'il ne saura résoudre qu'en devenant franc-maçon lui-même».

     

    Il y a une grande ambiguïté sur ce qu'on appelle le secret maçonnique. Il ne s'agit ni de l'appartenance maçonnique ni du secret des rituels ni du contenu symbolique des différents degrés pratiqués. Chacun est libre ou non de révéler son appartenance à la Franc-maçonnerie, quand au secret des rituels on les trouve un peu partout en librairie. Non le vrai secret maçonnique est ailleurs. Prenons un exemple, on trouve dans tous les livres consacrés à la Confrérie, la signification des symboles maçonnique. L'Equerre signifie ceci, le compas cela, etc....Mais quel sens peut-il y avoir pour un profane? Aucun puisque la vraie signification des symboles maçonnique est celle que chacun découvre par lui-même.

     

    Bien entendu, on peut toujours contester cette réflexion et ces travaux, mais ils ont le mérite d'une base de réflexion, qui probablement ne tient pas compte de certaines pratiques d'initiation dans les Obédiences qui pourraient être assimilées à celles des sectes tant elles sont chocantes. Afin de préciser cette réflexion, je présente le document suivant :

     

    Réflexions sur les élections en "république" maçonnique Française ou "démonocratie".

    INFO - www.barruel.com - INFO. voir ici

     

    En quelques images, vous allez comprendre pour qui vous votez en réalité car sachez qu'ici, en France, c'est une secte religieuse, la Franc-maçonnerie (Grand Orient, Grande Loge, B'naith B'rith entre autres), qui dicte sa loi aux «républicains et autres démocrates». C'est par cette secte que ce grand pays qu'est la France est à l'agonie, ainsi que ses habitants traités en esclaves. Ils ne sont pas «éclairés».

     

    N'étant pas partie prenante de ce document, ne pouvant vérifier ce qu'il présente, je ne fais que d'en donner des extraits, qui pour certains sont tronqués. Le lecteur peut s'il le souhaite s'y rapporter, sa référence est donnée.


    La «France d'en bas» ne fait pas partie de la «race supérieure». Sachez aussi que c'est la même clique qui a imposé «l'euro, l'Europe et la fin des nations», le «mondialisme», sans parler des guerres mondiales et autres révolutions. La «fraternité de la mort» impose sa dictature, par l'éducation républicaine, la presse, la «politique» et même les bombes pour ceux qui ne comprennent pas.

     

    cabinet.1248161760.jpg

     

    Ci-dessus, une des premières étapes du «voyage initiatique du jeune initié» à la lumière de la secte maçonnique, est de méditer dans le cabinet de réflexion, squelette, crane.... Joyeuse secte qu'est la franc-maçonnerie ! C'est ça qui gouverne ses partis «républicains» et «démocrates» criminels, menteurs et voleurs. Le reste... toute opposition doit être détruite... et menée à la tombe...

     

    tes-mort.1248162039.jpg

     

    Jacques Chirac posant fièrement avec ses Frères maçons à l'Elysée début 2002, la République est synonyme de Franc-maçonnerie.

    chirac-fm.1248181769.jpg

     

    L'article rappelle que Nicolas Sarkozy a annoncé aux membres de la secte que la Franc-maçonnerie était chez elle au ministère de l'intérieur, de sorte qu'elle ne peut être avec les gens d'en bas. Les Français, sans le savoir, subissent la dictature occulte d'une secte, la Franc-maçonnerie et ses valets républicains et démocrates.

    bauer-chirac.1248182416.jpg

    Ci-dessus, Chirac en compagnie de l'ex «Grand-Maitre» de la secte maçonnique version, Grand Orient de France, lors du 275° anniversaire de la fondation de l'ordre maçonnique en France, en Juin 2003.

    Photo parue dans le journal «Le Point» du 29 Janvier 2004, dans un article consacré aux francs-maçons dans les médias. Tout un... programme !

     

    fm-et-chirac.1248182967.jpg

    Ci-dessus, Chirac défenseur de «SA SECTE» républicaine en bon «démono-crate». Ses amis Jacobins républicains et bons démocrates ont oublié un anniversaire, celui du 17 Décembre 1793.

    Il s'agit de la guerre de Vendée ou l'armée Royaliste vendéenne subit une défaite écrasante par les armées républicaines à Nantes. Le régime de la terreur exécuta femmes et enfants.

    La répression fut particulièrement violente à Nantes, où le représentant Jean-Baptiste Carrier organise l'exécution de milliers de personnes par les noyades et les fusillades. 10 000 prisonniers sur 13 000, hommes, femmes et enfants, périssent à Nantes de novembre 1793 à février 1794 par les exécutions ou les épidémies. Environ 2 000 prisonniers sont également fusillés à Angers sur ordre du représentant Francastel.

    Sous l'Ancien Régime, Marie Pierre Adrien Francastel était secrétaire du duc François Alexandre Frédéric de La Rochefoucauld-Liancourt. Nommé administrateur du district d'Évreux dés le début de la Révolution. En 1792, il fut élu député suppléant à la Convention par le département de l'Eure, le 27 juin 1793 il y remplaça François Buzot. En octobre 1793, on le retrouve en mission dans les départements de l'Ouest. Il réprima avec beaucoup de rigueur l'insurrection en Vendée, ordonnant notamment au général Grignon,

    «tu feras trembler les brigands, auxquels il ne faut faire aucun quartier, nos prisons regorgent des prisonniers en Vendée!...: Il faut achever la transformation de ce pays en désert».

    Point de mollesse ni de grâce... Ce sont les vues de la Convention... Je le jure, la Vendée sera dépeuplée ?

    Mais cela n'a rien à voir avec la Franc-maçonnerie.

     

    En 1981, le Grand Orient se sentait en osmose avec les idées de François Mitterrand.

    jospin-go.1248188659.jpg

    Quelques images caractéristiques présentées dans ce document antimaçonnique.

     

    grand-college.1248189101.jpg

    Salle de réunion du «Grand Collège des Rites» avec quelques «écussons».

     

    loge4.1248189067.jpg

    Ci-dessus, un exemple de loge, la Loge P 4, ou l'initié va «re-naitre» à la lumière de la secte. Il va faire partie de la race supérieure des «éclairés».

     

    loge2.1248244855.jpg

    Ci-dessus, une photo de loge, la Loge P 2, lieu de leurs réunions pour «éclairer» ceux qui gouvernent la France. De ces «temples» est dictée la politique de la «république jacobine».

     

    tabliers.1248245146.jpg

    Ci-dessus, quelques exemples de tabliers de francs-maçons. L'habitude de ne pas être «clean», déjà prêts à se nettoyer en cas de bave.

     

    symboles.1248245378.jpg

    Ci-dessus, vous avez tous les principaux symboles de la secte, étoile flamboyante (lucifer), crane (symbole de mort), colonnes du temple, et autres délires morbides.

     

    g.1248245539.jpg gof.1248245557.jpg

    «L' Étoile Flamboyante, Lucifer lui-même. Du centre de l'Étoile se détache la lettre G, la science du bien et du mal, le symbole de la Gnose, la lettre G, monogramme de l'orgueil spirituel qu'on épèle, Satan-Dieu ». Jules Doinel : Lucifer démasqué - extrait - p. 162. Celle de droite se trouve... au «Grand orient de France».

     

    ce-que-doit-savoir-maitre-macon.1248267196.jpg instrument-magique.1248267248.jpg levi-instrument-small.1248267230.jpg

    Ci-dessus, 3 symboles identiques, à gauche, Franc-maçonnerie. Au milieu, Rose-croix. A droite, Eliphas Lévi... l'adepte de lucifer et le maitre à penser à papus et des Rose-croix.

     

    bush-masonic-texas.1248268022.jpg

    Ci-dessus, George Walker Bush membre de la secte aux pratiques sataniques des Skull and Bones, initié en 1968, avec ses «potes» francs-maçons portant leurs beaux tabliers de bons à rien.

    La suite 26 sera les tabliers maçonniques.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu