Avertir le modérateur

sens

  • Les sens humains, réflexions

    Combien avons nous de sens ?

    Nous connaissons tous nos cinq sens majeurs dont nous sommes pourvus par la nature qui sont l'ouïe, le goût, le toucher, l'odorat, la vue, ces sens ont pour lieu de convergence notre ordinateur qui est le cerveau avec pour vecteur les nerfs du système nerveux.

    Notre corps est donc une machine qui vit aussi avec d'autres sens qui ne sont pas définis en tant que sens majeurs, le sens du cœur et de la raison l'un vous pousse et l'autre vous retient qui sont notre valeur, notre personnalité. Ce qui pourrait faire six sens auxquels on pourrait aussi ajouter le sens de l'instinct qui sans raison apparente nous guide vers un être, un objectif, un horizon, porté par un désir indéfinissable, une force en quelque sorte.

    Nous pouvons aussi définir les sens du jour et de la nuit ce qu'ils comportent comme lumière et comme obscurité dans nos comportements civiques et humains. Les sens du froid et de la chaleur par l'action de l'hiver et du soleil sur notre corps conditionnant notre humeur et notre regard sur la nature. Le sens de la santé en préservant notre corps de tous les abus de la société de consommation contre celui de la maladie pour notre longévité jusqu'à la limite de la vie. Le sens de la beauté par l'attirance du regard sur ce qui nous émerveille et celui de la laideur par le rejet qu'elle induit. Le sens de l'intelligence de comprendre par la culture et l'histoire de la vie et celui de l'ignorance pour qui en a été privé. Le sens du savoir faire par les règles que notre société nous apprend dans le respect des autres et celui de la misère intellectuelle par la vulgarité, le manque d'esprit des humains. Le sens de la pauvreté pour la comprendre afin de la réduire et de la combattre et celui de la richesse par l'étalage du luxe et de sa fortune par la recherche du profit. Le sens de la politique par les exemples des politiques dans leur communication et leurs influences avec leurs clans sur la presse et les médias, et celui du savoir faire par le mensonge parfois plus vrai que la vérité. Le sens de la religion par la domination des masses à une croyance à un Dieu à une secte ou à une divinité et par leur présence ostentatoire. Le sens de l'information par le bourrage de crâne par tous les moyens modernes presse, médias, internet pour un objectif commercial ou politique pour la domination d'une idéologie, mais aussi humanitaire et culturel. Le sens de la guerre par les stratégies historiques des victoires et celui de la paix par les actions de masses humaines pacifiques. Le sens de la famille par la chaleur et l'amour des siens et la sécurité qu'elle apporte et celui du divorce par la déchirure avec celui que l'on a aimé et son éclatement par la perte de ses valeurs. Les sens de l'amour et de la haine par ce que l'un est le corolaire de l'autre,

    il y a autant de sens et de contre sens dans le sens de notre vie qui cohabitent jusqu'à notre mort et dont notre réaction est aussi différente qu'il y a d'individus.

    D'aucuns parlent de septième sens qui serait le sens critique en corrélation avec le monde extérieur c'est à dire ce que nous percevons de lui. C'est notre analyse à la réaction qu'il nous conduit. Mais est-ce bien un sens critique, ne serait-ce pas en fait une impulsion, une sensation qui nous pousse à ne pas accepter d'emblée ce que nous voyons, entendons, soit par ce que ce monde nous heurte, soit par ce que nous voulons intervenir sur un sujet précis pour dénoncer son non sens. Notre ordinateur donne pour chacun d'entre nous un sens, une image à ce qui nous touche.

    Le monde extérieur ne conduit pas qu'à la critique il montre aussi d'autres choses qui seraient des exemples de vie. C'est, pour concrétiser ma pensée, la réaction de voir, par exemple, dans le train le sens maternel d'une maman donner son sein à son enfant, en presque 80 ans de mon existence j'ai rarement vu cela. C'est une chose naturelle bien entendu mais tellement rare de nos jours de voir un enfant boire la vie donnée par sa mère. C'est aussi de voir des enfants jouer insouciants des évènements qui nous harcellent et qui ont un regard permanent vers celui de leur mère pour avoir son consentement, c'est le sens du lien de se rattacher en permanence à elle.

    Nous sommes très influençables par notre subconscient qui est le fruit de notre éducation, de ce que nos parents nous ont appris. La nuit nous travaillons et nous forgeons notre façon de réagir, de résoudre nos problèmes, nous nous façonnons. Combien de savants on découvert la nuit les lois physiques en donnant des explications à des phénomènes naturels qui ont fait avancer la science. Combien d'écrivains se lèvent la nuit pour écrire, pour ne pas perdre ce qu'ils viennent de penser sans le vouloir dans leur sommeil. Est-ce un sens, probablement le sens de la réflexion par le travail du cerveau pendant le sommeil.

    Il y a le sens de la voyance, de la prédilection pour certains qui y croient mais dont ne savons pas expliquer le surnaturel, nous le constatons. Nous sommes vulnérables et nous éprouvons le besoin de savoir. De tous temps les alchimistes, voyants et autres Nostradamus sont recherchés pour leurs prédilections bien qu'ils se soient trompés mais qu'importe nous faisons appel à eux des fois qu'ils ne se tromperaient pas. Nous sommes construits ainsi pour croire à un sens qui nous pousse vers la recherche du futur, nous voulons savoir, serait-ce le sens sublime ? Il y a les sens du feu, du tonnerre, de l'éclair, qui dans l'antiquité régissaient la croyance de nos ancêtres due au sens de l'ignorance.

    Ce qui est extraordinaire c'est que nous développons des sens, plutôt nous les cultivons. Bien souvent des non voyants voient sans voir par instinct, ils auraient cultivé un radar, ils sentent. On sent chez les handicapés la naissance de facultés qui remédient à leur handicap. Il y a aussi les sens de l'invention et de la création fruit de l'expérience, de l'imagination, de la pensée en réaction à une chose qui n'existe pas. Il y a le sens du commerce savoir vendre en faisant croire que son produit est meilleur que celui d'un autre. Il y a le sens de la tromperie que manient avec habileté les prestidigitateurs qui vous font disparaitre puis réapparaître, et aussi celui de la supercherie par la substitution du faux à l'authentique. Il y a le sens de l'équilibre de celui qui marche sur un fil tendu au dessus des précipices, autant de sens que nous développons, et encore beaucoup d'autres, sans oublier le sens de l'écriture par la maîtrise des mots et leur logistique dans la phrase et de son corolaire la lecture qui nous enseigne et nous relie les uns aux autres au cours des siècles.

    Et pour conclure, il y a le sens divin de la grâce et de la connaissance de Dieu, et les sens de la justice et de l'honneur dont on perd actuellement les sens.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu