Avertir le modérateur

remaniement gouvernemental

  • L'état major RPR est en place,

    pour la campagne de 2012.

     

    1439819_3_5fd4_le-chef-de-l-etat-voulait-amender-la.1289836525.jpg

    Document Le Monde.fr

    Un gouvernement de combat pour confirmer les réformes et napper la France de misère, en étranglant un peu plus les Français. Il faut bien réduire le déficit et l'énorme dette accumulés sous le gouvernement précédent, et poursuivis à un rythme accéléré sous cette présidence. Sarkozy n'avait-il pas déclaré au début de son mandat que la dette pour lui ne représentait pas un problème, et qu'il voulait réformer la France. Et bien, c'est fait, mais pas complètement, il lui reste encore un peu moins de deux années. Alors pour faire avaler son programme il lui fallait la machine de guerre, UMP transfuge du RPR, lui même transfuge du RPF, c'est dire renommer le cacique conservateur qu'est François Fillon, le dur à cuire, le salut de l'UMP pour 2012, celui qui battrait la gauche. Le voici aux anges ce premier ministre dont Sarkozy ne voulait plus, il penchait pour le centriste Jean-Louis Borloo qui se faisait des idées, ce petit que l'on avait mis à l'écologie avec un super ministère dont on savait que ce n'était qu'une façade, voyons le RPR veillait, on sait bien que les centristes ne sont que pour appoint au cas où l'UMP, transfuge du RPR, en aurait besoin. Ils ne voteront jamais socialiste donc quoique qu'on leur fasse, ils voteront à droite c'est à dire pour nous. D'ailleurs, ils le revendiquent, ils sont dans la majorité, les Borloo, Villepin, Morin, Bayrou, les trois mousquetaires qui se sont réunis à l'Assemblée pour composer un centre de combat, mais on sait par expérience, que le moment venu, ils seront avec l'UMP qui leur fera des sourires. C'est la triste loi du plus fort.

    Sarko a donc avalé son chapeau, peu lui importe il a le G20 de quoi s'occuper encore une année, et s'il n'est pas content, on le lui fera comprendre en 2012, Fillon c'est autre chose. Il parle mieux, il reste calme, droit dans ses bottes, il réfléchit, le verbe haut quand il faut, tout pour plaire à cette droite qui manifestement voulait museler Sarkozy. Le voilà averti Sarkozy, laissez faire Fillon, vous avez fait trop de conneries ! La sécurité n'est pas ce qu'elle devrait être, le chômage n'a jamais été aussi haut, la justice vous ne la respectez plus, vous avez créé plusieurs catégories de Français, vous avez fait de l'injustice votre politique, vous dépensez trop, vous avez tant réduit les dépenses de santé que les Français se soignent de moins en moins, vous avez réduit les effectifs hospitaliers, vous avez  fait une réforme des retraites que les Français ne veulent pas par ce qu'injuste, vous voyez tout ce que vous avez fait, vous avez de plus perdu et de qu'elle manière les régionales de 2010, assez de conneries laissez faire Fillon, il va arranger ça en donnant du pouvoir d'achat ce que vous aviez promit mais que vous n'avez pas fait avec son accord.

    C'est à dire que rien ne changera.

    Avec la reconduction de François Fillon qui mange une partie de votre espace, vous avez pris avec vous Alain Juppé, le fidèle des fidèles le grand ami de Chirac, le meilleur d'entre nous, et au ministère des armées et des anciens combattants. Étonnant c'est un ministère régalien qui normalement est sous votre responsabilité absolue. Serait-ce à dire que là aussi vous avez accepté un homme comme Alain Juppé dont le poids politique, droit dans ses bottes, est autre chose que celui d'Hervé Morin, largué comme Borloo, mais, il le souhaitait. Pour le reste c'est de la «voltaille» que l'on place ou il y a des trous. Tout de même Michel Alliot-Marie ministre d'État des Affaires étrangères et Européennes voila une récompense méritée pour cette femme polyvalente. Ancienne ministre de la défense, ancienne ministre de l'intérieur, ancienne ministre d'État garde des Sceaux, ancienne ministre de la jeunesse et des sports, ancienne secrétaire d'Etat à l'éducation nationale, ancienne secrétaire nationale du RPR, qui à fait mieux, n'en jetez plus ! Il y a que la droite pour offrir de telles possibilités. Un moment j'ai cru qu'elle serait nommée premier ministre.

    On se posait la question du cas d'Eric Woerth, restera-t-il au gouvernement la réforme des retraites bâclée comme le voulait le président, et comme il n'avait rien à se reprocher et qu'on ne lui reprochait rien à droite, c'était même des louanges qu'on lui faisait. Il voulait rester au gouvernement, c'était son parapluie anti missiles, et bien non, Fillon ne le voyait pas ainsi. Balayé Eric Woerth, ses connivences avec Bettencourt, l'affaire de la légion d'honneur et de son épouse avec Patrice de Maistre, puis comme trésorier de l'UMP, et puis l'affaire de l'hippodrome de Compiègne, ont eu raison de lui, il traînait trop de casseroles. Il est donc mûr pour la justice, son cas était devenu indéfendable. Son éviction du gouvernement, un peu tardive résonne comme un aveu, et le place affaiblit maintenant qu'un juge d'instruction indépendant du pouvoir politique chargé de cette ténébreuse affaire d'État, ou pas seulement Eric Woerth seraient mouillés. Il avait eu une ascension fulgurante, on le voyait comme premier ministre et maintenant c'est la descente aux enfers.

    Remplacé par Xavier Bertrand qui retrouve son poste au travail mais avec la santé en plus, tient, Roselyne Bachelot n'est plus dans le sérail, l'affaire des 90 millions de doses de vaccin pour la pandémie de grippe, qui n'en n'était pas une passe mal, Francois Fillon ne rigole pas, un sou, c'est un sou. Elle perd de plus le ministère des sports tout comme Rama Yade secrétaire d'État chargée des sports, faut dire que le résultat de leur exercice n'est pas brillant pendant la coupe du monde. Il faut lui reconnaître sa jeunesse et ses convictions sur les Droits de l'homme qui n'étaient pas la priorité du précédent gouvernement Fillon. Et puis son franc parler, ses conneries, et ses brouilles avec Kouchner n'ont rien arrangé.

    Conservent leur poste Christine Lagarde, Brice Hortefeux, Bruno Le Maire, François Baroin, Valérie Pécresse, Frédéric Mitterrand, quant à Eric Besson, le traitre de la gauche, il est nommé ministre auprès de Christine Lagarde, son ministère de l'immigration, de l'intégration et de l'identité nationale n'existe plus seul subsiste celui de l'immigration qui passe sous la tutelle du ministre de l'intérieur. L'immigration n'est plus la priorité, ça ne paye plus, on n'en a trop fait le thème est usé. Il faut remarquer qu'Eric Besson est devenu entre temps secrétaire adjoint de l'UMP qui passe maintenant sous la coupelle de Jean-François Copé au secrétariat national, une bonne marche pour 2017.

    C'est ce transfuge de la gauche, pas tout à fait, de Bernard Kouchner qui a été aussi balayé, mais, il s'y attendait assis entre deux chaises et en prenant plein la figure au sein de ce gouvernement de droite. On ne s'improvise pas comme cela de droite Monsieur Kouchner, vous ne représentez rien pour le RPR même si vous avez été celui qui à initialisé l'ingérence internationale humanitaire comme French doctor. Sarkozy a été gentil avec vous, mais plus de deux années cela suffit, il vous faut voir qui vous êtes, un petit. Consolez-vous vous n'êtes pas le seul comme transfuge de gauche à droite, il y a Fadéla Amara dont on se demandait ce qu'elle pouvait faire dans ce gouvernement. Vous étiez au ministère de la ville, le truc impossible celui que Fillon II ne voulait absolument pas s'occuper, la ville n'était pas son souci et encore moins les banlieues alors vu votre poids électoral et votre compétence, on vous a offert le poste, et puis sous les ordres de Fillon de quoi faire une dépression nerveuse.

    Ce gouvernement III de Fillon que l'on qualifie plus à droite marque la fin de l'ouverture, d'une petite ouverture seulement, et il serait plus à droite que le précédent, certes au niveau des ministres, quand à la politique qu'il risque de mener, ce sont les mêmes têtes donc pas d'espérance d'une gestion plus sociale, à moins que pour 2012, un petit cadeau soit fait aux Français qui ont tant souffert.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu