Avertir le modérateur

martine

  • Martine et Ségolène,

    entente cordiale ou circonstances ?

     

    Qui n'a pas été étonné de voir Ségolène Royal à l'émission «à vous de juger» sur les retraites le 09/07/10. Pour une émission de cette importance dans ce contexte syndical, de la manifestation du 07/09/10 et de celle programmée le 23, l'obstination du gouvernement à ne rien lâcher, la première secrétaire du parti socialiste s'imposait. Le sujet était d'importance la fin du dogme socialiste des 60 ans instauré par François Mitterrand. Pour défendre cette position il faut un personne d'envergure, de poids, et qui de mieux que la secrétaire Martine Aubry ? Quel fût notre étonnement lorsque Ségolène se présenta comme la représentante du PS ! Il faut se rappeler que sur le problème de l'âge de la retraite le PS n'a jamais été clair, et l'on peut penser que cette position ambigüe ne favoriserait pas Martine Aubry dans un débat contradictoire, ne s'étend jamais prononcé franchement sur le maintien des 60 ans. Or, on sait que le PS et les principales organisations syndicales, longtemps ignorées, se sont rencontrées avant cette émission ce qui laisse à penser que cette prise de position sur le retour du dogme des 60 ans, si le PS venait aux affaires, les syndicats y sont pour beaucoup. Dans ce contexte, la seule personne qui avait eu une position claire sur la retraite était Ségolène Royal !

    Ce n'était pas un débat mais une partie de cache cache, chacun débitait ses arguments et répondait aux questions d'Arlette Chabot et de Jean Boissonnat bien discret d'ailleurs, et tout heureux de se trouver en cette compagnie. Dans ce cas on envoie les seconds couteaux, tout de même, Ségolène parlant au nom du parti socialiste qui aurait pu penser cela il n'y a pas six mois ? Est-ce à dire que Ségolène serait à l'image du premier ministre François Fillon et pourrait être le premier ministre du PS si celui-ci viendrait à gagner la présidentielle de 2012 avec Martine la présidente ? Étonnant non, que Ségolène renonce à son objectif d'être présidente quels sont les tractations entre Martine et Ségolène qui ne peuvent ou ne pouvaient pas se sentir il y a peu, leur détestation était si forte et leur rivalité inassouvie ?

    Mais bien plus que cela, le porte paroles Benoit Hamon de la gauche socialiste avec Henri Emmanuelli était présent à l'émission, rappelez-vous il tirait sur Ségolène à boulets rouges. Il y a anguille sous roche c'est clair mais quoi ?

    L'article du Monde.fr révèle que Martine et Ségolène se parlent en tête à tête, s'affichent ensemble comme à la Rochelle et se partagent les rôles. Elles se rencontrent une fois par mois dans l'antre Ségolène du boulevard Raspail et les conversations sont à huit clos. D'aucuns disent, elles vont finir par se trouver sympathiques. Un proche du député François Hollande dernier secrétaire du PS, «elles partagent au moins leur détestation de François». Remarquez la haine n'est que le prolongement de l'amour.

    Ce nouveau visage du PS ne serait-il pas la conséquence de l'absence de DSK qui caracole en tête des sondages ?

    Tout aurait démarré au coup de fil de Martine félicitant Ségolène de son succès aux régionales, pour une secrétaire de parti c'est dans la logique, et Ségolène saisissant l'opportunité téléphone à Martine, «nous devrions nous voir», cela en signifie long, et le 31 mars Martine se fait déposer au pied du boulevard Raspail par son chauffeur.

    Ainsi commence peut être une page de l'histoire de France, «deux femmes se sont rencontrées pour construire ensemble le destin de la France, ce serait beau, non ?»

    Il est vrai que dernièrement Ségolène s'était tenue en retrait dans l'hypothèse DSK ou Martine se présenteraient à la présidentielle, voir, je préfère le sacrifice de mon ambition, et voyant cela, le PS rassuré d'une non candidature Ségolène au cas ou, lui rend la monnaie de son sacrifice. Le 11 septembre 2010, qui est une date que l'on ne peut oublier, Laurent Fabius était l'invité politique de l'émission on n'est pas couché de Laurent Ruquier sur France 2. Il venait présenter son livre sur l'art, un connaisseur de la peinture universelle étant d'une famille d'antiquaires et ayant fréquenté en culottes courtes le musée du Louvre. Interrogé par Laurent Ruquier sur la politique, il ne pouvait en être autrement, Laurent Fabius sans détours déclare un pacte de non agression entre DSK et Martine, consécutif aux sondages qui leurs sont favorables ce qui montre que finalement ces primaires se présentent comme une grosse arnaque, d'autant plus, qu'il prétend que personne ne s'opposera à Martine au PS. Les François Hollande, Manuels Valls....n'auraient donc aucune chance ? On n'a pas fini de jaser sur ces primaires, qui démocratiquement séduisantes au départ risquent de se présenter être un cercueil pour le PS ou tant les rivalités sous-jacentes risquent de le miner, à moins que ces prises de position puissent être considérées comme des pré-primaires, mais dans ce cas, il faut que les ténors s'affrontent comme aux États-Unis.

    Ségolène Royal a déclaré dimanche 12/09/10 dans l'émission politique France-inter, i-télé en partenariat avec le Monde et dailymotion, que les socialistes seraient unis et prêts pour assurer l'alternance et que le candidat désigné sera soutenu par tous. Sur la guerre des chefs, elle a déclaré,

    «je vais vous faire une confidence, en 2012, non seulement nous serons unis mais en plus nous serons prêts, et celui ou celle d'entre nous qui pourra porter cette alternance, cette alternative, cet espoir nouveau, sera soutenu par tous les autres».

    Ségolène Royal sur la guerre des chefs revue de presse.



Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu