Avertir le modérateur

guevara

  • Che Guevara.

    img630.1230243445.jpg

    Portrait de l'artiste Deme, cliquez ici, ajouté à Stars portraits le 23 mai 2008. Ce portrait montre la puissance du regard de cet homme son intransigeante volonté et son charisme. Il fut repris et diffusé par toutes les agences de presse du monde entier, il représente le symbole même du révolutionnaire, probablement le portrait le plus médiatisé.

    1928-1967

    Ernesto Rafael Guevara-de la Serna.

    «El Che es una expresión vocativa del idioma castellano utilizada comúnmente en gran parte del Cono Sur, como así también en la comunidad autónoma española de Valencia. Es una característica muletilla que se encuentra difundida en Argentina, Bolivia, Paraguay, Uruguay y la Comunidad Valenciana, cliquez ici» .

    «El “che” es una muestra de confianza y se usa para llamar la atención del interlocutor y permite dirigirse a alguien sin pronunciar su nombre, «che, ¿me podés decir la hora?», cliquez ici.

    Le Che est né le jeudi 14 juin 1928 à Rosario, Argentine, cliquez ici . De descendance Espagnole et Irlandaise par son père l'architecte Ernesto Guevara Lynch et par sa mère de Cela de la Serna et de la Llosa descendante d'une famille fortunée. Il fut exécuté le 09 octobre en Bolivie 1967 à La Higuera, cliquez ici. Il fut connu pour révolutionnaire Marxiste et homme politique d'Amérique Latine, dirigeant de la guérilla internationale cubaine et médecin.

    D'une famille aisée, les problèmes de santé de Ernesto Rafael, il souffre de crise d'asthme, conduisirent sa mère Celia à rechercher un climat sec à Alta Gracia dans la province de Córdoba et à se charger de son éducation primaire, cliquez ici. Il suivra les cours à l’école San Martín, puis au collège Manuel Solares.
    En Mars 1942 il commence ses études secondaires au Collège National Déan Funes, à Córdoba, à environ 45 kilomètres de Alta Gracia. La famille Guevara-de la Serna va vivre à Alta Gracia jusqu’au début de 1943, année où Ernesto fait connaissance des frères Granado et Ferrer, avec lesquels il se liera d’amitié pour très longtemps. En 1946, la famille déménage à Buenos Aires pour aller vivre dans un appartement de la grand-mère paternelle.
    Au décès de sa grand-mère An Isabel qu'il veille pendant 17 jours, il annonce après sa mort, qu'il étudiera la médecine au lieu des études d'ingénieur qu'il avait envisagées.
    Inapte au service militaire, il commence des études de médecine indifférent aux mouvements de protestation étudiants, même si ses parents, et plus particulièrement sa mère, sont des militants anti-péronistes. Il fait la connaissance de Berta Gilda Infante, connue sous le nom de Tita. Elle est membre de la Jeunesse Communiste Argentine. Ils deviennent vite bons amis et Ernesto lit avec elle les textes marxistes et ils discutent de la réalité politique de l’époque, c'est le tournant de sa vie

    Jeune étudiant en médecine il décide en octobre 1950 de faire son premier voyage en Amérique Latine, en passant par le Chili, le Pérou et la Colombie. Il est le spectateur attentif des problèmes sociaux des pauvres de ces pays, et cite dans ses notes la phrase de José Marti, «Je veux unir mon destin à celui des pauvres du monde». En décembre, il repart avec son ami Alberto Granados à travers le continent Sud-américain, ou ils sont contraints à des petits boulots comme assistant médecin pour poursuivre leur voyage, leur moto avec laquelle ils étaient partis étant devenue hors d'usage.
    De retour à Buenos Aires en août 1952, il poursuit ses études de médecine et obtient le titre de docteur en médecine et chirurgie le 11avril 1953 à l'université de Buenos Aires.

    Son titre de docteur en médecine il décide de partir à nouveau le 7 juillet 1953 pour l'Amérique du Sud et Centrale il est accompagné par Carlos Ferrer surnommé «Calica» son ami d'enfance né à Alta Gracia en 1929 et écrivain. Cela lui fait toucher la pauvreté de près conséquences des inégalités sociaux-économiques fortement incrustées qui ne peuvent se modifier que par des actions révolutionnaires à ses yeux. En Bolivie il observe les changements sociaux apportés par le Mouvement nationaliste révolutionnaire arrivé au pouvoir ce qui le confirme dans une attitude révolutionnaire pour combattre la pauvreté. Puis ils visitent le Pérou, l'Equateur, le Panamá et le Costa Rica, et ils poursuivent le voyage et visitent le Nicaragua, le Honduras et le Salvador, pour finalement arriver au Guatemala.

    Ces voyages l'on marqué à tout jamais de la nécessité de rendre plus heureuses ces populations par le combat contre les dictatures qu'il poursuivra jusqu'à sa mort

    Au Guatemala, le Che poursuit son éducation politique à travers l'amitié qu'il lie avec l'économiste et exilée péruvienne d'origine indienne, Hilda Gadea Ontalia, ancien membre du Parti Apriste (APRA, Alianza Popular Revolucionaria Americana). Il se lie d'amitié également avec un groupe de révolutionnaires cubains dirigé par Fidel Castro, qui le 26 Juillet 1953 prirent part à l'assaut du Cuartel Moncada. Parmi eux se trouve Nico López, qui baptisera Ernesto du surnom de « Che ».

    Pour former sa connaissance sur les méthodes marxistes Che Guevara se met en contact avec le Parti Guatémaltèque du Travail et officie comme médecin dans les syndicats. Il participe activement à la politique interne du pays pour la défense du gouvernement démocratique et révolutionnaire de Jacobo Arbenz. Il rejoint le président Jacobo Arbenz Guzmán renversé quelques mois plus tard par un coup d'Etat organisé par la CIA connu sous le nom de code opération PBSUCCESS. En tant qu'argentin et en raison de sa position en faveur du gouvernement de Arbenz, Ernesto Che Guevara est contraint de demander asile auprès de l'Ambassade d'Argentine, mais il décide de se rendre à Mexico, où il travaillera comme photographe et à l'Hôpital Général. Un mois plus tard il est rejoint par Hilda Gadea et Nico López.

    Le Che, Fidel Castro et la révolution Cubaine.

    175px-fidel_castro5_cropped.1230309379.JPGFidel Alejandro Castro Ruz le 26 décembre 2003 né le 13 août 1926 à Cuba.

    En visite chez María Antonia Gonzales qui collabore efficacement avec les révolutionnaires exilés, Ernesto fait connaissance de Raúl et Fidel Castro son frère. Au cours de cette réunion, le Che reste à converser durant une dizaine d'heures avec Fidel durant lesquelles ils échangent leurs opinions. Et, à la suite de cet échange, Ernesto est devenu membre du groupe de lutte révolutionnaire Cubain contre la dictature de  Batista.

    Il se marie le 8 Août 1955 avec Hilda à Tepotzotlán, près de Mexico. Hilda est enceinte et le futur parrain est Raúl Castro. Le 15 Février 1956, naît Hilda Guevara Gadea.

    Ernesto reste 57 jours dans la prison Miguel Schultz après avoir été arrêté par la police mexicaine dans la hacienda «Santa Rosa», Popocatépetl, à 35 kilomètres de la capitale, qui était le camp d'entraînement des révolutionnaires cubains qui préparaient une attaque contre Cuba, et qui étaient dirigés par le Général Alberto Bayo, un ancien colonel de l'Armée Républicaine pendant la Guerre Civile en Espagne

    Le Che a toujours caché ses activités révolutionnaires à ses parents, et il leur envoie une lettre les informant de sa situation en leur annonçant sa séparation avec Hilda.

    Le Dimanche 25 Novembre 1956, de l'embouchure du río Tuxpán au Mexique, Ernesto Che Guevara s'en va avec le «Granma» avec 81 autres hommes dont Fidel Castro sur un yacht d'une capacité de 25 personnes seulement, que Fidel Castro avait acheté à une entreprise nord américaine. Une semaine plus tard, le Dimanche 2 Décembre, ils débarquent à Los Cayelos dans la Province Orientale au sud-est de Cuba. Au moment où Castro et ses hommes débarquent, l'armée de Batista présente les attendait. Après quelques jours de combats, seuls 12 des 82 hommes engagés ont survécu. Ces hommes se réfugient dans la Sierra Maestra pour mener une guérilla contre l'armée de Batista. Parmi les survivants se trouvent le Che, Raúl Castro et Camilio Cienfuegos.

    Ils sont alors soutenus par le gouvernement américain qui leur fournit de l'argent et des armes et commencent une guérilla révolutionnaire dans les montagnes de la Sierra Maestra. Batista en ne les repoussant pas à la mer commet l'erreur d'analyse en déclarant que personne ne survit dans la Sierra Maestra, mais Castro et ses hommes le démentent dans les faits,  cliquez ici.

    Dès le début de son combat, le Che se distingue en tant que combattant de la lutte révolutionnaire à Cuba contre la tyrannie du dictateur Fulgencio Batista, et le 1er Mars 1958, est diffusée pour la première fois « Radio Rebelde », une radio créée par le Che.

    On ne peut pas dissocier Che Guevara de Fidel Castro pour la lutte contre Fulgencio Batista pour la conquête de Cuba. Gagnant le soutient populaire le mouvement révolutionnaire regroupe bientôt 800 hommes et devient très populaire aux Etats-Unis qui voient en Castro un héro de la démocratie.

    A la fin du mois d'Avril 1958, Ernesto est envoyé à la tête du commando de la 8ème Colonne vers la région centrale du pays. Ils arrivent jusqu'à la Sierra del Escambray, province de Las Villas, où ils montent un camp de base. Le Che participe aux combats et plus particulièrement à la Bataille de Santa Clara le 1er Décembre 1958, laquelle s'avère très importante dans leur objectif principal de faire tomber la dictature de Batista et de faire triompher la Révolution Cubaine.

    Parallèlement Le 24 mai 1958, Batista envoie dix-sept bataillons (plus de 10 000 hommes) contre Castro lors de l'Opération Verano cliquez ici. Bien qu'en infériorité numérique, Castro remporte des victoires, aidé en cela par des désertions massives dans l'armée de Batista. Au cours de la contre-offensive de l'automne 1958, les forces révolutionnaires prennent Santiago de Cuba, la deuxième ville du pays, et Santa Clara avec le Che. Le 31 décembre 1958, alors que la situation est très incertaine. Batista part en exil avec 40 millions de dollars et le 1er Janvier 1959, Cuba est libéré.

    Le 2 Janvier, Camilo Cienfuegos Gorriarán entre dans La Havane, paralysée par une grève générale. Le lendemain le Che y fait son entrée, et le Dimanche 8 Janvier, Fidel Castro entre victorieusement dans la capitale.

    Les parents du Che arrivent le Lundi à Cuba, 6 ans après la dernière rencontre avec leur fils. Le 21 Janvier, Hilda Gadea et Hildita viennent vivre à La Havane.

    En égard aux services rendus à Cuba, Ernesto Che Guevara est déclaré citoyen cubain par le Conseil des Ministres le Lundi 9 Février 1959.

    Au mois de Mars 1958, Ernesto avait fait la connaissance à Escambray d'une jeune cubaine de 22 ans, Aleida March Torres, et le 2 Juin 1959 le mariage est célébré après que le divorce fut prononcé entre le Che et Hilda Gadea le 22 Mai 1959.

    Che Guevara occupera des fonctions officielles militaires, et économiques au sein du gouvernement Cubain. Il sera nommé chef des forces armées révolutionnaires et procureur d'un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d'une centaine de policiers et militaires du régime précédent coupables de crimes de guerre. Chef de l'industrie et de la réforme agraire il créé des camps de travail et de rééducation, et le 26 novembre1959 il occupe le poste de Président de la Banque Nationale de Cuba.

    A la suite de l'attentat organisé par la CIA dans le port de la Havane contre le bateau Belge «La Courve» qui apportait des armes à Cuba, Alberto Korda prend la célèbre photo du Che en hommage aux victimes de l'attentat, et au cours de la cérémonie Fidel Castro prononce cette phrase qui restera dans l'histoire, «Patria o muerte. ¡Venceremos!» (La Patrie ou la mort. Nous vaincrons !).

    La vie du Che se déroule dans de nombreuses missions officielles au nom du gouvernement révolutionnaire. Le 20 Mai 1962 naît son fils, Camilo, nom qu'il lui donne en hommage à son camarade Camilo Cienfuegos, qui mourut tragiquement dans un accident aérien.

    Du 17 au 20 Avril 1961, Ernesto Che Guevara occupe le commandement militaire de Pinar del Río pendant l'attaque de mercenaires sur la Plage Girón, dans la Baie des Cochons (Bahía de los Cochinos), au cours de laquelle 1500 contre révolutionnaires cubains tentent d'envahir l'île dans une opération organisée et financée par la CIA. Les révolutionnaires du Che mettront en déroute les mercenaires en moins de 72 heures.

    Lors de sa présence à Cuba, le Che œuvre dans de nombreuses tâches, il est l'initiateur du Travail Volontaire dans tout le pays, de l'organisation des Forces Armées Révolutionnaires (FAR), il est le fondateur de la revue Verde Olivo, où il écrit de nombreux articles, il est l'auteur de différents livres et essais. Les œuvres du Che les plus connues sont : « Diario de Bolivia », « Discurso en Argel », « Discours lors de la XIXème Assemblée Générale des Nations Unies », « El cuadro, columna vertebral de la revolución », « El Socialismo y el Hombre en Cuba », « La Guerra de Guerrillas », « Mensaje a los Pueblos del mundo a través de la Tricontinental », « Pasajes de la Guerra Revolucionaria », « Reforma Universitaria y Revolución », « Sobre la construcción del Partido », « Solidaridad con Vietnam del Sur », « Táctica y Estrategia de la Revolución Latinoamericana ».

    Le 14 Juin 1963 naît le quatrième enfant du Che, le troisième avec Aleida. C'est une fille qui sera appelée Celia, en hommage à sa mère.

    Du 15 au 17 Avril, il est en visite en France, Algérie et Tchécoslovaquie.

    Afin de poursuivre plus en avant ses idéaux libertaires, il sollicite de la Direction de la Révolution Cubaine son détachement des responsabilités qui le lient à Cuba, pour reprendre la lutte armée en solidarité avec les peuples du monde.

    Le 1er Avril 1965 il écrit des lettres d'adieux à ses parents, ses enfants et Fidel Castro, et s'en va pour le Congo. C'est dans ce pays qu'il apprendra la mort de sa mère.

    Un an plus tard, le Jeudi 3 Novembre 1966, Ernesto Che Guevara arrive à La Paz, en passant par Madrid et Sao Paulo. Il entre clandestinement en Bolivie sous le nom de Adolfo Mena González, fonctionnaire péruvien de l'Organisation des Etats Américains et possède au cas où, un passeport Uruguayen au nom de Ramón Benítez Fernández. Le 7 Novembre il se trouve dans une hacienda de Ñancahuasú où, avec un petit groupe de combattants boliviens, cubains et autres nationalités, il fonde l'Armée de Libération Nationale de la Bolivie (Ejército de Liberación Nacional de Bolivia). Pendant son séjour en Colombie, il est connu en tant que «Comandante Ramón», et également «Fernando el sacamuelas».

    Mais 11 mois plus tard les forces spéciales Boliviennes apprennent le lieu du campement de la guérilla. Plus de 1.800 soldats arrivés au village de La Higueraz encerclent le campement dans le ravin de Quebrada del Yuro, et après trois heures de combat le Che est capturé avec Simón Cuba Sarabia. Il se rend après avoir été blessé aux jambes et que la culasse de son fusil a été détruite par une balle. Selon les soldats Boliviens présents il aurait déclaré,

    «ne tirez pas, je suis Che Guevara et j'ai plus de valeur pour vous vivant que mort».

    Mais cette déclaration n'est pas certaine une autre version de sa capture indique que c'est une fois arrêté qu'il aurait murmuré, «je suis Che Guevara»

    ecole-ou-che-guevara-fut-execute.1230387548.jpgEcole du village de La Higuera province de Chuquisaca ou Ernesto Che Guevara est exécuté, le Dimanche 8 Octobre 1967 à 13h10, par des soldats boliviens dirigés par des agents de la CIA. C'est le 09 octobre au matin que le gouvernement de Bolivie annonce la mort du Che. Au même moment arrivent à La Higuera le colonel Joaquín Zenteno Anaya et l'agent de la CIA Félix Rodríguez. A 13h00, le président Barrientos donne l'ordre d'exécuter les guérilléros. Le président Barrientos ne voulait pas de procès public qui aurait attiré l'attention internationale non souhaitée sur la Bolivie comme ce fut le cas pour le procès Debray. Condamner Che Guevara à une peine de prison aurait été un risque.

    Le 18 Octobre 1967, sur la Place de la Révolution, Fidel Castro informe le demi million de cubains présents de la mort du Commandant Ernesto Che Guevara, « Tu as disparu physiquement, mais ton image et tes idéaux restent et resteront présents en nous, parce que ceux-là ils ne pourront jamais les tuer avec des balles ».

    Il fut un grand révolutionnaire fidèle, un destin exceptionnel et une figure légendaire à sa conviction de libérer les peuples opprimés probablement aussi un homme chaleureux, il a sacrifié sa vie à cet idéal qui pour beaucoup, indépendamment de sa pensée politique de renverser une dictature pour une autre, est un exemple de loyauté et de fidélité.

    Cet article entre dans le cadre de la sortie du film le 07 janvier 2009 sur le Che réalisé par Steven Soderbergh avec Benicio Del Toro, Demian Bichir, Santiago Cabrera. Il m'a été suggéré par le Websine Come 4 New dans lequel je suis également publié.

    Cet article biographique a été rédigé à partir de biographies sur Che Guevara dont j'ai cité les références, auxquelles j'ai associé des éléments de la biographie de Fidel Castro les deux parcours se rejoignent dans la lutte contre le dictateur Fulgencio Batista, je n'en revendique aucune paternité outre les quelques ajouts pour compléter l'exposé.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu