Avertir le modérateur

dsk et l'argent

  • La justice de l'argent,

    selon que vous soyez puissant ou misérables les jugements de cour vous rendront blanc ou noir, La Fontaine.

    Caution 1 million de dollars,

    5 millions de garantie,

    90.000 dollars par mois pour le garde de corps armé,

    plus l'appartement avec caméras de l'ordre de 10.000 à 14.000 dollars par mois.

    Des avocats très chers,

    plus la firme de renseignements Guidepost solution,

    plus la société Stroz Friédberg en charge de surveiller l'appartement 200.000 dollars par mois

    et sept chefs d'inculpation !

    Mais libéré de Rikers Island.

    Support Wikipedia Cette citation de La Fontaine dans les animaux malades de la peste me semble coller parfaitement à l'affaire DSK pour lui c'est la maladie de l'addiction sexuelle qui ne s'attrape pas mais qui est tueuse. Les socialistes voulaient en faire un président de gauche alors qu'il n'a rien à voir avec cette classe de la société. La richesse de son épouse Anne Sinclair de plusieurs dizaines de millions d'euros dans des tableaux de grands Maîtres, ne colle pas. Petite fille de Paul Rosenberg l'un des marchands d'art les plus renommés du 20ème siècle. A sa mort il laisse un héritage estimé à 20 millions de dollars pour sa fille Micheline la mère d'Anne Sinclair, et son fils Alexandre. Persécuté par les nazis, il s'exporte aux États-Unis, mais une partie de ses tableaux sont volés par les nazis. Il parviendra à en retrouver quelques-uns mais pas tous.

    Un simple inculpé qui ne pourrait payer resterait en prison, c'est la conclusion de la première phase de cette affaire qui discrédite le parti socialiste indépendamment du fait qu'il soit ou non reconnu coupable. Quand à la stratégie de sa défense qui entend tout faire pour discréditer cette pauvre femme de chambre qui ne pouvait connaître en aucune façon le personnage dont elle devait nettoyer la chambre, dans les hôtels l’anonymat des occupants est strictement préservé, d'autant plus qu'il s'agit d'un Sofitel, il faut trouver si elle n'a pas eu des aventures sexuelles avec d'autres personnes. Des gardes du corps au moins deux sont autorisés à tirer, ce sont des anciens policiers à la retraite. Cette société privée Stroz Frédberg est la même que celle qui eut en charge Bernard Madoff, donc spécialisée. Faits et gestes surveillés, des entrées et sorties contrôlées, un bracelet électronique, un couvre feu le soir, la nourriture inspectée, et même l'accès à certaines pièces de l'appartement empêché. Une prison dorée chère payée.

    Il faut bien que ces grands avocats trouvent quelque chose et la cible toute trouvée est bien sur la femme de chambre, c'est sa parole contre celle de DSK. L'on sait que dans ces affaires sexuelles ou il n'y a pas de témoins, c'est le plus solide qui l'emporte, et on peut compter sur DSK et ses avocats. Tout repose donc sur son témoignage, bien qu'il n'y a aucune raison à priori de mettre en doute la parole de cette femme, par ce qu'elle est noire et femme de chambre, quel est son intérêt ? Il faut bien percer une faille, et les argumentations des zones d'ombre ainsi que son départ de l'hôtel, qui ne serait pas précipité, mais qui étaient soutenues par les socialistes, ne constituaient pas une argumentation à la hauteur de l'accusation, qui jours après jours confirme sa culpabilité puisque fermement inculpé.

    Il n'est pas condamné, tout le monde le sait, il est encore innocent puisque non jugé, mais quelle baffe ! L'avocat de DSK Benjamin Brafman assure qu'il sera acquitté. Le procureur Cyrus R.Vance Jr qui instruit à charge le dossier joue sa carrière dans cette lutte juridique.

    En fait tout le monde connaissait les penchants de DSK pour les femmes et il ne se gênait pas pour le faire valoir. Le parti socialiste le savait aussi, mais alors pourquoi tant d'hypocrisie et ne pas tout simplement admettre que la jeune femme pourrait dire la vérité. Il a ainsi perdu la bataille de la moralité lui donneur de leçons aux autres. Il va également perdre la bataille de la présidentielle déjà des voix s'élèvent pour revoir les primaires. Invraisemblable, elles étaient indispensables pour DSK, n'avaient-ils pas tout fait pour qu'il les gagne dans un fauteuil ? Maintenant qu'il n'est plus en course certains dirigeants socialistes veulent les supprimer ! Alors, on entend l'outrecuidance de Manuel Valls sur France 2 bondissant le verbe haut déclarer qu'il a écrit un livre sur la sécurité dédié aux victimes et qu'il a comme d'autres une pensée pour cette femme que l'on ne connait pas....Mais, il ne s'agit pas de ce qu'il a écrit il s'agit tout simplement du problème DSK pour lequel on n'a guère entendu les socialistes défendre la victime et s'ils le font ce n'est qu'après avoir été interpellés.

    Et Franz-Olivier Geisbert de répondre «mais non, mais non», «vous êtes en train de nous dire, vous étiez au courant, vous saviez que DSK n'était pas seulement un séducteur mais aussi quelqu'un de violent. Mais alors? Vous ne saviez pas vous? Vous Laurent Joffrin, vous ne saviez pas ?»

    J'ai d'ailleurs été déçu de la position de Robert Badinter stigmatisant la justice Américaine soumettant DSK au pilori, le prévenu menotté, le regard absent et le visage creusé. Il défendait son ami, tombé de bien haut, ce qui pour lui, était la seule chose qui comptait. Quand à la femme de chambre ce n'est que lors d'échanges les plus vifs qu'elle apparaissait de peu d'importance.

    On sait qu'après l'incident la femme de chambre fut conduite à l'hôpital Saint Luke de New-York pour y subir des examens, ils corroboreraient les dires de la femme. DSK a également subi une série d'examens ce qui a permis aux enquêteurs de chercher sur la peau des traces d'ADN, vraisemblablement de sperme, mais également sous les ongles ainsi que d'éventuelles blessures confirmant un rapport entre les protagonistes, lire le rapport de police relaté par le site atlantico.

    Alors on va fouiller dans sa vie privée et pour cela on a engagé la Société mondiale Guidepost Solution spécialiste des enquêtes et autres surveillances qui permettent de mettre à jour des failles ou l'on peut s'engouffrer. On va lancer des rumeurs, on va dire quelle était consentante, on va insinuer des choses et comme c'est une personne ordinaire, simple, on va l’impressionner, un tribunal n'est pas un lieu dont on a l'habitude de fréquenter. Et puis devant des personnes si importantes, il faut les reins solides pour ne pas flancher. Il est toujours difficile pour une femme qui déclare avoir été violentée de faire reconnaître le crime qu'elle a subi, elles sont souvent accusées d'affabulation, d'exagérer, et même d'avoir provoqué, et d'être tentatrices. Il faut donc du courage à cette femme de s'attaquer à ce monument médiatique qu'est DSK.

    Cette femme de 32 ans noire habitant le Bronx ayant une fille de 15 ans n'ayant jamais eu de reproches, et très fiable, vivrait un traumatisme extraordinaire n'ayant aucune idée de qui était dans la chambre déclare son avocat le 17 mai, selon son avocat Jeff Shapiro, spécialiste des erreurs médicales et des accidents du travail. Dans cette justice ou seule l'accusation est présentée il est bien évident que les sentiments vont en premier à la victime, et que la parole de l'accusé est discréditée d'autant plus que DSK a un passé qui ne l'avantage pas.

    Mais de si grands avocats et tant d'argent suffiront-ils à le blanchir ?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu