Avertir le modérateur

chronique 2

  • La Chronique de mi janvier à fin février 2009.

    Sous un autre regard.

    Obama Mac Cain pendant la campagne électorale sur fond de Maison blanche.

    mccain-obama-web-caricature-041108_m.1233658434.jpg

    Les caricatures de Gérard Eleouët, cliquez ici .

    "Vois le bon côté des choses, Hassan : dans ce cratère creusé par les bombes israéliennes, on va pouvoir construire un grand amphithéâtre où Barenboïm viendra donner des concerts…" .

    remettre-gaza-debout-langer.1234422650.gif

    Dessin de Langer paru dans Clarín (Buenos Aires). voire le Conflit israélo-palestinien du 06/02/09 au 29/02/09 sur : cliquez ici.

    Une paix de papier,

    mardi 06 janvier, en quittant Jérusalem Sarkozy a paru redescendre sur terre et réaliser que sa mission de paix était vouée à l'échec. Si on pouvait obtenir l'ébauche d'un plan de paix, ce serait déjà bien a-t-il dit aux membres de la délégation Française, mais c'est très compliqué très dur.
    Même le président Hosni Moubarak donne le sentiment d'être perdu. Ses rencontres avec le président Shimon Pérès et Ehud Olmert, l'avaient rendu pessimiste quand à la perspective prochaine d'un cessé le feu. On est dans la surenchère, le cessé le feu n'est pas pour demain. En fait il y a bien eu un cessé le feu par ce qu'ils ne pouvaient pas les tuer tous.

    Journée de galère à Saint Lazare, des milliers de personnes prises au piège par suite de l'agression d'un cheminot.


    .img650.1233740464.jpg

    img643.1233688506.jpg

    Réactions très controversées, voire cliquez ici .

    Paul Lombard, spécialiste du droit pénal,

    cette réforme de la procédure pénale est la plus importante qui ait été engagée depuis l'existence du Code. Elle obéit à des principes qui rendent à chacun des acteurs de la procédure pénale sa place naturelle et son rôle initial, notamment pour le juge du siège chargé d'assurer le contrôle des libertés individuelles. La clé de cette réforme est une plus grande cohérence.

    Léon-Lef Forster, avocat de DSK et de Julien Dray,

    je suis défavorable à la suppression du juge d'instruction. Le parquet décide déjà l'opportunité des poursuites. Le fait qu'il puisse mener les enquêtes n'est pas bon. Les inconvénients de cette formule sont ceux qui apparaissent déjà lors des enquêtes préliminaires qui font l'objet de citations directes devant le tribunal ou encore lors des comparutions immédiates : les droits de la défense n'y sont pas respectés.

    Marie-Odile Bertella-Geffroy,

    juge au pôle santé, La mort du juge d'instruction paraissait inéluctable tant elle était souhaitée. Voilà des années que l'on nous enlève des pouvoirs et que l'on nous ajoute des contrôles. Nous sommes aujourd'hui les magistrats les plus contrôlés de France. Nous nous sommes spécialisés. Nous menons les enquêtes complexes qui nécessitent du temps et des expertises.

    Éric Dupont-Moretti,

    avocat au procès d'Outreau, la suppression du juge d'instruction sous sa forme actuelle est le véritable aboutissement de l'affaire d'Outreau. Aujourd'hui, le juge d'instruction est un magistrat schizophrène. On ne peut pas lui demander de détricoter le jour ce qu'il a tricoté la nuit, Le juge d'instruction s'est auto détruit en devenant un juge de l'accusation. Y a-t-il aujourd'hui un juge d'instruction qui ne pose pas autre chose que des questions à charge ? Il faut rendre l'accusation à son procureur naturel.

    Olivier Metzner, avocat dans l'affaire Elf,

    le juge d'instruction s'est auto détruit en devenant un juge de l'accusation. Y a-t-il aujourd'hui un juge d'instruction qui ne pose pas autre chose que des questions à charge ? Il faut rendre l'accusation à son procureur naturel.

    Éric de Montgolfier, procureur de Nice,

    je ne pense pas que le débat sur l'indépendance du parquet soit une interrogation fondamentale à l'issue de l'annonce de cette réforme. La question essentielle ne doit pas être l'indépendance statutaire des magistrats mais leur indépendance d'esprit et leur appétit quand ils occupent ces fonctions

    Cessé le feu à Gaza.

    09-01-18-olmert-sarkosy-merkel-zapatero-berlusconi.1233670295.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur mardi 20 janvier 2009.

    Ehud Olmert, Nicolas Sarkozy, Angéla Merkel, José Louis Zappatéro, Gordon Brown, Silvio Berlusconi, Mirek Topolanek.

    «Toute l'Europe ne transigera pas sur le droit à la sécurité de l'Etat d'Israël».

    Gaza est toujours occupé, quelques tirs de roquettes qui ne tuent même pas une mouche et des implantations qui continent, voir cliquez ici.

    aloufok-arton163-db4bf.1234964137.jpg

    La liberté de la presse ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.

    Fermeture de la bande de Gaza à la presse : Reporters sans frontières et 160 médias internationaux déposent une pétition à l’ambassade d’Israël.

    Reporters sans frontières a symboliquement remis à l’ambassade d’Israël à Paris, ce lundi 19 janvier 2009, un appel signé par 160 médias internationaux demandant aux autorités Israéliennes de rouvrir de l’accès depuis Israël à la bande de Gaza pour la presse.
    Par ce geste, l’organisation presse le gouvernement Israélien de lever le blocus de l’information à Gaza, où une offensive militaire sans précédent a lieu depuis le 27 décembre 2008. Ce blocus est en contradiction avec le droit international humanitaire et les décisions de la Cour suprême Israélienne.

    Obama 44ème président des États-Unis d'Amérique.

    obamacaricature-jpg.1233654790.jpg obama-sourire-caricature-34912427_m.1233654862.jpg

    Bodard caricature, cliquez ici Par Alain Joannès, cliquez ici
    jour de gloire                         le sourire

    Investiture d'Obama, cliquez ici .

    09-01-19-barack-obama.1233668505.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur mardi 20 janvier 2009.

    Le programme d'Obama.

    09012001_obamamapl_ori.1233669221.jpg

    img640.1233685835.jpg

    Obama celui que l'on attendait, en plus noir, ou presque celui que Dieu nous a envoyé pour redresser l'économie, mettre au pas la finance et plafonner les rémunérations des patrons des entreprises secourues par l'État, voir cliquez ici.

    L'état de grâce après l'état de guerre attendu par une bonne partie du monde comme le sauveur. L'homme de toutes les possibilités à la tête d'un pays, plutôt conservateur, ou il n'était pas évident qu'un démocrate et noir devienne son 44ème président. L'héritage de Bush est tellement mauvais que l'on attend de lui plus que pour tout autre. Ses dossiers sont, la crise financière pour laquelle il vient d'obtenir du Sénat 787 milliards de dollars, le Proche-Orient ou il apparaît qu'il suivra la politique de Bush d'autant que les nouvelles élections en Israël compliquent la donne, pauvres Palestiniens, l'Irak ou il envisage le retrait progressif des 140.00 hommes d'occupation, l'Afghanistan ou il veut envoyer 17.000 hommes en plus des 38.000 hommes déjà sur place, et le chômage qui prend des proportions inquiétantes. Immense programme sur ses épaules, changer le monde ! cliquez ici .

    On n'en a peu parlé.

    img654.1233742888.jpg

    Révélée par le Canard dans son édition du 21 janvier.

    Un grand projet d'informatisation qui depuis 20 ans accumule naufrages et sorties de route. Chorus, c'est son nom, le nouvel outil qui doit enfin permettre à l'Administration de tirer parti de la loi organique relative aux lois de finances, la loi Lolf votée en 2001. Véritable révolution pour la comptabilité publique, cette loi devrait donner les moyens à l'Etat d'améliorer sa gestion budgétaire et au parlement, un outil pour effectuer sa mission de contrôle de l'argent public.

    Eric Besson devient ministre de l'immigration.

    Irrésistible ascension d'un transfuge.

    Il y a tout juste deux ans, à quelques mois de l'élection présidentielle, le Parti socialiste publiait une brochure taillant en pièces le programme de Nicolas Sarkozy. Le candidat UMP y est décrit en «néo conservateur américain à passeport Français». L'auteur de ce pamphlet ? Éric Besson, ancien secrétaire national de l'économie du PS, aujourd'hui «favori» du chef de l'État. L'ancien socialiste vient d'être nommé à la tête d'un ministère honni par la gauche, celui de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du Développement solidaire. Le «traître», comme aiment à le nommer ses anciens camarades, s'avoue sans état d'âme.

    On n'en arrive à se demander quelle est la valeur des députés UMP pour que Sarkozy soit amené à prendre dans ses rangs une personne si peu recommandable ? Pour Sarkozy Eric Besson est très bon, d'ailleurs ils se connaissaient bien avant. Devenu une promesse pour la droite son nom circule pour le poste de secrétaire général adjoint de l'UMP.

    eric-besson-ministre-de-limmigration-miniaturephp.1233673252.jpg

    Éric Besson a succédé à Brice Hortefeux au ministère de l'Immigration, il veut faire aussi bien qu'Hortefeux.

    09-01-27-bessonveut-faire-aussibien-quhortefeux.1233673728.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Mardi 27 Janvier 2009.

    C'est Ségolène qui a inspiré le Christ, oui, oui, oui !

    09-01-22-segolene-royal-caricature-pg.1233669823.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Vendredi 23 Janvier 2009.

    Elle ne voit pas pourquoi elle n'assumerait pas, oui, j'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés. Ségolène Royal est à Washington parce qu'elle a «le sens de l'histoire». Et surtout, ce moment-là, elle avait «envie de le sentir autrement que devant un écran de télévision». Soudain, on lui apporte une enveloppe. A l'intérieur, le ticket béni. Elle ne sera ni au premier rang, ni même au vingtième. Mais elle aura été là, à 200 mètres du lieu ou Barack aura prononcé les mots d'acceptation qui en auront fait le 44e président des États-Unis.

    Elle pourra dire «j'y étais» et se moque bien des commentaires aigres-doux qu'elle pourra susciter, à gauche ou à droite, en France. C'était au temps où elle était candidate à la présidence et où Barack Obama envisageait seulement de réussir à l'être. Il a envoyé une équipe à Paris étudier son site Désirs d'avenir. «Chez nous ils ont enregistré les idées de «gagnant-gagnant», de «citoyen-expert».« Ensuite, M. Obama a adapté sa "démocratie participative» à la mode américaine, «fort différente de l'européenne».

    Le négationnisme en odeur de sainteté au Vatican.

    09-01-29-benoitxvi.1233674215.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Jeudi 29 Janvier 2009.

    Le Pape met fin au schisme avec les intégristes d'Ecône.

    En prenant la décision de réintégrer quatre évêques traditionalistes de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, Benoît XVI espère ramener dans le giron de l'Eglise leurs 150 000 adeptes, au risque d'indisposer les fidèles progressistes et de compromettre le dialogue avec les Juifs.

    Mgr Williamson, l'un des évêques concernés, a en effet tenu des propos négationnistes. Pressé par le Vatican de se rétracter pour pouvoir être pleinement réintégré dans l’église catholique, Mgr Williamson devra «prendre ses distances» avec ses propos sur la Shoah. La Vatican tente, tant bien que mal, de mettre un terme à une polémique qui n’en finit plus...

    img659.1233744680.jpg

    tempete-sociale-sur-la-franceminiaturephp.1233744756.jpg

    Pour cette journée de grève générale, les syndicats espèrent mobilier des centaines de milliers de personnes affin d’être en position de force dans le bras de fer qu’ils entendent engager avec le Gouvernement… Et pour démontrer à Nicolas Sarkozy que quand il y a une grève en France, tout le monde s’en aperçoit ! cliquez ici .

    img660.1233745133.jpg

    Quand Kouchner faisait des ménages en Afrique.

    09-02-05-kouchner-en-afrique.1234008999.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Jeudi 05 Février 2009.

    Mis en cause par Pierre Péan dans son livre Le Monde selon K, Bernard Kouchner se défend sur tous les fronts. A l'Assemblée nationale, à la télévision, dans la presse, il réfute tout mélange des genres entre activités publiques et privées en Afrique, voir mon blog à cliquez ici .

    Sarkozy face aux journalistes des chaines de télévision le 06/02/09.

    09-02-06-sarkozy-pujadas-ferrari.1234077728.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur vendrdi 06 Février 2009.

    «Que les Français soient inquiets, c'est normal», «je le comprends, je l'entends», «Dans le reportage, cette dame dit : on est pour rien à la crise et c'est nous qui allons payer. C'est vrai, elle a raison ».

    Sarkozy met 1,4 milliards d'€ au pot pour financer des mesures sociales, ce qui n'aurait pas coûté un centime aux Français, plus gros Mensonge tu meurs. Après avoir mobilisé 40 milliards pour permettre aux banques de renforcer leurs fonds propres, et d'assurer l'offre de crédit, alors que pour le moment seule une grosse moitié de cette somme a été effectivement prêtée. La deuxième tranche n'a pas encore été débloquée. Ces quelques 21 milliards d'euros ont été prêtés à un taux proche de 8%, ce qui rapporterait environ 1,7 milliards.......

    Sauf que ces 21 milliards, l'État les a lui-même empruntés, à un taux proche de 4%. Au final, l'argent prêté aux banques ne rapportera donc même pas un milliard d'euro à l'État. Mais les banques, dans l'affaire auront perdu 4 % environ et il faudra bien qu'elles se récupèrent, et comment, par les prêts qu'elles feront à un taux devant tenir compte à la fois d'un bénéfice pour elles, normal, mais aussi pour éponger la perte du milliard d'euro. Au final, les emprunteurs payeront la différence entre l'emprunt et le prêt plus le bénéfice des banques, c'est tout bon pour elles, pas pour les demandeurs de prêts, qui en fin de compte payeront le milliard plus les bénéfices.

    Encadrement du bonus des Traders. Selon Nicolas le système de rémunération de ceux qu'on appelle les traders, ces jeunes gens qui jouaient à spéculer «et dont les rémunérations sont indexées sur le talent individuel le profit et les risques, gagnent plus que le président de leur banque». La plupart d'entre eux sortent des grandes écoles, et ce sont finalement des stars de la finance. «Ça a conduit à la catastrophe que l'on sait, a ajouté le chef de l'État. C'est ça qu'il faut interdire ! » Les propos virulents de M. Sarkozy pourraient être rapidement suivis d'effet. Sous l'injonction de l'État, qui en fait une contrepartie à son aide au secteur bancaire, les banques Françaises se sont engagées à réformer le mode de rémunération de leurs «professionnels des marchés».

    C'est le comble, ces traders sur les marchés mondiaux achetaient et vendaient des actions pour le bénéfice de leur banque, qui de cette façon spéculaient, et tant que le système fonctionnait tout était bien, de plus, qu'ils soient rémunérés en fonction du profit obtenu est dans la logique capitaliste si chère au président, travailler plus pour gagner plus ! La faillite de Lheman Brothers qui a enclenché la crise mondiale est consécutive à des transactions fictives et à la chute de l'immobilier, pas aux traders.  Il faut bien un coupable, les traders pourquoi pas !

    Il ouvre des pistes mais dans l'immédiat rien de concret, ceux qui sont dans la mouise peuvent attendre. Il recevra les partenaires sociaux le 18/02/09 dans l'attente il faut qu'il réfléchisse, je vais mettre tout sur la table.

    Suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu entre 5852 et 11 673 euro, sur laquelle s'applique un taux d'imposition de 5,5%. Selon les calculs de l'OFCE, sollicité par L'EXPRESS.fr, cette mesure jouerait à plein pour les célibataires qui gagnent plus de 1200 euros net par mois, en leur permettant d'économiser quelques 300 euros sur l'année. Mais elle coûterait, à elle seule, 3 milliards d'euros.

    Suppression du deuxième tiers provisionnel dès cette année, une mesure qui ferait exploser le déficit si elle était appliquée telle quelle. En effet, cet impôt a rapporté 56 milliards d'euros en 2008. Un tiers représente donc, peu ou prou, une petite vingtaine de milliards.

    Augmentation des allocations familiales sans plus de précision.

    La taxe professionnelle sera supprimée en 2010, et il en coûtera 8 milliards à l'État, a déclaré le président, pour qui cette mesure est indispensable à la survie de l'industrie, mais on ne sait pas encore comment la remplacer.

    Mieux indemniser le chômage partiel. Des promesses, meilleure indemnisation des salariés au chômage partiel, couverture chômage pour les personnes en fin de contrat à durée déterminée et pour les jeunes, mesures en faveur du «bas» de la classe moyenne.

    Depuis un accord signé en décembre par les partenaires sociaux, celui-ci est indemnisé à 60% du salaire brut. Une part du financement est assurée par l'État: 3,33 euros par heure chômée pour les entreprises de plus de 250 salariés, 3,84 euros pour celles qui en emploient moins. L'autre partie du financement est assurée par le régime d'assurance chômage.

    Des promesses qui pour beaucoup d'entre elles ne sont que des paroles, en attendant, ceux qui sont en grande difficulté peuvent attendre d'autant que ses réformes qui font tant de mal au pays seront maintenues. Sarkozy était assis entre deux chaises, mal à l'aise, pas convainquant même avec ses gestes, et finalement heureusement que les intervieweurs ne sont pas méchants.

    La Guadeloupe entre esclavagisme et perfusion, cliquez ici.

    09-02-12-yves-jego.1235229520.jpg

    © PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Jeudi 12 Février 2009.

    La presse journalistique en n'en n'a pas parlé.

    Le lundi 10 février, un haut fonctionnaire en poste depuis de nombreuses années à la Guadeloupe, a adressé à l'Élysée une note inquiétante. Le destinataire Olivier Biancarelli, le conseiller de Sarko à l'Outre-mer, y a appris que le risque d'émeutes raciales était réel. Et l'auteur de la note d'écrire, il n'est pas impossible que le LPK, son aile dure favorise un mouvement Mai 68, qui avait connu des manifestations violentes réprimées par le sang; Le Canard enchaîné du 18/02/09.

    Un sombre pronostic auquel les dernières déclarations du leader du LPK, Elie Domota, par ailleurs directeur adjoint à l'ANPE, donne du crédit. Le 10 février, interrogé sur canal 10 une télé locale, il a prévenu, si quelqu'un blesse un membre du LPK ou un manifestant Guadeloupéen, il y aura des morts, il faut que l'on se le mette dans nos têtes. Nous disons aux békés, les Blancs créoles ou Métropolitains que nous ne ferons pas marche arrière, et si c'est la guerre civile qu'ils veulent, ils peuvent compter sur nous. Or depuis nous savons qu'il y a eu un syndicaliste tué par balle, mais aussi que les forces de l'ordre ont eu des consignes de modération.

    En fait, il semblerait que Yves Jégo avait bien accepté l'augmentation de 200 euros.

    imageyves-jego-php.1235372077.jpg

    Par Snut.fr cliquez ici Toute reproduction sans autorisation de l'auteur est interdite.

    Le sommet social de l'Élysée.

    sarkozy-lors-de-son-allocution-televisee-h_9_ill_1157285_4d80_731976.1235243285.jpg

    img675.1235241397.jpg

    2,6 milliards d'euros pour les classes moyennes.

    A la télévision le mercredi 18/02/09 Nicolas Sakozy à développé son plan pour faire face à la crise économique et sociale. En excluant toutes augmentations qui pourraient mettre les entreprises en difficulté, il a résumé son plan en déclarant que son seul devoir est de soutenir les classes moyennes. Et Sarkozy ne propose qu'un seul chemin que celui de l'effort, revaloriser le travail. Il prend ses compatriotes vraiment pour des fainéants, comme si les Français ne voulaient pas travailler ?

    Ne faudrait-il pas que la préoccupation primordiale du gouvernement soit justement de faire en sorte qu'il y ait du travail par la relance de la consommation ?

    Le pays est étouffé, les pertes d'emploi sont massives, le chômage est devenu exponentiel son augmentation est de 11,4 % en 2008, 45.800 sur un mois et 217.000 sur un an, et les demandes d'emploi ont bondi de 64.000 en novembre, quand aux fermetures techniques d'usines, elles ne se comptent plus, voila Monsieur le président la réalité de votre gouvernance. La crise à bon dos, l'étouffement du pays existait bien avant par l'action de votre politique en faveur des classes aisées et du patronat. Le plafonnement à 50 % de l'impôt, la défiscalisation des heures supplémentaires qui a favorisé l'accroissement du chômage, pourquoi embaucher puisque l'on peut faire des heures défiscalisées, c'est l'enfance de l'art !

    Cette politique vous a privé de recettes fiscales qui ne vous ont pas été restituées sous forme d'investissements donc d'emplois tout en accroissant les dépenses de l'État. Les entreprises du CAC 40 ont versé en 2008, 54,2 milliards d'euros à leurs actionnaires et le déficit commercial atteint 55,7 milliards d'euros en 2008 ! Quand à la dette elle atteint fin 2008, 1.309,6 milliards d'euros et à fin février 1.323,9 milliards soit un accroissement de 14,3 milliards, et atteint 69,1% du PIB en 2009. Alors acculé par la pression de la rue vous êtes amené à lâcher un peu pour les classes les plus touchées sans que vous puissiez en espérer un bienfait pour le pays tant le retard que vous avez cumulé est grand.

    Les principales que vous avez annoncées sont :

    • L'augmentation de l'indemnisation des salariés au chômage partiel à 75 % du salaire brut.
      C'est une bonne mesure eu égard à celle de 60 % actuellement appliquée, mais qui reste soumise après négociations d'accords de branche seulement dès le mois d'avril.
    • La création pour deux ans (2009-2010) d'un fonds d'investissement social doté de 2,5 à 3 milliards d'euros financé pour moitié par l'État et animé par une cellule de veille composée des ministres concernés et des partenaires sociaux.
      Idée qui avait été formulée par la CFDT, et qui voulait qu'il soit doté de 5 à 7 milliards d'euros et financé par le paquet fiscal,(loi TEPA).
    • Une prime exceptionnelle de 500 euros aux salariés qui deviennent demandeurs d'emploi à compter du 1er avril prochain pouvant justifier de deux mois de travail.
      Cette prime devrait être entièrement financée par l'Etat. Son montant n'a pas été annoncé.
    • La suppression d'une partie de l'impôt sur le revenu pour les personnes de la première tranche. Cette mesure prendrait la forme de l'élimination d'une partie de l'impôt sur le revenu pour les familles assujetties à la première tranche d'imposition.
      Elle se traduirait par une suppression une suppression du second tiers provisionnels restant à payer en 2009. Elle concernerait 4 millions de ménages conduisant à un gain moyen par ménage de l'ordre de 200 euros.
    • Une prime de 150 euros pour 3 millions de familles qui bénéficient aujourd'hui de l'allocation de rentrée scolaire. Cette mesure aurait "un coût total de 150 millions d'euros".
    • La mise en place de «bons d'achat» de services à la personne de 200 euros par foyer, pour l'aide à domicile, la garde d'enfants, le soutien scolaire ou le ménage, à certaines personnes âgées dépendantes et à certains parents pour la garde d'enfants.
      Parmi les bénéficiaires possibles de cette mesure, le chef de l'Etat a notamment cité les «660 000 ménages bénéficiant de l'allocation personnalisée d'autonomie à domicile et qui ont besoin d'aide à la maison». Il a également ciblé «les 470 000 bénéficiaires du complément mode de garde gagnant moins de 43 000 euros par an, qui ont besoin d'aide pour faire garder leur enfant», «les 140 000 foyers qui ont un enfant handicapé» ou «les demandeurs d'emploi qui retrouvent du travail et ont besoin de solutions temporaires pour faire garder leurs enfants».
    • L'encadrement des bonus des patrons lorsque leurs entreprises recourent à du chômage partiel ou décident un licenciement économique.
    • Les banques sont invitées à moduler les échéances des salariés au chômage partiel pour rembourser leurs emprunts immobiliers.

    Il y a également d'autres sujets d'actualité qui sont :

    Les socialistes entonnant la Marseillaise et quittant l'Assemblée sur la réforme du parlement qui a viré à la crise politique. Plusieurs dizaines de députés PS se sont rassemblés mardi 21/02/09 peu après 23 heures au pied de la tribune en scandant «démocratie, démocratie» et en entonnant La Marseillaise.

    Martine Aubry propose un plan de 50 milliards pour sortir de la crise.

    Elle a présenté le plan du PS élaboré par Michel Sapin avec une petite équipe d’experts. En termes financiers, il représente presque le double du plan Sarkozy. Mais est-il plus efficace?

    Nous avons demandé «Marianne2.fr» à Jean Michel Quatrepoint, auteur de «La crise globale » de commenter à chaud les propositions socialistes.

    Jean-Michel Quatrepoint :

    Première réflexion, le plan de relance relève d’une vision totalement hexagonale. Il n’y a eu aucune réflexion sur les raisons profondes d’une crise qui est globale. Aucune réflexion sur l’évolution du libre-échange, sur ses dérives, sur les délocalisations. Aucune remise en cause sur l’Europe telle qu’elle s’est construite et telle qu’elle réagit. Il y a encore moins, dans ce plan, d’amorce de réflexion sur la part de responsabilité que les socialistes ont pu avoir dans les dérives de la financiarisation et d’un certain libéralisme.

    En d'autres termes il n'y a pas grand chose dans ce plan à part les 50 milliards, le double de celui de Sarkozy. Il est bien connu que les socialistes sont des c ... et que Sarkozy qui les veut dans son gouvernement est pour faire de c.......s.

    La tempête Klaus dans le sud-Ouest.

    Plus de 176.000 foyers sont encore privés d'électricité dans le sud-ouest de la France, cinq jours après le passage de la tempête Klaus.

    Le coût des dégâts pourrait atteindre un milliard d'euros.

    Cinq jours après le passage de la violente tempête Klaus, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu par arrêté ministériel pour neuf départements (l'Aude, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, et les Pyrénées-Orientales) et sera publié jeudi 29/01/09 au Journal officiel.

    Les déclarations communales seront par ailleurs facilitées pour 21 autres départements. «Cette décision couvre les dommages qui ont été causés par les événements survenus. Une partie est totalement couverte par les assurances, car il y a une assurance tempête, mais cela couvre aussi les autres dommages, et notamment les inondations, l'effet des vagues ou les coulées de boue», a expliqué la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu