Avertir le modérateur

brice hortefeux

  • La délinquance,

    si l'on avait de bonnes statistiques ?

    La délinquance a pour dépendance la misère, ou il y a misère il y a délinquance ce sont deux faits qui évoluent ensemble, c'est évident. Plus la misère est grande plus la délinquance est importante, leur évolution suit globalement la même pente. La misère croit de façon continue, la délinquance croit de façon aléatoire mais sa pente moyenne suit celle de la misère. Croire que l'on va réduire la délinquance est un leurre, elle pour base outre la misère l'incivisme annonciateur de la délinquance. Ou, il y a incivisme il y a délinquance ce sont deux compagnons. On le constate partout dans ces banlieues ghettos ou le bien communal est vandalisé, ou les rues sont sales jonchées de papier, ou l'on crache et on pisse dans les rues, ou il n'y a pas le respect de l'autre, ou il y a le mal à vivre par un rejet de la société dans laquelle vivent les gens, voir ici l'échec de Sarkozy. De cela découle tout le reste.

    La misère c'est quand on s'aperçoit que l'on est rien, elle est morale et matérielle mais surtout intellectuelle par une éducation déficiente, des parents misérables font des enfants misérables. L'école ne peut rien faire à cet état, le plis est pris à la naissance, espérer modifier ce fait est un leurre. Faire de la répression bien entendu, on ne peut faire autrement, il faut sanctionner même durement en sachant bien que la peur n'écarte pas le danger.

    Cela est d'autant plus exact que l'évolution de la délinquance toucherait maintenant les séniors, les personnes de plus de 60 ans. Les projections démographiques de l'Insee donnent une idée de l'ampleur que pourrait prendre la délinquance des seniors, en France aujourd'hui, «un habitant sur cinq est âgé de 60 ans ou plus», mais «cette proportion passera à un sur trois en 2050», rappelle l'étude. Si l'évolution de la délinquance des anciens devait épouser celle de la pyramide des âges, le nombre d'aînés mis en cause par la police passerait donc d'environ 24.000 aujourd'hui à près de 40.000 par an. Pour Alain Bauer criminologue, ce sont les conditions physiques du vieillissement, les gens vivent plus âgés en meilleure santé influe sur les comportements. Déjà, la police commence à attraper dans ses filets davantage de vieux trafiquants de drogue. «Et ce ne sont pas de fébriles vieillards qui cachent chez eux la marchandise sous la contrainte d'un gang de jeune qui les menace. Ils trafiquent délibérément, souvent pour améliorer substantiellement leur retraite», précise un fin connaisseur des dossiers, Le Figaro,fr.

    Plus la répression est dure plus la délinquance est dure, c'est la réaction à l'action. Sarkozy le sait bien, ses gesticulations et ses annonces très dures, il n'y croit pas, c'est seulement pour sa réélection, la sécurité est un bon levier électoral. Le problème pour lui est que l'action qu'il a mené pour la prise du pouvoir n'est plus crédible maintenant. La volonté qu'il manifestait en 2007 contre la délinquance qui a été un facteur dominant, se heurte à l'échec de sa politique pour sa crédibilité en 2012 à continuer dans une action essentiellement réprésive, bien qu'il ne puisse faire autrement vu l'état dans lequel elle est devenue. En fait la délinquance n'est pas son problème s'il l'était il n'agirait pas de cette façon et comme il ne peut supprimer l'évolution de la misère qu'il a engendrée par sa politique de classe, il n'a que la répression pour montrer qu'il agit, mais cela ne peut que se retourner contre lui dans le temps. Ce qu'il espère c'est que cela ne ne nuira pas à sa réélection, à voir ?

    Bien sûr la misère n'est pas toujours délinquance heureusement avant et après la seconde guerre mondiale il y avait de la misère mais elle était comprise, elle touchait une grande partie de la population, actuellement ce qui pose problème c'est l'écart entre le haut de la société et le bas le très bas. Les moyens de communication montrent ce que l'on ne voyait pas avant et cela est un facteur de révolte, on ne tolère plus cette injustice, le monde a évolué pas la droite qui reste sur des politiques de répressions.

    Dénationaliser les bandits une annonce sans fondement eu égard aux difficultés Constitutionnelles engendrées, la plupart de ces délinquants n'ont pas d'autre nationalité de sorte que s'ils sont dénationalisés ils deviennent apatrides ce qui est formellement interdit de faire et de plus, ils s'en moquent. Sarkozy le sait, mais pour son électorat qui n'y voit que du feu c'est tout bon. Pour eux pas de problèmes la délinquance ne les touche pas, elle n'est pas encore dans leur quartier, pour les autres qu'ils se démerdent avec. En attendant les Français ont leur os à ronger et ils oublient un peu l'affaire Woerth, c'est donc tout bon pour Sarkozy. Quand à l'opposition si elle condamne ses propos elle risque d'être accusée de complaisance envers ces bandits, et comme elle n'est pas à la hauteur, elle n'argumente pas comme il le faudrait pour justifier qu'ils sont contraire aux droits de l'homme, voir l'article du Nouvel OBS.com, ici. Ce n'est pas par des phrases jetées au vent que l'on montre sa compétence.

    Pour en venir aux chiffres qui sont nos seuls éléments permettant une vision globale de la délinquance bien que cette vision demande à être affinée, tous les crimes et délits n'ont pas la même importance en termes de pénalité et en termes médiatiques, le bulletin pour l'année 2009 publié en janvier 2010 de l'Observatoire national de la délinquance (prendre le document acrobat reader plus clair) et des réponses pénales enregistrées en 2009 par les services de police et les unités de gendarmerie et de police donne l'état des lieux.

    En 2009, en France métropolitaine, le nombre de faits constatés d’atteintes aux biens est en baisse de moins de 1 % par rapport à 2008 (- 0,7 %, soit - 15 849 faits constatés), le nombre d’atteintes volontaires à l’intégrité physique enregistrées s’est accru de 2,8 % (soit + 12 240 faits constatés) et celui des escroqueries et infractions économiques et financières a diminué de 2,7 % (soit - 10 304 faits constatés).

    Les faits constatés d’atteintes aux biens, d’atteintes volontaires à l’intégrité physique et d’escroqueries et infractions économiques et financières entre 2004 et 2009 en France métropolitaine, sont recensés sur le graphique ci dessous.

    img020.1280849049.jpg

    Entre 2004 et 2009, le nombre d’atteintes aux biens en bleu (vols et destructions et dégradations) enregistrées par la police et la gendarmerie a connu cinq baisses annuelles successives. Il est passé de plus de 2,7 millions en 2004 à environ 2,2 millions en 2009, soit - 17,8 %. En volume, cette variation correspond à près de - 500 000 faits constatés en cinq ans. De 2004 à 2008, le nombre d’atteintes aux biens a baissé chaque année de 75 0000 faits constatés ou plus. Entre 2006 et 2007, la différence a même dépassé le seuil des 170 000 faits constatés en moins sur un an, soit - 6,7 %. En comparaison des quatre diminutions annuelles qui l’ont précédé, la baisse de 0,7 % observée entre 2008 et 2009, soit - 15 849 faits constatés, est de 5 à 10 fois plus faible en volume. Cela marque un arrêt dans la période de fortes baisses des faits constatés d’atteintes aux biens. En vert les escroqueries et infractions économiques et financières.

    En 2009, l’augmentation annuelle du nombre de faits constatés d’atteintes volontaires à l’intégrité physique en orange est proche en proportion de celle de 2008, elle s’établit à + 2,8 %, sachant qu’en 2008 elle se situait à + 2,4 %. En 2005 et 2006, on avait déjà pu mesurer deux hausses annuelles consécutives présentant, elles aussi, une certaine proximité, + 5 % entre 2004 et 2005 et + 5,6 % entre 2005 et 2006. C’était à l’époque des taux d’accroissement annuels deux fois plus élevés que ceux des deux dernières années. Sur les cinq dernières années, 2007 se distingue car le nombre de faits constatés d’atteintes volontaires à l’intégrité physique avait peu varié sur un an (- 0,2 %, soit - 899 faits constatés). Entre 2004 et 2009, les quatre hausses annuelles de 2,4 % ou plus se traduisent par une augmentation des faits constatés de 16,3 % : le nombre d’atteintes volontaires à l’intégrité physique enregistrées est passé de moins de 392 000 en 2004 à plus de 455 000 en 2009, soit + 64 054 faits constatés, lire la suite de préférence sur le document acrobat reader.

    Que nous indiquent ces données, pour les biens il y a effectivement une diminution sur ceux qui sont enregistrés et c'est un bien, mais peu déclarent à la police les vols et dégradations qu'ils subissent. La raison est simple on ne retrouve jamais ou presque les fauteurs de ces vols ou dégradations de sorte qu'il est normal de constater une baisse. A titre d'exemple, «j'ai été cambriolé trois fois dont la dernière avec vol de bijoux et de ma voiture à mon domicile qui a été retrouvée lors d'une chasse avec la police dans Paris à la suite de tirs d'armes à feu et l'on n'a jamais retrouvé les voleurs».

    Pour les atteintes à l'intégrité des personnes physiques les faits sont plus graves et les déclarations forcément plus nombreuses, et là on constate une hausse entre 2004 et 2009 la hausse est de 16,3 % puisque l'on est passé de 392.000 en 2004 à plus de 455.000 en 2009, soit 64.054 faits supplémentaires. Il n'y a pas lieu de s'en réjouir, mais il n'y a pas lieu comme le déclare notre ministre Brice Hortefeux qu'il a permis un retournement de tendance depuis sa prise de fonction. Or, Brice Hortefeux a fait valoir le 14/01/10 qu'en sept ans, la délinquance générale avait reculé de 14%, faisant environ 500.000 victimes de moins par an.

    Cela est faux sur la délinquance aux personnes physiques, sur les biens le recensement n'est pas réaliste, quand au reste les éléments d'appréciation n'existent pas pour les gens.

    Plus significatif est ce graphique qui donne Variations annuelles des faits constatés d’atteintes aux biens, d’atteintes volontaires à l’intégrité physique et d’escroqueries et infractions économiques et financières entre 2004 et 2009 en France métropolitaine

    img021.1280853374.jpg

    On remarque  les atteintes aux personnes physiques courbe en rouge ont toujours été positives et entre 2008 et 2009 l'augmentation est de 2,8 %. Pour les atteintes aux biens courbe en bleu ont toujours été négatives mais avec une augmentation entre 2008 et 2009 pour n'être que de - 0,7 %. Pour les infractions économiques et financières courbe en vert la chute est spectaculaire entre 2008 et 2009 -2,7 %.

    Quelle leçon tirer de ces résultats sinon de constater que la délinquance reste forte surtout pour les atteintes aux personnes physiques, et c'est logique. Ce rapport montre également, graphique ci dessus, que le nombre de faits constatés d’homicides, de tentatives d’homicide et coups et violences mortels pour 100 000 habitants en France métropolitaine, selon les enquêtes de recensement et estimations de populations au 1er janvier de l’INSEE sont en augmentation constante entre 1996 et 2009 ils passent de 57796 à 62449 en milliers ce qui signifie que la délinquance se durcit avec la répression. Alors dans sa politique Sarkozy ne pouvait faire autrement que de frapper fort mais ce ne peut être qu'un fait d'annonce pour les raisons invoquées précédemment. Par analogie ce n'est pas en clamant que l'on veut être riche qu'on le devient.

    La délinquance est continue mais fluctuante tantôt elle baisse tantôt elle augmente, elle sera le mal de notre société qui devra se protéger elle même comme cela se fait dans certaines régions avec des services de police payés par les habitants dans des centres sécurisés. Mais plus grave encore ce sera celle des séniors qui pose des problèmes à nos prisons qui devront être équipées en conséquence pour les personnes âgées, toilettes équipées de poignées, escaliers adaptés, personnel spécialisé etc... Notre président n'aura su que développer les prisons en y mettant aussi des personnes âgées.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu