Avertir le modérateur

bergé

  • Les associations, suite,

    Pierre Bergé, un euro pour le téléthon c'est un euro pour les banques !

     

    Et s'il avait raison ?

    Il faut bien comprendre que les dons sont une ressource inestimable pour les banques. Lorsque l'on reçoit autant d'argent, cet argent ne peut être géré que pas les banques, ce n'est pas l'Association qui peut gérer des millions d'euros. Cet argent entre dans les banques qui le place et en tirent un bénéfice même si elles en redistribuent une partie. La gestion de cet argent n'est pas gratuite de même d'ailleurs que pour votre argent, en outre rien n'empêche les banques, de prendre, en plus au passage un pourcentage sur le rendement de cet argent. Cela ne leur est pas interdit et c'est d'ailleurs une des conditions qu'elles imposent eu égard au risque financier qu'encoure la gestion d'énormes sommes d'argent. En d'autres termes, elles ont de ce fait deux sources de revenu, les frais bancaires qui rentabilisent les écritures, et le petit rendement qu'elles s'octroient, qui bien entendu est transparent pour l'Association. A-t-on déjà vu une banque ne pas bénéficier de l'argent qu'on lui donne à gérer ? Combien reste-t-il finalement pour l'Association a distribuer pour les personnes qu'elle se propose d'aider, d'autant qu'il faut bien qu'elle paye ses frais de sa gestion ?

    Évoquer ce problème en plein désastre à Haïti ou des millions de malheureux ont besoin de notre aide, ou l'anarchie de la misère règne, n'apparaît pas approprié, il ne faut pas penser que ces faits devraient vous inciter à ne pas donner, bien au contraire pour ces malheureux, mais il faut avoir conscience que les banques vont s'enrichir un peu plus, actuellement on parle de milliards de dons qui sont collectés un peu partout.

    Rien que le 20/01/10 d'après le Monde.fr, 23 millions ont été collectés par les dizaines d'organisations en France selon les ONG interrogées par l'AFP.

    - Fondation de France : 9,3 millions d'euros (5,8 millions lundi), dont 5 millions par internet et 4,3 millions par chèques.

    - Croix-Rouge : 4,9 millions d'euros (3,3)

    - Médecins sans Frontières : 1,4 million d'euro (0,8)

    - Médecins du Monde : 1,3 million d'euros (0,7)

    - Action contre la Faim : 1,2 million d'euros (0,96)

    - Unicef France : 2 millions d'euros (1)

    - Handicap International : 115.000 euros (100.000)

    - CCFD - Terre solidaire : 1,1 (0,8)

    - Secours catholique : 1,5 million d'euros (1,4)

    - Secours Populaire : 700.000 euros (185.000),

    Olivier Brault, directeur général de la Croix-Rouge Française, a affirmé à l'AFP que son organisation recevait par ailleurs de «nombreux appels téléphoniques» de particuliers ou de chefs d'entreprises qui «souhaitent s'impliquer» dans l'organisation de collectes pour Haïti.

    Or, cet argent, et celui qui continuera d'être collecté ne peut être immédiatement utilisé, rappelez-vous le Tsunami en Asie ou les milliards de dons ont été sujets à polémique. Il ne peut être que placé et gérer par les banques qui avec ces associations ont des accords. Il paraît donc judicieux d'attendre pour donner que s'organise les aides et le soutien alimentaire ainsi que la reconstruction d'Haïti. Donner tout d'un coup est contre productif.

    Pierre Bergé, dit tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas de peur d'être accusés de vouloir faire un mauvais procès au Téléthon. Il dénonce dans l'Express.fr que de nombreuses personnes réprouvent depuis de nombreuses années le Téléthon. Sans vouloir dénigrer le coté positif de cette action et de reconnaitre qu'elle apporte des sommes considérables à l'Association contre les Myopathies en permettant d'avancer dans la recherche génétique mais aussi d'apporter pour les enfants atteints de disfonctionnement génétiques des moyens d'existence adaptés à leur infirmité, qui sans elle, n'auraient pas. Il affirme que le Téléthon est un scandale et qu'il faut mettre un terme à ce scandale.

    Interrogé par les journalistes de l'Express, il clame l'omnipotence médiatique du Téléthon qui vampirise toutes les campagnes de dons pour les autres maladies. Or, il considère qu'une association caritative n'a pas pour but de posséder, et il pèse ses mots, 200 millions d'euros de réserves, 150 millions d'euros investis et 7 millions d'euros de produits financiers par an... Aujourd'hui, quelqu'un qui croit donner un euro au téléthon donne, en réalité, un euro aux banques ! Pour lui, ce n'est pas une querelle de boutiquier, et ne demande pas que l'on redistribue de l'argent, et il affirme vouloir mettre un terme à ce scandale. Dernièrement, il a reçu la présidente de la Fédération des maladies orphelines et il découvert, à sa grande stupeur, que, contrairement à ce qui est annoncé, les responsables du Téléthon ne donnent pas d'argent à son association ! Ces gens-là sont des menteurs. Il n'y a rien à ajouter. Sauf qu'il n'en restera pas là. Ces accusations sont lourdes car elles concernent, si elles sont avérées, l'exploitation de la misère de ces malheureux enfants pour faire de l'argent.

    Marie-Christine Louppe qui dirige la Fédération des maladies orphelines a tenu à préciser le contenu du désaccord qui l'oppose à l'AFM.

    «Les organisateurs du Téléthon ne nous donnent pas d'argent et, d'ailleurs, nous ne leur en demandons pas. Ils financent leurs propres structures, parfois dans le champ de la lutte contre l'ensemble des maladies orphelines et pas seulement celui de la myopathie. Depuis, ils communiquent énormément sur toutes les maladies rares, mais dans les faits, la myopathie reste, et de loin, leur préoccupation principale. Du coup, les dons pour notre fédération, ont chuté de 75%. Et lorsque nous lançons notre campagne, les gens nous répondent, on a déjà donné pour les maladies orphelines...».

    La réponse de l'AFM, «nous n'avons pas vocation à redistribuer l'argent». Ce n'est pas la première fois que Monsieur Bergé s'en prend à nous. Chaque année, il repart à la charge, mais cette fois, je ne sais pas pourquoi, l'affaire a pris des proportions délirantes, et d'énumérer les actions que son Association a faites, par exemple, développer un médicament coûte 800 millions d'euros par an. En fait, le problème n'est pas là, il est dans le fait de se poser la question faut-il favoriser une action par une soirée de télévision payée par tous les téléspectateurs pour une seule Association l'AFM ? Il est évident que cette association est devenue une entreprise gérant des laboratoires et du personnel médical sur dons publics, est-ce bien normal ? Pas étonnant non plus que les autres Associations ne bénéficiant pas de cette publicité crient au scandale voyant leurs dons baisser. Mais aussi une autre question se pose, quel est le rendement de cette Association en termes de résultats ? Sont-ils à la hauteur des sommes perçues ? Doit-on permettre que cette Association vive sur la collectivité eu égard aux laboratoires privés qui financent leurs recherches ? En termes capitlistiques non, mais on laisse faire c'est que cela ne rapporte pas probablement qu'à l'AFM. Voir aussi mon article Les Associations ici.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu