Avertir le modérateur

austérité tscg

  • La manifestation des gauches de gauche contre l'austérité,

    mais quand l'argent manque, que fait-on ?

    Support Wikipedia Ne faut-il pas économiser avant d'acheter ? C'était il y a bien longtemps, depuis avec le crédit qui fait le bonheur des banquiers, on n'économise plus, on achète et après on se serre la ceinture pour rembourser. C'est tout simplement de l'austérité par défaut. Il faut bien rembourser ses créanciers avec les intérêts. Et comme on n'y arrive pas par ce qu'il faut quand même vivre, on s'enfonce un peu plus. L'austérité familiale serait-elle différente de celle de l’État pour ces manifestants ? Oui, cette manifestation contre l'austérité du 30 septembre 2012 qu'exprime-t-elle de ne pas rembourser ? Ou d'imposer malgré tout que l'on puisse encore dépenser, et tant pis si on s'enfonce encore plus.

    Ce gouvernement vilipendé à sa gauche, malgré l'application des réformes du programme de François Hollande, sous le prétexte qu'elle a voté pour lui, contribue à sa fragilité et donne une arme aux agences de notation et aux banques sur les taux d'emprunts. L'obtention de l'équilibre à 3 % du PIB en 2013 dépend de la cohésion sociale, et cette manifestation délivra un handicap de confiance.

    Ce qui est étonnant c'est que de la place de la Nation à la place d'Italie elle ne porta que sur 80.000 personnes selon les organisateurs. Or, tout le monde est contre l'austérité et 80.000 personnes c'est quasiment rien, c'est donc que les Français comprennent bien qu'il faut rembourser notre dette. Pas Mélenchon l'instigateur qui voit différemment, mais que voit-il ?

    En fait, c'est contre l'austérité du Merkozy du Traité sur la Stabilité la Coordination et la Gouvernance que la manifestation fut organisée. Mais cette austérité serait différente de celle du gouvernement ? On sait bien que c'est faux, et que c'est tout simplement contre l'Europe que cette manifestation a rassemblé la gauche de la gauche. Ce groupe politique a toujours été contre, ne sachant plus si c'est l'Europe, ou une autre Europe, tant sont diverses ses opinions. Et malgré cette opposition les Français ont toujours votés démocratiquement soit par la droite conventionnelle, soit par la gauche sociale démocrate partisanes toutes deux de l'Europe. Peut être pas exactement la même, mais pour ce qui est des comptes de la nation, il ne peut y avoir de différence, voir même plus de rigueur avec ce plan du gouvernement du redressement dans la justice.

    Les dix années de droite n'ont fait qu'accentuer le rejet économique de cette Europe devenant plus capitaliste que celle qui fut concoctée par le traité de Maastricht, et ce n'est pas le prix Nobel de la paix qui changera les choses.

    Et là, je rejoins la révolte des gens de gauche. Si l'on fait le point de ce qu'elle nous a apporté depuis 10 années on ne peut que la rejeter. Notre industrie est sinistrée par les délocalisations et les pays à bas coûts de main d’œuvre, nous perdons même la fabrication de l'acier avec la fermeture d'Arcelor Mittal. C'est donc une Europe de technocrates qui ne préservent pas les intérêts des pays membres. Dans leurs bureaux, ils ne voient que les marchés et ne se rendent pas compte que sans industrie l'Europe court à sa perte.

    Mais faut-il manifester pour autant contre le programme du gouvernement ? C'est la question ? Doit-on continuer à dépenser ou doit-on réduire les dépenses tout en prélevant des impôts ? Oui, La France ne doit pas être la proie des agences de notation et des banques. Quand aux manifestants, à part être contre l'austérité que proposent-ils ?

    L'autre argument est que pas une ligne du traité budgétaire Européen n'a été modifiée par François Hollande, malgré ses espérances. Et c'est vrai, il s'est heurté au mur de la droite Européenne faisant la grande joie de l'opposition qui vota le TSCG le 09/10 comme l'avait clamé François Fillon, c'est son texte disait-il, et ce fut définitivement fait le 11/10 avec le vote du Sénat que fut adopté le TSCG par 477 voix contre 70 à la chambre basse.

    Mais cette gauche est la principale responsable de la gouvernance de la droite pendant dix années. Ses divisions firent le lit de cette droite, et ce qu'elle à fait en s'opposant à l'adoption du traité créé une fracture. Cette gauche de la gauche n'admet pas la défaite de son idéologie, et sans cesse elle divise. Les choses sont faites, et nous ne pouvons que le constater. L'Europe existe, pas comme nous le vaudrions et revenir en arrière serait encore plus grave, par contre la faire évoluer oui, mais le TSCG n'a rien à y voir. C'est un accord de bonne gouvernance des nos finances au sein de cette association. Comment concevoir que certains respectent le cahier des charges et pas d'autres ?

    L'action de François Hollande n'a pas été si négative qu'ils prétendent. Le sauvetage des pays en difficulté par la BCE en rachetant leur dette est un bon point, il a obtenu par ses rencontres le soutien de Mario Monti et de Mario Draghi le président de la BCE. Ce rachat, contre l'opposition Allemande, conduit à sauver l'euro. Il permet à ces pays de bénéficier de la confiance de la BCE donc d'obtenir des taux d'emprunts acceptables. Les élections Allemandes de 2013, peuvent modifier la donne et permettre plus de marges de manœuvre à François Hollande, on ne connait pas toutes ses intentions.

    Cette crise n'est pas due à l'Europe mais à la finance mondiale qui nous manipule d'autant plus que nous sommes demandeurs de financement. Quand on a une dette de 1.700 milliards d'euros, on n'est plus maître de son destin. Nous subissons ce fameux article 123 du traité de Lisbonne qui découle de la loi de 1973 et que j'ai souvent condamnée qui veut que nous empruntions à des banques privées, alors que nous pourrions le faire auprès de notre banque nationale, voir Jacques Delors, l'Europe est au bord du gouffre. Le fait que maintenant la BCE puisse racheter de la dette compense l'effet de cette obligation d'emprunt à des banques privées. C'est une évolution a mettre au compte de François Hollande et de Mario Monti.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu