Avertir le modérateur

arnaud montebourg.

  • Une lettre qui ne manque pas de vérité quand

    Arnaud Montebourg flingue TF1.

     

    Cela devait le démanger depuis longtemps, on connait ce socialiste qui dit avec une certaine vérité ce que beaucoup pensent, que la chaîne de télévision TF1 est une chaîne de droite, une chaîne de fric, c'est la télévision des idées qui détruisent la France, la télévision de l'individualisme, la télévision du matraquage sur la sécurité et qui utilise le réseau public hertzien appartenant à la Nation pour sa propagande exclusive.



    C'est un cri du cœur qui sans concession frappe TF1 faisant un usage contestable de ce vecteur national manquant à ses devoirs politiques et moraux élémentaires. La chaîne TF1 n'a donc pas d'autre choix que d'accepter, quoi qu'il lui en coûte, toute critique publique de ses agissements, puisque la télévision est un bien collectif appartenant à tous les Français même si celle-ci s'exerce dans la forme de l'entreprise privée que vous présidez, ajoute vertement le député dans une lettre adressée à Nonce Paolini président directeur général de TF1 que l'on peut lire ici.

    Pour lui les rapports de proximité politique entre les orientations éditoriales de TF1 et le pouvoir actuel posent le problème dans une démocratie comme la notre, du respect du pluralisme et de la séparation des intérêts publics et privés, et les liens de service et de bons procédés entre eux. Il rappelle dans cette lettre les rappels à l'ordre et les amendes pour violation des règles du pluralisme. Il cite les deux heures accordées au chef de l'État et chef du parti majoritaire à une heure de grande écoute tout en permettant à la principale dirigeante du parti d'opposition de ne répliquer que 4 minutes. Il cite les 32 heures offertes par TF1 et LCI au président de la république, au gouvernement et à l'UMP.

    «La grossièreté des violations, la lourdeur des sanctions et la répétition des infractions depuis quinze ans m'amènent à considérer que le comportement de la chaîne TF1 que vous présidez relève du piétinement systématique de nos lois et règlements», argumente Arnaud Montebourg.

    «Malgré ces comportements blâmables, poursuit-il, TF1 a néanmoins obtenu des gouvernements et des majorités parlementaires qui se sont succédé de nombreux privilèges et avantages indus, assouplissement du dispositif anti-concentration, renouvellement automatique de la concession sans mise en concurrence, droit à une deuxième coupure publicitaire dans les œuvres de fiction, introduction forcée sur la télévision numérique terrestre qui a provoqué des réactions extrêmement vives de vos concurrents, et allègement substantiel et régulier des obligations contenues dans votre cahier des charges». Au point qu'il me paraît possible de faire observer que sur un bien pourtant public, TF1 exerce désormais un monopole privé, profitable et incontrôlable avec la complicité de l'État.

    Il enchaîne, le plus grave n'est pas là, insiste Arnaud Montebourg. «Sur le plan culturel, il faut rappeler les dégâts considérables que votre chaîne a provoqués sur la vision que les Français ont d'eux-mêmes et de notre société contemporaine. «Je m'autoriserais à dire comme il est légitime qu'un représentant de la Nation puisse le faire, que vous avez participé avec méthode et constance à l'appauvrissement de l'imaginaire des Français». «Le nombre de meurtres, de violences physiques a acquis en 15 ans une importance démesurée dans votre chaine»

    «En 1987, la société Bouygues avait obtenu le droit de racheter TF1 en faisant valoir un prétendu «mieux disant culturel». Votre illustre prédécesseur, Monsieur Patrick Le Lay, déclara presque vingt ans plus tard, «ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible». Et d'enchaîner sur la déclaration de la Société des compositeurs, «les propos tenus par le président de TF1 témoignent du niveau de dégradation que peut atteindre la télévision, le signe du cynisme, mépris et de l'arrogance».

    «Vous conviendrez qu'il n'est pas illégitime de penser que votre chaîne porte une responsabilité considérable dans la dégradation à la fois du niveau du débat démocratique Français, mais également de la représentation que les Français peuvent avoir d'eux-mêmes», conclut Arnaud Montebourg.

    C'est donc un véritable réquisitoire contre cette chaîne privée qui est devenue aux yeux de beaucoup une chaîne de propagande droitière et de peu de valeur intellectuelle. Mais cela n'est-il pas la conséquence de cette privatisation menée par la droite le 14 mai 1986 et annoncée par François Liotard sous la gouvernance de Jacques Chirac. Il fallait pour leur propagande un vecteur puissant, et quel facteur peut-il être plus puissant qu'une chaîne de télévision qui diffuse des programmes populistes touchant le plus grand nombre ? Certes personne n'est obligé de regarder TF1, mais la diffusion des programmes comme «Koh Lanta, Secret Story, une famille en or» sont choisit avec pertinence pour rendre dépendant de cette chaîne un maximum de téléspectateurs. C'est effectivement bien joué dans le jeu politique, mais quel dégât sur la valeur morale des Français, pour qu'ensuite, cette même idéologie politique créée en trois années quatre lois sur la sécurité dont la dernière sur la déchéance de la nationalité est anti républicaine

    On ne peut que féliciter Arnaud Montebourg qui, outre l'aspect politique qu'il met en exergue, dénonce la dérive populiste de TF1 et le laissé faire gouvernemental dès lors qu'il en profite.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu