Avertir le modérateur

abstention

  • Les abstentions la fin de la démocratie ?

    Le mal Français ?

     

    Rejet de la politique, rejet des politiques, incertitude, désertion, écœurement des promesses non tenues, écœurement des mensonges impunis des politiques, écœurement de la langue de bois, du manque de franchise, toute une foule de raisons pour ne pas aller voter qui se conjuguent avec le laisser aller, la mauvaise humeur, l'insouciance, l'ennui, la lassitude, et puis cette phrase, «c'est tous les mêmes», ils ne pensent qu'à eux.

    C'est aussi l'inculture fruit de la misère quand on a du mal à vivre et que dans le trou on y reste quelque soit la couleur politique pourquoi aller voter !

    A Vaulx-en-Velin, Rhône, Sarcelles, Val-d'Oise, ou Roubaix Nord, la participation n'atteint même pas 30 % des inscrits au premier tour des régionales. Et encore, ces chiffres ne disent pas tout, car, dans ces villes, environ un électeur potentiel sur quatre ne serait même pas inscrit sur les listes électorales. «La norme, dans ces quartiers, c'est de ne pas voter», analysent deux chercheurs, Céline Braconnier et Jean-Yves Dormagen, qui observent que «les communes les plus touchées par l'abstention massive sont celles où Ségolène Royal avait obtenu les meilleurs scores en 2007». On voit bien dans les classes les plus défavorisées des banlieues de grandes villes l'abstention est forte, et le vote Le Pen est fort n'ayant rien d'autre. Pourquoi un RMISTE irait voter pour un gus qui gagnerait des milliers d'euros par mois !

    Il manque une offre politique crédible à droite, un parti conservateur modéré qu'aurait bien pu tenir François Bayrou car il est de droite, les centristes d'Hervé Morin ne font pas le poids de même que le parti radical Valoisien. Les autres petits partis non plus n'ayant pas de leader à forte audience. Dominique de Villepin pourrait offrir cette alternative, s'il fonde un parti.

    Et puis,il y a les sondages qui font très mal et qui démobilisent ceux qui se disent pourquoi voter puisque l'on connait le résultat. Les abstentionnismes de toutes tendance politique représentent ainsi le premier parti de France ce qui inhibe la portée politique du résultat des urnes.

    C'est donc tout un amalgame d'arguments, d'incivisme, d'offres politiques, et le résultat de l'exemple navrant de quelques politiques sans scrupules et sans «vergonia» qui polluent cette fonction faisant porter sur d'autres ce raisonnement simpliste de ceux qui, écœurés, les qualifient de tous pareils. Par exemple, prenons le propos de Frédéric Lefebvre porte parole de l'UMP quand il déclare à la radio que Jean-Paul Huchon ne connais même pas le prix d'une baguette de pain, un tel propos montre bien la valeur morale de cette personne, moi-même je ne connais pas le prix d'une baguette de pain, d'une part il n'est pas le même dans toutes les boulangeries, et de plus un président de région à d'autres soucis que de connaître ce prix. C'est donc de la bassesse et l'on ne peut avoir de considération pour des personnes qui tiennent de tels propos.

    Quand on se sert de la douleur de la mort d'un policier tué par un commando de l'ETA pour faire sa propagande avec tout un faste ne change rien à la douleur de la famille et des forces de sécurité, par contre le recueillement humble s'impose. Quand on réduit les forces de police comment lutter efficacement contre l'insécurité quand elle s'accroit par la misère orchestrée par le gouvernement. Comment voulez-vous que les gens ne soient pas écœurés !

    L'absence d'électeurs marque l'abandon de la démocratie pour laquelle nos ancêtres se sont battus, c'est la fin du parlementarisme. La ghettoïsation de certains quartiers, un phénomène qui reste massif malgré les dizaines de milliards d'euros investis dans la rénovation urbaine. En matière de mixité sociale, celle-ci est un échec, conclut un rapport réalisé pour l'Agence nationale de rénovation urbaine révélé par Le Monde.fr. Tout le monde à de bonnes raisons pour s'abstenir, d'autant que beaucoup sont ballotés entre droite et gauche sans idées précises pour une doctrine. Beaucoup se tournent vers le FN sans conviction ne sachant que faire d'autre histoire de voter pour remplir son devoir de citoyen. Quand chaque doctrine prétend détenir le juste, la vérité alors que tout va mal, le type lambda ne comprend plus, alors pourquoi irait-il voter ?

    En outre, les régions ne sont pas visibles, mal connues, combien sont ceux qui connaissent leurs domaines de compétence et les conséquences qui en résultent sur leur vie locale ? Quand on entend un Xavier Bertrand dire tout haut que jean-Paul Huchon n'a rien fait c'est simplement scandaleux, alors qu'il a été obligé de terminer ce que le précédent président de région avait commencé. Les politiques portent une très lourde responsabilité, quand notre président déclare travailler plus pour gagner plus alors qu'il n'y a pas de travail et que nos usines vont à l'étranger. Quand on favorise les heures supplémentaires en les défiscalisant pour ceux qui peuvent en faire c'est discriminatoire pour les autres, ceux qui ne peuvent pas en faire, et c'est tout le monde qui paie, d'autant plus que cette politique va à l'encontre de la réduction du chômage.

    De plus, les médias ne contribuent pas dans leurs informations à donner de l'intérêt à la politique et à montrer la réalité de notre pays. On sent bien que le 20 heures est orienté pour un camp c'est donc un déni de démocratie pour une chaîne publique. Des émissions sur la politique pour montrer ce qu'elle est, comment elle fonctionne, quelles sont les attributions des diverses instances politiques Assemblée, Sénat permettraient de développer la curiosité des jeunes et de beaucoup d'autres. L'inculture politique est aussi un facteur d'abstention. Non, on préfère les émissions de télé-réalité style la ferme célébrités sur TF1 bien qu'en baisse attire quand même plus de 2 millions de téléspectateurs et que Koh Lanta fait plus 52,3 % de part d'audience, soit plus de 8 millions, pour des personnes de 15 à 34 ans, cela conduit à l'abrutissement des Français.

    Pour juguler cette abstention, ne faudrait-il pas comptabiliser les votes blancs ?

    Finalement on peut se poser la question, la 5ème république ne contribue-t-elle pas au désintérêt des Français pour la politique sachant que deux blocs droite gauche s'affrontent sans rien apporter de bon ? On accusait la quatrième république qui ne donnait pas de majorité stable à l'Assemblée mais elle permettait, par la proportionnelle, d'intéresser tous les Français du fait de leur représentation à l'Assemblée nationale et au Sénat. Cela ne signifierait probablement pas que nous serions mieux gouvernés mais, l'abstention pourrait être moindre.

    Pour clôturer cette réflexion voici quelques exemples présentés au Monde.fr.

    «Certes ma «carrière» d'électeur est courte. A peine 20 ans, et déjà je suis confronté à l'abstentionnisme, moi le passionné de politique. Je suis chaque élection avec beaucoup d'attention et pourtant, je n'ai jamais été voter. Manque à un devoir civique, diront certains. Non je ne pense pas. Le non-vote est également un droit et il est plus juste qu'un vote par défaut. Les politiques sont si loin de nous qu'aucun ne me donne envie de voter pour lui. Je préfère donc ne rien voter, et regarder les résultats le soir en m'imaginant le non-changement que créeront ces élections. Mon parti a donc largement remporté ces élections et pourtant, personne ne nous écoute».

    «Si je ne vais pas voter, c'est parce que cela ne sert à rien. Le discours des partis représente pourtant un panel complet qui devrait satisfaire tout le monde et j'y trouve encore ce qui me plaît en picorant çà et là. Mais le discours n'est plus que du vent, des promesses, et seules quelques-unes de ces promesses seront tenues, au hasard des possibilités ou des pressions. Soit les promesses sont exagérées, soit la volonté de les appliquer manque mais, en tout cas pour moi, le politique ne fait pas ce qu'il dit, et c'est pour cela que je ne le considère pas. La leçon est pourtant évidente, les politiques ne sont plus majoritaires en France, ils ne représentent plus la majorité du peuple. Cette élection devrait être invalidée, pour manque de quorum».

    «Je me suis abstenu parce que je n'ai jamais voté à gauche et que je ne supporte plus celui qui nous dirige, ce président qui se moque des régions en leur coupant les vivres. Ma seule arme, c'est l'abstention. Par contre, je suis sidéré de la remontée du Front national déjà si bien représenté par ce même Sarkozy». Il y en a d'autres.

    Mais ces personnes en fait ne résolvent rien, l'abstention ne propose rien d'autre qu'un rejet, c'est un amalgame qui ne signifie rien sinon l'abandon de la démocratie, et l'on peut se demander ce qu'elles feraient si elles étaient à la place de ces politiques qu'ils critiquent tant !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu