Avertir le modérateur

2010

  • 2010 les sujets majeurs,

    comme suite à ceux de l'année 2009.

     

    Sans être Madame Soleil, il est possible d'énumérer les grands rendez-vous qui nous attendent en cette nouvelle année.

    Le 13 janvier la loi cadre pour le monde agricole a été présentée en conseil des ministres. C'est l'ambition de Bruno Le Maire ministre de l'Alimentation de l'Agriculture et de la Pêche. Cette loi a pour but la modernisation agricole, (LMA). Le diagnostic du gouvernement, est que les agriculteurs sont confrontés à une double crise, une baisse conjoncturelle des marchés, et un plongeon d'environ 34 % du revenu en 2009. Toutes les productions sont touchées. Pénalisés par la baisse des prix du lait, les éleveurs ne peuvent donc guère se rattraper avec les fruits et légumes ou les céréales... A cela s'ajoute une crise d'identité. «Les agriculteurs se demandent s'ils sont là pour contribuer à la balance commerciale, à l'aménagement du territoire, garantir la sécurité alimentaire, ou la sécurité sanitaire », analyse Bruno Le Maire.

    Nous aurons le 28 janvier la décision de justice de l'affaire Clearstream concernant Dominique de Villepin. Sa carrière politique dépend pour un temps de cette décision, et par la même la politique intérieure Française. S'il y a non lieu, il devient un opposant farouche à Sarkozy et un potentiable pour l'élection présidentielle de 2012. Dans le cas contraire, il s'effacera pour un temps de la vie politique, pour revenir encore plus combattif après avoir purgé sa peine.

    Au 31 janvier la première suite à la conférence de Copenhagen sur les objectifs qualifiés de réduction des gaz à effet de serre. Les pays industrialisés de l'annexe 1 et les pays émergents devront fixer leurs objectifs de réduction d'ici à 2020. Les USA n’ont pas laissé prévoir d’évolution au delà de ce qui a déjà été annoncé, -4% en 2020 (base 1990).

    L’Europe va devoir décider si elle maintient une position commune. Elle s’est déjà engagée à faire -20% en 2020 par rapport à 1990, et -30% si ses partenaires font des efforts proportionnels.

    Les engagements que prendront les pays émergents ne seront pas contraignants et seront contrôlés seulement au niveau national.

    La Chine avait indiqué avant Copenhague qu’elle s’efforcerait d’améliorer l’efficacité énergétique de sa croissance.

    Un certain nombre de pays en développement, y compris les principales économies émergentes, ont accepté de communiquer leurs efforts pour limiter les émissions de gaz à effet de serre tous les deux ans et devront également préciser leurs annonces de contributions volontaires avant le 31 Janvier 2010.

    Le premier mars le statut de la poste change, elle devient une Société anonyme afin de préparer son ouverture à la concurrence en janvier 2011. Adopté en novembre au Sénat, puis le 22 décembre à l'Assemblée nationale, le texte est passé en commission mixte paritaire en janvier, et il a été définitivement adopté. L'État restera majoritaire, cette privatisation devrait apporter une augmentation de capital de 2,7 milliards d'euros dont 1,5 milliards de la Caisse des dépôts et Consignations et 1,2 milliards de l'État.

    Le 14 et 20 mars les élections régionales, le rendez-vous politique que tout le monde attend. Celui qui, à mi-mandat de la présidence de Sarkozy donne la couleur politique du pays, mais aussi celui qui fixera pour un temps le leadership à gauche. Ces élections d'après les informateurs ne se présentent pas au mieux pour la majorité gouvernementale. La cote de confiance de Nicolas Sarkozy est à 32 % et celle de François Fillon à 37% d'après le Figaro.fr du 07/01/10. Il est certain que, eu égard aux réformes qui mettent à mal la Nation Française et à cette gouvernance dépensiaire et populiste, fonctionnant sans vue, seulement au coup par coup, les Français semblent en avoir assez, mais il ne s'agit que d'élections régionales, et non présidentielle. Alors un coup de semonce contre le gouvernement ? De toutes façons, Sarkozy ne désarme pas, ne vient-il pas de proposer à François Hollande le poste de premier président de la Cour des Comptes en remplacement de Philippe Seguin ! Il n'aura pas son scalp pour reprendre une expression de Lionel Jospin, François Hollande a poliment refusé. Outre le problème de dispersion de la gauche qui l'handicape, la position du front national est majeure. S'il fait cause commune avec l'UMP, le débat sur l'identité nationale, la délinquance dans les lycées, la mort du jeune lycéen, un malheur, mais une aubaine qui relance le débat populiste, le FN perd son identité, par contre s'il s'en détache, l'UMP peut subir une lourde défaite.

    Après les régionales, et probablement en fonction des résultats, le gouvernement envisage un projet de loi sur la reforme du marché de l'électricité. C'est donc une réforme à risques d'opposition syndicale d'autant qu'elle n'empêchera probablement pas une hausse de son coût. Le gouvernement envisage qu'EDF vende une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents à un prix avantageux. Ce qui fait que nous aurons payé la construction des centrales nucléaires et que des sociétés privées vont sur le marché nous vendre de l'électricité, et de ce fait, en récolter un bénéfice d'autant qu'elles ne payeront pas le prix de nos sacrifices. Ce libre choix qui sera permis est un trompe l'œil comme l'est celui du gaz, croire que la concurrence fera baisser le prix de l'énergie pour les consommateurs que nous sommes est une tromperie. S'ils quittent EDF pour un privé, ils ne pourront plus revenir au distributeur historique s'il s'avère qu'ils sont insatisfaits de sa gestion et des prix pratiqués. En outre, se pose la responsabilité technique du privé qui reste lié à celle d'EDF.

    Ensuite le problème des retraites en avril qui bien entendu ne peut être envisagé que dans une escalade en augmentation de la durée du nombre d'années de cotisations, et aussi celle de l'âge de départ en retraite. L'argument d'augmentation de la durée de vie étant l'argument majeur ce qui ne résout rien et ne fait qu'augmenter le chômage qui est la principale cause du déficit des caisses de retraite et de la sécurité sociale. Quand au problème majeur des séniors que l'on met en retraite à 56 ans rien ne suppose qu'il puisse être résolu. En fait on ne fait que créer de l'injustice entre les Français. Augmenter l'âge de la retraite et ne rien faire pour ceux privilégiés qui peuvent partir avec toutes les garanties d'une bonne retraite par leur régime spécial est une injustice bafouant notre égalité républicaine. De plus, il faut tenir compte de ceux qui commencent à travailler très tôt et qui de ce fait se verraient, comme moi, cotiser pendant 45 années. A cela vient s'ajouter le déséquilibre entre les Français qui ont des régimes spéciaux fortement déficitaires et que le gouvernement finance à partir des cotisations des salariés du privé. L'augmentation de l'âge de la retraite comme celui des années de cotisations n'ont jamais rien résolu, seulement ils ne font qu'engendrer la misère des retraités qui, 40 années durant ont cotisés et dont, ils ne récoltent pas le fruit, c'est un vol manifeste.

    Nous arrivons en juin et c'est la coupe du monde de football qui démarrera le 11 juin en Afrique du sud. Cette période va être celle de l'oubli de nos soucis d'existence devant nos postes de télévision, et probablement aussi d'amertume quand à la capacité de victoires de notre équipe. Sa piètre qualification par une main provoquée contre l'Irlande ne présage rien de bon, d'autant que l'on ne cesse de critiquer Raymond Domenech qui, quelque soit le résultat, sera remplacé par un autre entraineur national à la fin du mondial. Mais aussi il s'agit de gros sous pour les chaines de télévision qui ont acheté des droits de diffusion très chers, et si notre équipe ne donne pas l'espoir mis en elle, ces chaines risquent de perdre de l'argent.

    Toujours en juin, dans le cadre du sommet de Copenhagen , Angela Merkel avait proposé de faire une conférence à mi parcours en juin à Bonn. Mais le délégué Africain a fait une demande que les dates ne se télescopent pas avec le mondial en Afrique du Sud.

    En juillet la taxe carbone actuellement en veilleuse sera remise en ligne, taxe que la majorité des Français rejettent. Elle n'a d'autres buts que d'apporter de l'argent à l'État, les gaz à effets de serre ne sont qu'un prétexte.

    En fin de l'année comme suite au sommet de Copenhagen il avait été prévu pour finaliser un accord contraignant qu'avant la fin de cette année et au plus tard à la Conférence de Mexico, à la seizième conférence sur le climat entre le 29 novembre et le 10 décembre cet accord soit obtenu.

    Sur le plan international, l'année qui s'ouvre verra pour Barack Obama une année à hauts risques. Au mois de novembre, il sera à mi mandat et les élections du mois de novembre doivent décider du renouvellement des 435 sièges de la Chambre des représentants et des 2/3 de celle du Sénat. Un test qui déterminera sa marge de manœuvre pour la suite de sa politique. Sa cote de popularité de 70 % au début n'est plus que de moins 50 % au début de l'automne.

    Quel est l'autre point qui, comme la loi Hadopi, attaque le net pour le plaisir des acteurs Français. Le projet gouvernemental est de taxer le moteur de recherche Google. Cette idée est de la commission Zelnik de taxer les revenus sur internet. Quand l'on sait que Patrick Zelnick est le promoteur de Carla Sarkozy on comprend pourquoi, il a été choisit. Cette commission suggère une taxe de 1 % à 2 % sur les recettes publicitaires soit entre 10 et 20 millions de recettes supplémentaires, ce qui ne peut que faire sourire Google. Or Google est une énorme mise en valeur des publications Françaises et des représailles pourraient être mise en œuvre, ce qui serait contre bénéficiaire. L'attaque de l'Elysée n'a d'autres buts que de satisfaire les acteurs Français des médias et de la culture, qui reprochent de plus en plus à Google sa position archi-dominante, mais aussi de prendre un peu d'argent au passage. Ils accusent le géant américain des services en ligne de gagner énormément d'argent grâce à leurs contenus, sans les rémunérer à leur juste valeur. Mais, jusqu'à présent, ils hésitaient à prendre de front le groupe américain, par peur d'éventuelles représailles, ne plus être référencé par ce moteur de recherche de Google condamne aujourd'hui à l'anonymat sur Internet, c'est donc une arme à double tranchant.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu