Avertir le modérateur

dsk - Page 2

  • Et maintenant DSK va-t-il perturber

    la primaire du PS ?


    Support Wikipedia Avant le 01 juillet on n'envisageait pas une évolution si rapide de l'affaire DSK, l'accusation s'effondre au vu des mensonges de la plaignante, et dans probablement moins de deux semaines un non lieu sera prononcé à la suite de révélations du New-York Post, la position du procureur de Manhattan Cyrus Vance devient intenable. Il sera libéré définitivement de cette infâme accusation, de ce torrent de boue, pour son retour en France ou l'attendent comme le Messie certains socialistes et Modemistes.

    De nouvelles révélations du New-York Post du 02 juin devraient, si elles sont prises en compte, confirmer ce non lieu. Le New-York Post nous informe que la femme de chambre n'était pas seulement une femme de chambre, mais une «femme travaillante», elle aurait deux casquettes avec celle de prostituée. Un call girl spécialement réservée pour les hommes en mal de sexe. Une femme spécialement affectée à l'hôtel de Midtown par ce qu'ils savaient qu'elle rapporterait «de grands mâles». «Quand vous êtes une femme de chambre affectée au «local 6», et quand vous arrivez aux Steates vous commencez par des Motels chez JFK airport, pas au Sofitel, «la source le sait»». Donc la nécessité de rabattre s'impose, et «il y a un peloton plein de personnes qui l'on vues comme rapporteuse». De plus, elle aurait un train de vie supérieur à ses revenus, «coiffure, salon de beauté, payés par des hommes sans affinité avec elle, «la source le sait»». Avec ces faits, l'accusation change et il se pourrait même qu'elle devienne l'accusée pour mensonges et tromperies sous serment dans le but d'obtenir de l'argent.

    Le New-York Post est un quotidien à scandales qui serait très utilisé par les enquêteurs travaillant pour DSK.. Ce journal, dimanche 03 juin, complète la version des faits. Nafissatou Diallo serait entrée sciemment dans la chambre de DSK  par ce qu'elle savait qu'il était un des riches clients susceptible de payer pour une relation sexuelle, relation qui d'ailleurs a eu lieu, ce qui n'est pas contesté. Mais Nafissatou Diallo affirme que c'est par la force. La jeune femme qui réclamait un paiement et qui aurait été refusé par DSK, a entrainé une bousculade, humiliée, Nafissatou Diallo aurait décidé à se déclarer victime de viol.

    Le retour de DSK ne fait donc plus aucun doute. Sa garde rapprochée qui n'a cessé de rêver de lui comment va-telle réagir ?

    65 % des électeurs socialistes et 60 % du Modem espèrent son retour en politique selon un sondage du Parisien.fr du 03/07/11. Pour l'ensemble des Français 49 % sont pour dont 60 % des sympathisants de gauche.

    C'est bien par ambitions politiques par ce qu'elles sont présentes, et qu'il faut bien se placer parmi les plus sûrs, il est difficile de se défaire de quelqu'un que l'on a toujours soutenu, mais un maroquin n'est-il pas l'objectif d'une carrière politique pour qu'ils se soient déterminés pour François Hollande ou Martine Aubry, ne croyant pas en Ségolène Royal distancée dans les sondages. Deux anciens lieutenants de DSK et Ségolène Royal, Pierre Moscovici et Vincent Peillon ont décidé d'apporter leur soutien à François Hollande, ce qui compense l'apport des Strauss-kahniens ex-rocardiens comme le député-maire de Grenoble Michel Destot et l'historien Pierre Bergounioux à Martine Aubry. Vincent Peillon ancien lieutenant de Ségolène Royal qui aurait été le responsable du PS si elle avait été nommée secrétaire nationale explique sa décision, «il faut supprimer le divorce entre les discours et les actes. Il y a eu trop souvent d'ambiguïté dans notre ligne politique entre ce que l'on dit et ce que l'on peut faire. Ces combats que nous avons menés, François Hollande peut les réaliser». D'autres soutiens dont le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb et le sénateur et président du Conseil régional de Bourgogne François Patriat se sont prononcés en faveur de François Hollande, celui qui porte le plus d'espoirs actuels. Quand à la députée Strauss-kahnienne Sandrine Mazetier elle gonfle les rangs des soutiens de Martine Aubry.

    Le problème est de savoir DSK, revenu blanchi, s'ils maintiendraient leur adhésion ou s'ils se joindraient à lui dans le cas parfaitement probable de son retour en politique. Il est évident qu'au PS on s'interroge sur la conduite à tenir. Un Cambadélis verrait très bien que les primaires devraient être revues rappelant que l'accord de Marrakech tient toujours, c'est à dire priorité à DSK., Martine désiste-toi ! C'est donc Martine la plus exposée au retour de DSK.

    Selon le même sondage 51 % des sympathisants de gauche souhaitent un aménagement de la primaire contre 49 % pour l'ensemble des Français.

    Pour les leaders François Hollande et Ségolène Royal une modification de date de la primaire ne poserait aucun problème si DSK le demande. François Hollande est ouvert à une révision du calendrier mais en maintenant les dates du 06 et 16 octobre pour le vote. Pour lui, aucun problème pour reporter la date du 13 juillet au 30 août de clôture des candidatures. «Moi je n'ai aucune réserve, aucune restriction, par rapport à l'idée qui serait de reporter la date de dépôt des candidatures à fin juillet, voire même fin août». «Je me réjouis de cette première étape, importante, significative et encourageante qui a été franchie sur le plan personnel ce vendredi avec la remise en liberté sur parole. S'il doit y avoir des évolutions sur le plan judiciaire le 18 juillet», il ne doit plus être empêché de concourir «par des règles de procédures». «L'attention des Français est dominée par ce temps judiciaire. Ensuite, ils se tourneront vers nous, le jour où le choix sera clair».

    Pour Ségolène Royal un report des candidatures si DSK le demande aucun problème. «Tant que Dominique Strauss-Kahn lui-même ne demande pas une modification du calendrier, toute décision intempestive, toute annonce qui irait dans ce sens est prématurée», a-t-elle déclaré.

    Pour Arnaud Montebourg, il estime qu'en l'état les dates n'ont pas lieu de changer.

    Manuel Valls juge «qu'il ne faut pas se précipiter et ne pas confondre le temps judiciaire Américain et le temps politique». Christophe Borgel, le secrétaire national du PS aux élections, qui a rejoint l'équipe de Martine Aubry, voit le danger poindre à ouvrir un débat sur le report du calendrier. «Les socialistes sont extraordinaires ! On a toutes les raisons de se réjouir et on se précipite dans le premier débat qu'on nous tend pour nous diviser. Savourons ce grand moment de bonheur !»

    Jean-Marie Le Guen envisage ouvertement son retour en politique. «Je l'ai eu au téléphone, j'ai trouvé un homme combatif». «C'est un homme qui s’enquière de nous, du pays, des Français». «Tous ceux qui ont spéculé sur sa disparition politique maintenant devront compter sur une personne qui sera bientôt libre de ses mouvements et qui pourra regarder les Français les yeux dans les yeux». Rien n'est moins sur, les conditions d'avant ne sont plus les mêmes et beaucoup de sympathisants qui lui apportaient un soutien jusqu'à le plébisciter ne pourront oublier son addiction sexuelle. Il n'est pas fiable aux jeux de certains. Ce n'est pas par ce que la justice l'aura lavé de ce crime qu'il se trouvera blanchi pour faire de lui leur président ! De plus, pour la députée d'Indre-et-Loire Marisol Touraine qui déplore que la voie est maintenant sérieusement encombrée, «on ne revient pas au statuquo antérieur».

    La principale intéressée par le retour de DSK est en fait Martine Aubry liée au pacte de Marrakech. Si elle venait à se désister pour DSK non seulement ce serait un troisième choc qui pourrait mettre les primaires en difficultés, mais en outre, ce serait prendre un engagement lourd de conséquences si sa cote sondagique le placerait en position derrière celle  des autres. Il faut bien penser qu'à gauche DSK n'est pas celui qui la représente le mieux, l'étalage de la richesse de son épouse si elle lui a servi pour le sortir d'affaire dans cette dure épreuve, pourrait le desservir pour cette partie des Français.

    Au journal de 20 heures sur  France 2 dimanche 03 juillet, elle a déclaré au sujet du retour de DSK en politique «laissons-le souffler, laissons-le qu'il se défende, laissons-le revoir sa famille, et s'il se présente personne n'osera s'y opposer !». Sur la question du maintien de sa candidature, elle répond, «on ne prend pas cette décision à la légère, je vais à la rencontre des Français, j'irais jusqu'au bout !» Cette position laisserait supposer que DSK ne se présentera pas, on ne voit pas concourir Martine Aubry contre lui après les accords passés.


  • DSK presque innocent après avoir violé ?

    Le paradoxe de la justice Américaine, le mensonge est pire que l'acte, elle a commis l'irréparable mais, il reste inculpé

    La caution de 5 millions de dollars assortie d'un versement de 1 million ont été supprimés avec le bracelet électronique.

    Support Wikipedia Nous savions que cette affaire n'était pas terminée et que tant qu'il n'est pas jugé ou tant qu'il n'y a pas un non lieu, DSK n'est pas coupable, bien que tout porte et porterait à le faire croire. Il faut reconnaître que de la façon qu'il fut traité, menottes, livré en pâture au monde entier, un supplice dont on se remet difficilement et puis cette odieuse prison, pour finalement être assigné à résidence dans des conditions extrêmes. Voir les articles DSK arrêté à New-York pour agression sexuelle, Les photos de la comparutionDSK pleads «not guilty».

    C'est donc une onde de choc qui envahit les rédactions, les informations fusent de toutes parts, Nafissatou Diallo la femme de chambre aurait menti sous serment !

    C'est le New-York Times du 30 juin qui révèle cette info, «l'assaut judiciaire contre DSk est sur le point de s'effondrer», les investigateurs bien placés et dépendant du bureau du procureur, et non pas les avocats de DSK, ce qui rend encore plus crédible leurs affirmations, nous montre que l'accusation ne se contente pas des éléments déjà en sa possession, mais va plus loin dans le dossier pour mettre à jour la valeur morale de cette femme de chambre. Ils ont découvert ainsi des failles sur la crédibilité de cette personne ce qui affaibli son témoignage, le rendant même caduc.

    S'il y a bien eu un acte sexuel avec violence de la part de DSK ce qui est confirmé par les analyses d'ADN, avec un hématome au vagin et un déchirement d'un ligament du bras, du sperme craché par la femme de chambre selon son avocat Maître Kenneth Thomson lors d'une conférence de presse à la sortie de cette audience impromptue, les deux investigateurs ne croient presque plus ce qu'elle a déclaré sur les circonstances de cette agression sexuelle ainsi qu'au sujet d'elle même. Des accusations portant sur des liens possibles entre Nafissatou Diallo avec des activités criminelles, des trafics de drogue et blanchiment d'argent. Le New-York Times écrit «ces révélations marquent un changement de fortune stupéfiant pour M. Strauss-Kahn». Selon les deux enquêteurs cités par le journal la femme de chambre aurait eu une conversation téléphonique avec un détenu dans les 24 heures ayant suivi sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn. Au cours de cette conversation, qui a été enregistrée, elle a évoqué le profit qu'il y aurait à maintenir ses accusations contre DSK.. Les enquêteurs ont appris que le détenu avait été arrêté pour possession d'environ 180 kg de marijuana. Il ferait partie d'un certain nombre de personnes qui ont fait des transferts d'argent, d'un montant total de 100.000 dollars, vers le compte bancaire de la jeune femme au cours des deux dernières années. Les virements ont été effectués en Arizona, en Pennsylvanie, en Géorgie et à New York.

    L'accusation de Nafissatou Diallo n'aurait d'autre but que de tirer de l'argent de DSK ? Elle aurait discuté des bénéfices qu'elle pourrait retirer des poursuites contre DSK.

    Le mensonge aux États-Unis est sévèrement puni puisqu'il permet de ne plus croire en la parole de l'accusateur car, s'il a menti, même pour des faits connexes à l'accusation, rien ne peut plus prouver qu'il dit la vérité dans son accusation. Comme il s'agit d'une confrontation paroles contre paroles, DSK soutenant son innocence dans un acte consenti, Nafissatou Diallo soutenant son viol, sa parole devient incrédible malgré les blessures subies et constatées médicalement.

    Pour convaincre les 12 jurés à l'unanimité le procureur se doit de présenter une victime inattaquable par les avocats de la défense, afin de la protéger, et si ce n'était pas le cas il perdrait son honorabilité pour ne pas avoir fait correctement son travail. Le mensonge constaté rend donc impossible la poursuite de l'accusation. La plaignante peut soutenir qu'elle n'a pas menti sur le viol, mais là on est dans la recherche d'éléments pour condamner sur des faits précis à l'unanimité des jurés, si elle a menti une fois elle peut l'avoir fait la seconde fois. Le mensonge de Nafissatou Diallo ne peut conduire pour DSK que par un non lieu qui devrait être prononcé à l'audience du 18 juillet.

    Ce que l'on peut constater en premier, si ce n'était pas DSK, homme puissant et riche de par son épouse Anne Sinclair, est-ce que la tournure prise par le procureur aurait permit la découverte de cette conversation avec ce détenu ? Les avocats puissants qui le défende implique de la part du procureur une conduite de l'affaire aussi poussée que possible afin d'étoffer l'accusation, la rendant inattaquable.

    Les photos de cette folle journée

    DSK et Anne Sinclair arrivent au tribunal.

    L'accusation ne veut pas abandonner les poursuites.

    DSK libéré sur parole mais la justice reste en possession de son passeport

    La conférence de l'avocat Kenneth Thomson à la sortie de l'audience.

    Le restaurant Italien ou DSK est allé diner.

    DSK sortant du restaurant.


  • DSK pleads "not guilty"

    des crimes sexuels dont on l'accuse, mais est-il innocent ?

    Support Wikipedia Dominique Strauss-Kahn de la bouche de ses avocats réfute toutes les accusations qui ont été portées contre lui. Mais est-il innocent ? On peut nier les faits matériels de contraintes sexuelles lors d'un engagement consenti sans que pour autant au cours de cet engagement une dérive non consentie soit exigée par l'un ou l'autre partenaire. L'ambigüité est donc difficile à lever, mais s'il y a au départ un consentement, il est bien évident que quelques soient les faits au cours de cet engagement, seul le consentement initial prédomine, puisque c'est à partir de lui que se serait engagé la contrainte.

    Cette affaire se dirige donc vers un procès de plusieurs mois qui permettra à la défense de montrer sa riposte connaissant le dossier de l'accusation. Vont commencer les enquêtes sur la personnalité de la femme de chambre et sur sa moralité, afin de mettre en doute sa crédibilité. De même du coté de l'accusation, des éléments de même type vont pouvoir être mis en œuvre contre DSK. D'ailleurs l'avocat Kenneth Thompson de la femme de chambre Nafissatou Diallo grand défenseur des minorités, qui en impose, place cette affaire sur les pauvres femmes sans défense qui se font agressées et qui n'osent pas porter plainte a, lors de sa conférence de presse à la fin de l'audience, s'adressant au public, cité le nom de Christine Banon.  Pour lui le pouvoir de DSK n'empêchera pas de faire éclater la vérité qualifiant l'agression de DSK envers la femme de chambre de terrible sur une femme innocente ! Ce n'est pas un  inconnu, c'est même une star du barreau, un ex-procureur qui compte à son actif de nombreuses victoires. Quand à la défense, il n'y a pas d'éléments de contrainte indiquant qu'il y a eu agression sexuelle, ce qui ne signifie pas qu'il n'y ait pas eu d'actes sexuels. Pour les avocats DSK dont Benjamin Brafman, il n'y a pas eu de violence. On s'achemine donc une vers confrontation de paroles contre paroles et le plus crédible, le plus assuré, celui qui saura convaincre peut donc l'emporter.  Si l'accusation a pour obligation de transmettre à la défense toutes les pièces du dossier qui étaient en sa possession, celle-ci à le devoir de transmettre l'intégralité de son dossier à l'accusation et cela tout le long du procès. Son équité implique un échange sans retenue.

    La prochaine audience est prévue le 18 juillet à 14 heures laissant 6 semaines pour l'étude du dossier de l'accusation comme l'a demandé l'avocat de DSK .

    C'est donc un procès médiatique qui s'ouvre ou tous les bluffs sont permis afin de s'attirer la complaisance de la population. En fait cette audience rapide n'apporte rien de nouveau outre le fait d'avoir entendu l'avocat de la femme de chambre, ce qui change la donne dans cette confrontation par sa prestance. Mais aussi la manifestation des femmes de chambre qui n'ont pas manqué de huer DSK, elles se sont invitées avec l'aide de leur syndicat qui a organisé cette mise en scène. Cela montre une chose, l'influence médiatique à New-York qui manifestement ne joue pas pour DSK

    DSK au bras d'Anne Sinclair se dirigent vers le tribunal.

    DSK et ses avocats écoutent le juge.

    DSK et Anne Sinclair sortent du tribunal.

    Manifestation des femmes de chambre devant le tribunal organisée par le puissant syndicat des femmes de chambre.

    L'avocat Kenneth Thompson de la femme de chambre.

    Avec cette affaire et l'affaire Georges Tron et celle de Luc Ferry, c'est le procès des agressions sexuelles contre les femmes qui s'ouvre au yeux du monde. Le jugement aura une portée qui fera référence, si Dominique Strauss-Kahn est condamné ce sera la victoire du pot de terre contre le pot de fer, et cela fera date. Si Dominique est gracié un sentiment de découragement s'engagera envers les femmes agressées qui ne les motivera pas à déclarer les abus et les viols des hommes.  Il faut voir que, eu égard à son passé de harceleur de femmes, pas de violeur, la balance ne penche pas pour lui, à moins que des éléments concernant la moralité de cette femme nous aient été cachés !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu