Avertir le modérateur

- Page 5

  • Messieurs vous savez ce qui vous reste à faire,

    Roselyne Bachelot veut punir les clients de la prostitution.

     

    110330094642684_22_000_apx_470_.1301586828.jpg

    Roselyne Bachelot soutient un projet de loi pour punir les clients des prostituées. Joël Le Gall, Ouest France.fr

    Support Wikipedia Après la grippe A H1N1 ou elle s'est distinguée achetant 90 millions de vaccins pour nous en préserver, bonne intention au demeurant mais pas nécessaire eu égard au coût et à ses modalités de mise en œuvre, un vrai flop, voila que notre chère Roselyne s'attaque à la prostitution, non pas à l'encontre des femmes qui soulagent la misère humaine, mais il n'y a pas qu'elles, mais aux hommes, et il n'y a pas qu'eux, qui trouvent en ces femmes un moyen bien humain qui est séculaire comme le monde de se soulager, mais pas non plus aux proxénètes principaux instigateurs de la prostitution. C'est drôle non ?

    Après la fermeture des maisons closes d'une certaine Marthe Richard abolissant la prostitution le 13 avril 1946 par une loi ces lieux de débauche mais aussi lieux de contrôle contre les maladies sexuelles de l'époque, Blennorragies et Syphilis, ou se retrouvaient pas que les gens d'en bas, mais aussi des bourgeois. Elle savait ce qu'elle faisait par expérience étant une ancienne prostituée, mais aviatrice résistante et espionne et femme politique d'obédience catholique comme notre chère Roselyne ce qui pourrait constituer leur point commun.

    A l'époque ou les fadas du cerveau prolifèrent est-ce bien utile de vouloir punir ceux qui ont recours à la prostitution sachant que, comme la drogue, on ne peut empêcher le plus vieux métier du monde d'apporter un peu bonheur. D'aucuns diront que ces fadas sont incurables soumis à des pulsions qu'ils ne peuvent contrôler, mais c'est pour tous les autres qui seraient pris en flagrant délit de satisfaire un besoin bien physique, dont les animaux nous montrent bien souvent l'exemple. Ce puritanisme religieux d'un autre siècle n'est donc pas mort pour que 400 ans après notre ministre des solidarités et de la cohésion sociale se sente poussée par cette envie de purifier le monde en s'attaquant à ceux qui ont besoin de cette prostitution. Selon elle,

    «il ya une complaisance à parler de la prostitution comme c'est souvent le cas envers les femmes, il faut que cela cesse».

    Il faut donc pénaliser la demande, sans demande pas de prostitution renchérit Guy Géoffroy député UMP à la tête de la mission sur la prostitution, mais comment peut-on voir de tels rigolos dans un gouvernement de la république ? Et les films XX à la télé qui mettent sans dessus dessous leurs spectateurs développant dans leur cerveau des pulsions sexuelles, qu'en font-ils ?

    Roselyne Bachelot n'a pas encore comprit que l'acte sexuel est nécessaire à la santé, et les hommes et femmes qui sont handicapés ont comme les autres besoin d'épanchement sexuels, les péripatéticiennes sont donc utiles au bien être de ces handicapés. Son argumentaire est le modèle Suédois, «la loi Française y gagnerait à se calquer sur la législation Suédoise en matière de prostitution». La mission rendra mi-avril ses conclusions qui «pourraient donner lieu à une proposition de loi», mais «elle ne sera pas votée et appliquée avant 2012», selon Roselyne. 20.000 personnes se prostitueraient en France dont 70 à 80 % des femmes. Au puritanisme Anglais s'ajoute maintenant le puritanisme Français complétement en dehors des réalités humaines par quelques grenouilles de bénitier.

    C'est triste d'en être réduit à de telles conneries pour exister au gouvernement.

    Il y a prostitution et prostitution, et la prostitution alimentaire celle qui permet aux femmes de vivre de ce que la nature leur à donné un instant par leur sexe de gagner de l'argent. Ce ne doit être pas facile de s'engager dans cet acte, et si certaines le font, c'est qu'il ne leur reste bien souvent que ça pour vivre. Les calotines à la messe tous les dimanches vous dirons que Dieu miséricorde condamne la prostitution, c'est vrai, mais après comment font-elles pour vivre ? Elles n'ont qu'à travailler la belle affaire comment, mais ou ? De plus, ou est le mal ? Certes, ce n'est pas brillant c'est condamnable pour la morale mais depuis qu'elle existe c'est que finalement elle est utile. Sans demande, il n'y aurait pas de prostitution un rêve. Pourquoi tant de prostituées, là est la question ? Au lieu d'y répondre on veut pénaliser les clients, on marche vraiment à l'envers. L'idée serait que le corps de la femme ne doit pas être l'objet d'une location momentanée, mais n'est-ce pas aux femmes de décider de leur corps dès lors qu'elles restent libres de leur choix, il ne faut pas y entendre bien entendu le commerce de la traite des filles dont on abuse pour les prostituer, cela doit être sévèrement combattu. Ce qu'il faut aussi c'est combattre la prostitution sauvage celle qui ne respecte rien qui s'effectue au coin d'un bois, celle qui est le vecteur du Sida et autres fléaux de ce métier. On sait que la misère humaine est source de prostitution, la misère est facteur de misère, nous le savons tous, la première chose est donc de la réduire.

    Mais quand la politique fait de la misère on veut punir les clients de la prostitution !

  • François Hollande,

    mettre la France en avant,

    il n'y a plus de temps à perdre.

    Support Wikipedia C'est tout un programme présidentiel en quelques mots. Le 31 mars 2011 à 14 h 15 après avoir été réélu à Tulle avec une majorité accrue au Conseil général de Corrèze, c'est devant ses supporters que François Hollande, s'est adressé aux Français pour la magistrature suprême au travers de la primaire socialiste. Pour lui cette étape primaire constitue le tremplin pour la gauche de remettre le pays dans la vérité, dans la justice, et dans l'honneur. C'est le discours qui signifie la volonté de François Hollande d'aller jusqu'au bout, la primaire socialiste constituant une étape. C'est avec simplicité, solennité et gravité que François Hollande a montré sa volonté murement réfléchie par de longs mois de préparation d'être président de la république.

    adsl-tv-12706.1301579258.jpg

    «Je n'accepte pas l'état dans lequel la France se trouve aujourd'hui, je n'accepte pas davantage la situation qui est faite aux Français, j'estime que moment est venu de mettre la France en avant, il n'y a plus de temps à perdre, il y a même urgence, il faut un moment qu'il y ait des idées et l'incarnation du changement, c'est la raison pour laquelle à Tulle, ici, devant vous mes amis, j'ai décidé de poser ma candidature à l'élection présidentielle à travers de la primaire socialiste». « C'est un moment exceptionnellement difficile pour notre pays. La gauche doit se situer à la hauteur des enjeux, sinon le pire est à craindre, l'extrémisme, la défiance, la résignation». «Ouvrir une période de changement et de progrès et montrer qu'un chemin est possible, que la France peut avancer». «Unir autour des principes républicains, la dignité humaine, la liberté mais aussi la laïcité qui ne doit pas être un sujet de débats et encore moins un pugilat». «l'État et je ne m'en réjouis pas, au moment où je m'exprime, apparaît sans direction, sans cap et pire encore sans morale avec les risques d'une fuite en avant périlleuse dans une forme de sauve-qui-peut de la part d'un président en fin de course».

    C'est au terme d'une logistique logique d'élection locale dans sa région qu'il a pris cette décision, il ne lui était pas possible de postuler la présidence suprême s'il n'avait pas au préalable la confiance des Corréziens

    Son discours s'est achevé par des acclamations François Président.

    Après Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Christian Pierret, Daniel Le Scornec, et Ségolène Royal c'est maintenant François Hollande en attendant DSK et Martine Aubry. En fonction des sondages il apparaît comme le troisième socialiste à être placé devant Sarkozy en 2012 au premier tour. Ségolène Royal subit le silence des médias, une omerta sur son nom. Nous aurons donc face à face Ségolène et François les deux ex-concubins qui ont des enfants communs. Dans la quasi totalité des sondages François Hollande est largement distancé par DSK mais, nous ne sommes pas encore à la date de dépôt des candidatures aux primaires. DSK, ne s'est pas dévoilé, il n'a pas été confronté aux réalités de terrain protégé au FMI, sa cote apparaît donc surfaite, elle risque de s'écrouler, s'il se montre.

    Sa politique a été essentiellement à droite au FMI, fréquentant le capitalisme mondial, comment peut-il avoir une position socialiste de gauche après cet engagement au FMI ? De plus, il aura à affronter Sarkozy, comment peut-il condamner sa politique alors qu'il l'a soutenue et qu'il lui doit son poste actuel ? Il aura bien des difficultés avec les primaires pour convaincre une majorité de socialistes de voter pour lui. Il lui faudra accepter le programme socialiste ou de nombreuses positions le mettent en porte à faux ne serait-ce que sur les retraites, il lui faudra avaler son chapeau et donner à Sarkozy des arguments forts qui discréditeront. Toute cette mise en scène de son clan est surfaite, elle a déjà fait perdre Ségolène Royal, elle fera perdre DSK sans l'apport du Modem. Ce n'est pas en clamant qu'il est beau et gentil qu'il l'est. Il a certes une stature internationale dans la finance, mais la politique est un tout, il n'a pas la stature d'Hollande qui lui est également compétent sur le plan économique.

    Ségolène Royal, un peu vite oubliée n'en est pas moins présente et sans faire de bruit elle tisse sa toile par des déplacements et les universités populaires tournée vers les Français, c'est une battante, elle a bien souvent des arguments et des positions qui font mouche. Tout dépendra comment ces primaires seront organisées, s'il n'y a pas un affrontement politique entre les candidats, et que tout se passe en fonction des sondages, on peut craindre un flop. Par contre, s'il y a affrontement apparaîtra la crainte de DSK de perdre, et il n'est pas certain qu'il veuille affronter le déshonneur de perdre une seconde fois. Quand à Martine Aubry, qui aura fort à faire pour à la fois pour éviter l'éclatement de son parti et pour construire une union difficile à gauche par suite des prétentions des Verts en contradiction avec la politique nucléaire des socialistes, ne se présentera pas. Elle ne peut aussi, bien qu'elle en ait le droit, s'engager en plus dans cet affrontement source de tous les dangers. Sa position dépendra de celle de DSK.



Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu