Avertir le modérateur

Régionales, François Hollande et le PS.

Arriveront-t-il à leurs fins ?

Les régionales qui viennent de s'achever ont montré une chose que pour battre le FN il fallut qu'ils fassent un lourd sacrifice, c'est à dire n'avoir aucun représentant à l'assemblée régionale du Nord-Pas-de-Calais-Picardie et de la Provence-Alpes-Côte d'Azur et appeler à voter pour la droite leur ennemie naturel cela, après qu'ils ont créé ces 13 nouvelles régions. Comme dit l'autre c'est pas payé ! Bien sûr cela fut payant puisque aucun représentant FN n'obtint une région mais ce n'est pas pour autant qu'il n'a pas d'élus ! Il va donc pouvoir s'implanter, s'enraciner et apprendre la gouvernance de ces grandes régions en même temps que la droite l'ennemie séculaire de la gauche. Mais pas que ça, pécuniairement c'est catastrophique, plus un sous pour les socialistes de ces régions ! La droite se marre, elle va en engranger alors qu'elle était battue !

Est-ce un coup de maître de François Hollande et de Manuel Valls ? De prime abord on peut dire oui, mais après analyse approfondie non ! Parce que les rivaux du PS sortent renforcés !

Pour Christophe Barbier dans son édito, c'est Sarkozy le grand perdant parce que la droite à sept régions mais trois qui ne sont pas d'elle, et de plus, pour les autres la victoire fut ric-rac. En outre, la droite fut en échec avec les têtes de liste aux centristes, ils ont tous été battus sauf Hervé Morin vainqueur de justesse. Mais, dans cette hécatombe la droite a eu le bonheur de récupérer des voix du FN, qui lui permirent de sauver les meubles et ainsi de gagner en Île de France par exemple. En d'autres termes, la droite est dans le caca, elle n'a plus de leader, pas de programme et avec la primaire elle va exploser ! Mais elle vit sur le rejet des socialistes comme ils vivaient sur celui de Sarkozy ! Donc rien n'est perdu pour elle !

Quelle pourrait être la satisfaction des stratèges Hollande et Valls, avoir barré la route eu FN ? Une satisfaction bien mince d'autant que la droite vote pour lui ! Ce n'est que retarder l'inéluctable, avec près de 6,8 millions de vote le FN virera en tête à la présidentielle d'autant qu' entre temps il va se renforcer. Mais aussi c'est permettre à Sarkozy, de limiter les dégâts et de virer encore plus à droite ou il va bientôt être plus radical que Marine Le Pen ! Il a viré NKM pour Vauquiez si ce n'est pas marcher sur le FN alors c'est quoi ? Mais plus il va à droite plus MLP voit son audience croître alors ? La droite préfère MLP à Sarkozy tout simplement !

Franchement ce coup de maître n'en est pas un c'est même un coup foireux. Parce que si le PS s'était contenté de l'alliance avec les partis à sa gauche il aurait gagné les mêmes régions mais en plus son ennemi ancestral aurait mordu la poussière. Mais aussi, et ce n'est pas la moindre chose quand on voit Bartolone à coté de Pierre Laurent et Emmanuelle Cosse qui n'ont cessé de taper sur Hollande. L'unité de la gauche à tous crins est catastrophique, mais le PS pouvait-il faire autrement ? Non, il n'aurait obtenu que 2 régions au mieux. Mais que c'était dur de voter pour Bartolone encadré par ses deux ennemis.

Alors, la question que l'on se pose devant ces points négatifs, quel avantage pour le PS ? Avoir empêcher le FN de gagner des régions la belle affaire ! Qui lui en tiendra compte ? Pas Sarkozy qui se frotte les mains de leur connerie, alors que, s'ils avaient laissé le FN gagner c'était la guerre à l'UMP avec seulement 4 régions, voire 3 parce que le FN n'aurait pas soutenu Valérie Pécresse laissant la région Île de France à la gauche. Au ni ni de Sarkozy, il fallait que le PS répondre par le ni ni Valls. Vous voyez le tableau à l'UMP ! C'était précipiter son éclatement !

Je me suis d'ailleurs dis lorsque j'ai entendu Valls clamer cette abstention que c'était une lourde faute, tout simplement parce qu'empêcher un parti soutenu par plus de 6, 8 millions de Français est contre la démocratie et de plus, c'est se donner des soucis pour plus tard. On ne peut rien faire contre un parti qui a récupéré 41 % d'ouvriers des classes laborieuses, alors qu'il n'a jamais rien fait pour eux !

Vous vous rendez compte que ce sont les Communistes et le Front de gauche qui se défoncent pour les soutenir et ils votent FN ! On ne peut rien faire à cela, la logique d'antan est à la poubelle ce que d'ailleurs, ils devraient comprendre. Non, ils s'obstinent dans une idéologie qui conduit à la perte de la gauche, la gauche n'existant déjà presque plus. Ce que le président Hollande a comprit depuis longtemps.

Les temps de guerre n'existent plus, la lutte des classes non plus et Karl Marx on n'en parle plus. Les années ou les communistes étaient le premier parti de France c'est fini depuis longtemps. C'est l'économie maintenant et là il faut des entreprises qui embauchent, on ne peut y échapper, même si nombreuses elles profitent de la situation pour faire de la surenchère.

Ils n'ont pas fait leur inventaire. Les ouvriers ont évolués et pas eux ?

Et la question est pourquoi se portent-t-ils vers le FN ? Parce que les Communistes et le Front de gauche sont impuissants à faire appliquer leur politique. Et pourquoi sont-t-ils impuissants tout simplement parce que c'est le patronat qui tient les ficelles. C'est aussi pour cela que le FN ne résoudra rien, même ce sera pire. Tout abandon de l'euro conduira à la catastrophe, les taux d'emprunts vont monter puisque nous ne seront plus soutenus par BCE.

D'ailleurs, ce qui est extraordinaire, c'est que le patronat est le principal responsable du chômage, il a viré tous les séniors qu'il gardait pour que Sarkozy l'emporte en 2012.

Les commerçants, et agriculteurs, qui bien tranquilles dans leur commune en province votent FN par la propagande de préférence nationale ! Ils ne sont plus le fer de lance de la droite ! Comment peuvent-ils croire que le FN va leur mettre des saucissons au plafond ? Comment peuvent-ils croire que la fermeture des frontières résoudra le problème de l'immigration ? Comment peuvent-ils croire que la sortie de l'Euro apportera du bien être. Comment peuvent-ils croire que ceux qui ont eu en charge notre destinée depuis des décennies sont des mauvais parce qu'ils n'ont pas réussit à réduire le chômage. On reste perplexe devant tant d'angélisme.

L'argument de «on a tout essayé» alors on change est très grave et c'est bien sûr du n'importe quoi, mais de plus, c'est mettre la France dans un état de guerre civile. En outre, les attentats ont eu un effet dynamique, ils n'avaient qu'à dire je vous l'avais dit ! Là aussi, croire qu'ils peuvent empêcher les attentats en fermant les frontières en rejetant les immigrés, en supprimant les mosquées c'est croire au père noël ! Quel est le programme économique du FN ? Il va augmenter le SMIC, il n'y a pas de sous ! Il va faire un clash avec la zone euro, il va se faire jeter ! Vraiment, ceux qui votent pour lui devraient réfléchir.

La France est à un tournant politique majeur, les vieux partis comme la gauche et la droite doivent évoluer, se recomposer, changer leurs hommes, se fusionner dans un même objectif réduire le chômage en premier. Il faut que chacun mette de l'eau dans son vin pour former une grande coalition du centre avec les hommes de bonne volonté. Mais surtout, comprendre qu'ils ne peuvent plus rester dans un dogmatisme conflictuel.

François Hollande, qui l'a comprit depuis longtemps, a donc une énorme responsabilité, c'est à lui qu'appartient ce changement politique. Ce n'est plus la droite elle n'est plus crédible. Sarkozy est hors course il en a trop fait et de plus, s'il est encore actif c'est parce que ses avocats font durer la suspension dans l'attente d'une décision de la Cour de cassation dans l'affaire des écoutes. La Cour d'appel de Paris a validé les écoutes qui lui valent sa mise en examen pour corruption et trafic d'influence. L'enquête à donc repris. Le pourvoi en cassation n'est pas suspensif. En fin d'instruction il est passible d'un renvoi en correctionnelle.

J'ai souvent comparé François Hollande à Guy Mollet parce qu'il adopte la même politique. Mollet était élu président du Conseil sur un programme de gauche et il appliquait un programme plutôt centriste ce qui lui valait l'hostilité de la gauche sans avoir l'appui du centre droit. Guy mollet laissa la SFIO dans un état de mort. Sa chance fut de prendre la roue du général de Gaulle, mais de De Gaulle il n'y en a pas. Tous deux se sont frottés à un état de crise politique, la guerre d'Algérie, le FN, mais les institutions de la cinquième République font que François Hollande reste au commandes alors que Guy Mollet était renversé, ce qui donnait une quatrième République instable. C'est pourquoi je dis que c'est à Hollande de résoudre cette crise. Pour cela il lui faut des appuis. S'il s'adresse au centristes qui sont dans le trou, ils vont lui demander des conditions qu'il ne pourra satisfaire par exemple de réduire les dépenses ce qui serait suicidaire en ce moment. Quant aux UMP c'est pire. S'il s'adresse à la gauche de sa gauche elle va lui demander d'augmenter les dépenses ce qu'il ne peut accepter. Donc François Hollande est bridé.

Pour qu'il soit débridé, il faut qu'il gagne la présidentielle de 2017, c'est à dire qu'il batte la droite au premier tour, ce qui mettrait tout le monde au pied du mur pour une recomposition politique. Mais dans ce cas, pour une recomposition politique nationale avec les centristes, il lui faudra sacrifier ceux qui l'ont porté à la présidence et qui ne sont pas du centre. Impossible, la seule solution réside dans une coalition du centre avant la présidentielle de 2017, ce qui sauverai ce qui reste des socialistes et le pays du FN.

Bien sûr, il y a une autre hypothèse celle ou Alain Juppé s'impose mais Sarkozy va l'exploser !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu