Avertir le modérateur

La déviation d'Emmanuel Todd,

dans son livre «Qui est Charlie !».

emmanuel-todd-catholicisme-charlie

Emmanuel Todd descendant d'une famille bourgeoise de l'élite intellectuelle ayant bifurqué vers le centre gauche après un passage chez les jeunesses communistes, Causeur, Qui est Todd !

 

Emmanuel Todd historien, anthropologue, sociologue, et j'en passe ne pouvait faire autre chose que de décortiquer ce qui c'est passé le 11 janvier quand il écrit que la France n'était pas là ! C'est en partie vrai mais encore il faut préciser, n'étaient pas présents les jeunes des banlieues qu'ils fussent musulmans ou non, mais la France qui pouvait se déplacer était là, il fallait défendre nos valeurs de tolérance et de liberté d'expression et d'action dans la légalité républicaine ! Mais, il n'y avait pas que la France des banlieues qui n'était présente à la grande marche, d'autres aussi, se prétendant être plus français, ne voulurent se joindre à cet élan spontané préférant défiler entre eux s'excluant ainsi de l'élan national. On pourrait presque dire que ces Français ne se sentaient intégrés à cette masse qui, dans un même élan défilait, laissait de coté leurs divergences pour faire bloc ! N'était-ce pas plus grave que ces musulmans qui restèrent dans leur banlieue sous le prétexte qu'ils ne se sentaient pas concernés ? N'avaient-ils pas un motif bien plus acceptable ?

La France est cosmopolite et tous ne sont pas Français de mœurs mais seulement d'intérêt préférant vivre en communauté. Mais alors pourquoi, c'est la question majeure ? Là, nous entrons dans le problème de la politique française d'intégration des musulmans qui est à plusieurs facettes, qui se rejoignent socialement. La première est liée au contexte international de l'intégrisme musulman et son infiltration dans notre société avec pour but son expansion politique par l’endoctrinement dans les départements à forte concentration. Le contexte géopolitique avec l'E.I., le terrorisme international, le culte de la charia par l’esclavagisme de la femme ne font qu'accroitre la peur des français de ne plus être maîtres chez eux même s'ils ne représentent que 7 à 8 % de la population française. L'inégale concentration créer un malaise parmi les Français qui la subisse. La seconde tient à leur refus de s'intégrer préférant conserver leurs coutumes religieuses vestimentaires constituant ainsi une sorte de vie sociale en dehors de notre société. Certaines familles vont même jusqu'à donner à leurs enfants des cours de langue arabe dans des écoles privées constituant ainsi une école parallèle à celle de la République. On fait apprendre le français dans nos écoles mais aussi l'arabe dans des maternelles privées. Bien sûr rien de choquant d'apprendre la langue maternelle de ses parents si ce n'était que pour sa culture ! Ces faits ne le montre pas, ils font que ces musulmans, pas tous, s'excluent d'eux-même de la société française qui de se fait se droitise devant xénophobe les rejetant dans leur banlieue. Ils avaient l'occasion de sortir de leur banlieue et de montrer leur appartenance à la communauté française qui défilait pour la liberté d'expression que les frères Kouachi nous firent payer par la mort de douze personnes, ils n'ont fait que de souder notre unité nationale dont malheureusement ils ne profitèrent pas. À cela vient s'ajouter le chômage plus important pour cette communauté qui fait qu'elle a tous les arguments pour ne pas se sentir française. C'est donc tout un contexte sur lequel s'ajoute le problème religieux lié aux caricatures de Mahomet qui furent perçues comme un blasphème pour la communauté musulmane. Qu'importe si les caricaturistes de Charlie Hebdo ont caricaturé de la même manière Jésus de Nazareth, montrant ainsi leur comportement athée.

Je n'ai jamais été un lecteur de cet hebdomadaire comme je n'ai jamais apprécié la dérive religieuse de ses dessinateurs, mais je respectais leur liberté. Un dessin vaut parfois un coup de poignard surtout lorsqu'il s'en prend à ce qu'il y a de plus précieux pour ces intégristes religieux. Que l'on se rappelle Salman Rushdie qui reçu une fatwa de mort par l'ayatollah Khomeini pour son quatrième roman «Les versets sataniques». Il n'y a donc rien d'étonnant que cette communauté ne se soit pas jointe à la marche des 4 millions.

L'analyse est donc simple, elle est politique, il ne fallait pas qu'ils interférent dans un problème français, il ne fallait pas qu'ils considèrent la liberté d'expression des caricaturistes puisqu'ils étaient condamnés par leurs imams. Deux orientations de vie qui sont incompatibles parce que la laïcité n'est pas une culture musulmane. On peut dire et écrire tout ce que l'on veut là est le problème et y voir pour son plaisir autre chose est une déviation.

Emmanuel Todd a fait son travail selon sa culture communiste mais dans une vision qui veut que la France soit généreuse par l'intégration de cette communauté alors qu'elle ne le veut pas. Elle ne peut admettre notre laïcité qui veut que chacun exerce son culte dans des lieux adaptés, mais qu'ensuite la vie sociale soit républicaine c'est à dire l'application les règles de notre République, c'est à dire la liberté d'expression.

Il a fait un livre presque scientifique dans une logique d'ingénieur nous montrant notre France et ses inégalités dans une analyse pertinente et bien structurée. Quand il écrit «sociologie d'une crise religieuse», c'est vrai, et il répond à son ressenti d'anthropologue ce que l'on ne peut lui reprocher. Décortiquer la France comme il le fait représente un gros travail de recherches pour montrer dans les chapitres II et III par des cartes de France représentant, chapitre II «Charlie» l'importance des ouvriers, des classes moyennes supérieures, le catholicisme zombie dans les villes et dans le chapitre III les problèmes scolaires et le chômage sous le titre, L'Égalité Malheureuse. Mais que voulait-il nous montrer que l'on ne sache déjà ? Puis c'est un réquisitoire sur l'Europe de l'inégalité, La France les Allemands les Arabes, le livre du parfait communiste pour aborder chapitre IV les Français d'extrême droite et leur ascension vers le centre de l'hexagone. Pour finir dans sa conclusion par l'aggravation prévisible «pour libérer la France de la gangue européenne afin de conjuguer nation avec générosité pour réconcilier milieux populaires anciens et Français musulmans». Une belle morale, un rêve, mais faudrait-il que les Français la veule, le veule or, ils votent, c'est donc parfaitement utopique et n'apporte rien de concret. Quant à avoir un messie politique qui mette tous les Français dans une même direction c'est encore plus utopique. C'est donc avant tout un livre politique qui ne résout aucun problème de notre société, un livre pour lui, pour son plaisir. En fait il ne démontre rien !

J'ai acheté son livre malgré nombreux les articles qui en font l'analyse afin de me rendre compte par moi-même. Je n'ai donc rien appris que je ne sache. Dans l'introduction de son livre il fait une analyse critique quand il écrit que les médias diffusaient en boucle que nous vivions un moment historique de communion; «Nous sommes un peuple, la France est unie dans l'adversité refondée par et pour la liberté». Mais il ajoute l’obsession de l'islam, bien sûr, était partout.

Je ne sais pas ce qu'il pensait en ces moments précis, mais moi, pas un seul instant je n'ai pensé à l'islam, j'ai pensé qu'il fallait réagir en s'associant à cette marche de la liberté. Ce n'est qu'après que ce problème m' apparut, ou plus exactement la non participation de la communauté musulmane qui ne pouvait qu'avoir obéit qu'à un ordre religieux. Je pense donc qu'ayant écrit son livre après réflexion, il ne décrit pas sa pensée du moment. Les journalistes écrit-il exigeaient d'eux, les musulmans, comme de nous tous qu'ils prononcent la formule rituelle «Je suis Charlie», c'est à dire «je suis Français», non «Je suis pour la liberté d'expression» nuance, c'est la grande déviation d'Emmanuel Todd !

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu