Avertir le modérateur

La réforme du collège, et alors ? Une vraie chance pour l'école !

Que de cris de droite UPMiste, du Modem et de pseudos intellectuels de droite de gauche, des syndicats contre cette réforme. Un patchwork hétéroclite mû par le seul désir de conserver leur influence !

A-t-on déjà vu pareil emballement sans d'autre but que de s'opposer à une réforme des programmes sur des fausses affirmations sur l'allemand, le latin et le grec ? A-t-on déjà vu des politiques UPMistes qui préconisent plus d'autonomie et la combattent lorsqu'elle est proposée par les socialistes ? Ou est la valeur politique de ces opposants ? Comment ne pas approuver la gestion de l'enseignement de la 6ème à la troisième lorsqu'elle accorde 20 % d'autonomie à la discrétion du responsable d’Établissement et des principaux du collège pour le travail en petits groupes que seraient les «Enseignements pratiques interdisciplinaires» EPI, en fonction du besoin des élèves !

Une bonne réforme que j'approuve, le travail en groupe apporte un plus d'autant qu'il sera orienté vers une meilleure compréhension de ce qui a été enseigné en cours. Mais cela, bien sûr, n'est pas de l'avis des syndicats et des enseignants qui voient dans cette autonomie l'influence d'un pouvoir administratif. Qu'importe pour eux si nos collégiens sont passés de la 13ème place en mathématiques à la 18ème place dans le dernier rapport PISA de 2012 ! Maintenir l'enseignement collégien comme ces opposants le clament ne ferait que l'aggraver encore plus d'autant qu'il est déjà bien endommagé par la forte composante migratoire des enfants. Ces conservateurs de tous bords n'ont qu'un seul désir s'opposer à toutes évolutions et cela depuis des décennies comme le clamait Claude Allègre lorsqu'il fut ministre de l’Éducation. Il fut confronté aux difficultés de réformer ce qui lui fit prononcer la célèbre phrase «il faut dégraisser le mammouth».

Ce qui m'a paru monstrueux c'est que d'un seul élan, comme si on leur arrachait le cœur, toute une frange de la société qui se croit au-dessus des autres parce qu'ils ont ou auraient appris latin et grec, alors que la plupart d'entre eux n'ont peut-être jamais planté un clou ? Qu'ont-ils fait d'autre que de parler, qu'ont-il inventé pour le bien de leurs concitoyens pour être si prétentieux ? Je me suis senti attaqué alors que notre société n'est pas ces gens, mais ceux qui travaillent, construisent, inventent, vendent, soignent et font le progrès. À les écouter ils sont au nirvana du savoir, les autres ne sont bons que pour la mécanique, le bas niveau intellectuel à leurs yeux ! Comment voulez-vous que nous avancions dans ce monde ou la puissance est économique alors que le latin et le grec n'ont jamais permit la construction d'une machine ! Jusqu'à cet académicien Jean d'Ormesson nanti de gloire adulé par les médias, vénéré par ses pairs qu'a-t-il fait d'autre que d'écrire ? Dans le Figaro il décrit la ministre de l'enseignement Madame Najat Vallaud-Belkacem comme un terminator de charme, une espèce d'Attila de l'éducation alors que la réforme des programmes n'est pas de la compétence de la ministre mais du Conseil supérieur de l'éducation composé d'enseignants, d'enseignants-chercheurs....il se compose de 97 membres. Ses missions et son organisation sont précisées par le décret n° 90-468 du 7 juin 1990. Il a établi une base pour cette réforme qui doit être affinée avec les syndicats et les enseignants. Ormesson un noble de robe nourri par les Français qui est politiquement aussi mauvais qu'il est grand écrivain ! Voila ce dont souffre la France alors que l'Allemagne produit et vend sa mécanique avec un commerce extérieur excédentaire ! Les Allemands auraient donc un esprit de niveau inférieur ?

Je ne prétends pas que latin et grec soient inutiles bien au contraire, mais c'est le pouvoir des riches cultivés comme dans le temps pour dominer. Les médecins parlaient le latin, ainsi que les prêtres et de suite une barrière culturelle était dressée. Ce pédantisme de droite soutenu par quelques égarés de gauche n'a fait que le clivage de notre société. Bien sûr que le latin et le grec sont utiles à la compréhension originelle de notre langue mais je prétends qu'il faut savoir raison garder. Combien sont ceux parmi les 200 députés de l'UMP qui ont appris latin et grec et qui ont signés une lettre ouverte pour demander le retrait de la réforme ? Et Sarkozy vilipendant du haut d'une tribune à Pavillon-sous-Bois la ministre Madame Najat Vallaud-Belkacem d'avoir supprimé les Lumières de l'enseignement de l'histoire. Que connait-il des Lumières enseignées au collège alors qu'il redoubla sa sixième et ne fut en fait qu'un piètre étudiant avec un baccalauréat B !

En fait les Lumières ne sont pas retirées mais prévues enseignées en 4ème dans l’option facultative Société et culture au temps des Lumières dans le thème 1 «L'Europe et le monde XVIIème – XIXème siècles». Quant au latin et grec, ils deviennent facultatifs, mais ils pourront être suivis en EPI «Langues et antiquité» avec au moins une heure par semaine. Cet EPI pourra être suivi sans interruption de la 5ème à la 3ème. Les élèves pourront aussi ajouter un enseignement de complément d'une heure en 5ème, de 2 heures en 4ème et de 2 heures en 3ème. Soit le même nombre d’heures qu’aujourd’hui annonça la ministre. Seulement 18 % des élèves suivaient cet enseignement qu'ils abandonnaient à l'issue du collège. Fallait-il le conserver en enseignement obligatoire malgré le peu d'élèves qui s'y attachaient ? Madame la ministre connait très bien l'apport culturel des Lumières du latin et du grec, mais son devoir est de permettre la réussite scolaire au plus grand nombre ce qui ne signifie pas abaisser le niveau, mais le grandir. 150.000 jeunes sortent de l'enseignement sans diplôme et sont de ce fait à la charge de la société !

Quand je constate que le français se perd, que même ceux qui ont appris le latin et le grec font des fautes d'accord de participe passé et qu'en outre, les collégiens n'ont pas le goût de lire, je me demande s'il ne vaut pas mieux consacrer plus d'heures au français ! Quand ma petite fille en seconde et bien classée dans un lycée renommé fait des fautes grossières d'accord, je suis furax ! Le français se perd. De plus, ne vaudrait-il pas mieux interdire à cette jeunesse les smatphones et les calculatrices qui permettent d'écrire des textos charabia, ainsi que d'éviter toute concentration mentale pour le calcul ! On marche sur la tête, d'un coté on veut l'excellence seulement par le latin et le grec en oubliant le calcul dans une société qui évolue dans un langage de plus en plus anglophone et industriel. Actuellement, il est préférable de parler au moins deux langues, d'être bon en maths et français que d'être excellent en latin et grec à moins de faire une carrière littéraire ou politique dont on voit le résultat !

Alors, ces opposants ne trouvèrent pas mieux que d'organiser une manifestation qui devait être, selon eux, décisive pour assoir leur revendication. C'était sans compter sur la détermination du gouvernement qui, au vu du vide de cette manif, amalgamée de politiques, d'enseignants et de syndicalistes idéologiquement opposés mais réunis dans un même combat, publia le décret n° 2015-544 de cette réforme au journal officiel le 19 mai, voir ici.

Ce fut une réaction de perdants qui clamèrent un passage en force et du mépris. Le gouvernement avait squeezé une révolte sans tête et cohérence. Sarkozy alla jusqu'à dire, il faudra voir comment combattre ce décret légalement, on attend encore.

 

Commentaires

  • "n'ont jamais permit la construction d'une machine !"
    "Quand je constate que le français se perd, que même ceux qui ont appris le latin et le grec font des fautes d'accord de participe passé et qu'en outre, les collégiens n'ont pas le goût de lire, je me demande s'il ne vaut pas mieux consacrer plus d'heures au français ! Quand ma petite fille en seconde et bien classée dans un lycée renommé fait des fautes grossières d'accord, je suis furax ! Le français se perd."
    Vous en faites la preuve...

  • Bonjour,

    Que vous êtes pauvre d'esprit !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu