Avertir le modérateur

Le blog de Jean-Luc Mélenchon, un moment de plaisir,

sûr son billet «De Guth était-il sûr le scooter ?».

Réflexions sur Mélenchon et sûr le billet que l'on peut lire ici.

Support WikipediaTout d'abord, pour un billet Monsieur Mélenchon c'est un peu long, mais vous aviez beaucoup à dire puisque du scooter d'Hollande, vous vous étendez sur vos voyages en France, puis sûr les accords électoraux PS-PCF, puis sûr des vies privées dans la vie, puis sûr l'Europe, puis sûr les États-uniens, et pour finir sur Hollande-Medef. Un patchwork de réflexions dont on a des difficultés à se concentrer sur un sujet, mais écrit simplement comme si vous parliez. Clairement exprimé on vous comprend bien, et ce qui serait formidable c'est qu'il y ait un son attaché à chacun de vos mots pour avoir l'impression de vous écouter. C'est toujours un plaisir, vous maniez l'humour à souhait, bien que, sûr de nombreux sujets, je ne sois pas de votre avis. Votre succès, auprès des aficionados et des curieux comme moi, n'est plus à démontrer, il atteint des sommets à faire pâlir vos opposants.

Non pas que ce qui est écrit soit dénué de sentiments de gauche, ils apparaissent à chacun de vos mots, et là on croit voir du Georges Marchais actualisé. Ce que l'on peut se demander, c'est quel élixir vous à fait passer de socialiste bon teint à ce que vous êtes devenu ? Sans réponse, j'ai pensé, que vôtre analyse de l'échiquier politique vous a montré qu'un espace politique existait entre les socialos et les communistes, et qu'il était à prendre, ce qui me fait conclure qu'à terme, ce pourrait être une OPA sur ce parti.

Vous aimeriez une politique plus à gauche, mais François Hollande l'ami du Medef, comme vous écrivez, n'est pas autant de gauche que vous, c'est pour cela d'ailleurs qu'il a vaincu Sarkozy avec les voix du Front de gauche, sans cela, vous auriez encore Sarkozy. Pour vous c'est blanc bonnet ou bonnet blanc, donc vous êtes dans l'opposition, une position confortable lorsque l'on m'a pas de responsabilités exécutives. Vous écrivez Hollande-Medef, donc vôtre ennemi, politiquement s'entend, mais vous savez que je préfère Hollande-Medef, si l'on peut embaucher des chômeurs, et là, en votant pour lui, vous m'avez fait plaisir.

Que vous charriez Hollande sur le scooter qu'il aurait acheté à De Guth, c'est du bon humour, et l'allusion aux déboires sentimentaux du président est évidente quand le titre de vôtre billet est «De Guth était-il sûr le scooter ?». Vous auriez pu écrire aussi Hollande-De Guth, vous avez manqué d'imagination.

Mais qui est De Guth, c'est la question que vous posez, «vous le connaissez ?». Alors j'explique, il s'agit de Karel De Guth, démocrate, et membre Belge de la Commission européenne négociateur commercial avec les Steates. Un homme politique dont le job est de parler mais pas de vendre des scooters !

Vôtre introduction de billet est excellente par ce qu'elle vous amène à écrire sûr ce que les médias ne font pas. Il s'agit d'Europe en négociations cruciales, sûr un grand marché transatlantique qui règlerait les différents d’États avec les firmes internationales, dont l'Europe serait représenté par un groupe d'experts, et ce qui vous gène c'est que des politiques, élus par le peuple, n'en fassent pas partie. Je suis de vôtre avis, mais vous n'avez pas encore comprit, malgré vôtre expérience, que si des élus du peuple feraient partis du groupe, cela contrarierait les négociations au point de tout faire capoter. Il faut des experts dans la ligne libérale de l'Union, l'auriez vous oublié ? Ce sont ses statuts qui l'imposent, les Commissaires sont tous puissants, et là, vous ne pouvez rien y faire, sinon de regretter comme moi de voir que nôtre indépendance pourrait être mise à mal. Quant à écrire que François Hollande a donné son accord, c'est de la mauvaise foi, les Commissaires européens ont pour fonction de traiter ces problèmes, il ne peut rien y changer.

Mais, je dois reconnaître que votre blog m'est inutile, sans lui je n'aurais rien su de ce qui ce trame derrière notre dos. Informez puisque vous en avez émis le désir.

Mais, je vous conseille d'attendre les élections européennes avant de juger, c'est trop tôt. Je vous souhaite d'être réélu, et là, je souhaite que vous sachiez faire valoir vos craintes sur nôtre possible perte de souveraineté. Mais encore, il y aura la décision des chefs de d’États et de gouvernement, et comme ils sont majoritairement libéraux, c'est râpé. Quant à écrire que le gouvernement Français est d'accord, n'est-ce pas un peu vite ?

Et le pire, même si vous étiez président de la République française, vous ne pourriez imposer vos vues, il vous faudrait quitter l'Union avec toutes les conséquences que je n'ose imaginer, c'est tout le problème.

Bien sûr vous êtes contre le pacte de responsabilité, Hollande le meilleur ami du Médef, le plus sectaire au monde ! Le scootériste casqué qui a donné les clés du camion au Medef, Hollande la succursale du Médef, la rhétorique est belle, mais sans embauche.

Voyez-vous ce qui me gène dans ce flot de critiques stériles, que je comprends aisément, le passé plaide pour vous, c'est vôtre position et celle de certains syndicats qui rejettent ce pacte avant qu'il soit défini mais, qui comme vous, ne font pas embaucher des chômeurs. Alors le choix est simple vaut-il mieux tout faire pour embaucher des chômeurs, avec contre parties, ou critiquer la politique pour le faire ?

Je me suis souvent dis pourquoi les syndicats qui ne cessent de critiquer, comme vous même, sans responsabilité, ne montreraient pas l'exemple de faire embaucher plusieurs milliers de chômeurs, et là voyez-vous, de suite, tout change. Ce n'est pas vôtre boulot dommage, mais rien ne vous empêche d'aller voir les patrons et de les pousser à embaucher, je suis sûr qu'ils vous écouteraient.

Mais, vous avez déjà déclaré que voteriez contre ce pacte, alors qu'il n'est pas défini, vous êtes incorrigible, le dogme vous perdra.

François Hollande n'est pas à la hauteur pour réduire le chômage d'ailleurs, il a échoué pour la fin de l'année 2013 malgré sa promesse, un peu folle d'ailleurs. Mais, il est têtu, il veut continuer en allégeant les charges des entreprises de 35 milliards sur trois ans en supprimant les allocations familiales, qu'il envisage de compenser par des réductions de dépenses, mais avec contre parties, d'embauches de chômeurs.

Je sais que le patronat n'aime pas être contraint, d'ailleurs Pierre Gattaz du voyage avec le président Hollande aux États-Unis s'est dit hostile à toutes contre parties au pacte de responsabilité, et puis le lendemain, il revient sur ce qu'il a déclaré. J'avoue que faire un pacte avec ce patronat, il faut du courage, et là, je suis de vôtre avis.

Vous avez certainement observé, que la France était sous l'influence d'une dégradation de sa cote Aa1 en Aa2 par l'Agence Moody's, ce qui pouvait avoir de graves conséquences sur le taux de nos emprunts. Actuellement nous empruntons à des taux extrêmement bas, 2,39 % en janvier 2014 pour l'emprunt à dix ans, alors que l'Italie est à 3,31 % et l'Espagne à 3,81 %. Quant à l'Allemagne il est à la hausse à 1,84 %. Imaginez que nôtre taux d'emprunt à dix ans augmente, se serait une catastrophe pire encore.

Vous savez, comme moi, que s'il est actuellement si bas c'est le fait de la politique de la BEI. L'Europe n'a pas que des défauts, et quand on a une dette de près de 2.000 milliards, les banques rechignent à vous prêter de l'argent. C'est la caution de la BEI qui nous préserve, pourquoi, n'en parlez-vous pas ?

Le reste de vôtre billet est d'importance secondaire, je ne vais pas m'y étendre, je note seulement que vous êtes contre la vie privée en public, mais dans le cas du président c'est plus difficile, ses moindres gestes sont passés au scanner.

c4nlogo

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu