Avertir le modérateur

Silvio Berlusconi et le scandale sexuel du Rubygate,

chantages et mensonges derrière le bunga bunga.

Le «Olgettine» se confessent au téléphone.

Encore en location à la charge de Berlusconi, référence Giornalettismo.

En cliquant sur la référence parcourez le diaporama.

Support Wikipedia Ruby raconte les plans de Silvio Berlusconi pour la couvrir d'or afin qu'elle se taise. Nicole «briffa» ses amies avant les parties controversées à la villa d'Arcore résidence de Berlusconi dans la périphérie de Milan. Les filles commentent les soirées dans la maison du premier ministre. Les querelles, les soupçons quand tout commence à s'effondrer, lorsque le patron semble de plus en plus seul. Voici quelques-unes des conversations interceptées au cours de l'enquête, à lire sur la ré-enquête journalistique, en italien.

Serait-ce la fin du scandale du Rubygate qui pollue l'Italie depuis 2010 ? Silvio Berlusconi est soupçonné d'avoir incité à la prostitution une danseuse de discothèque mineure. Entre février et mai 2010, il aurait payé Karima El Mahroug, connue également sous le nom de scène Ruby Rubacuori, alors mineure pour avoir des relations sexuelles avec elle, ainsi qu'avec de nombreuses autres jeunes femmes qui participaient à une série de réceptions privées, les bunga-bunga près de Milan.

C'est ce scandale qui fit requérir par la procureure Giulia Turri du tribunal de Milan assistée de deux magistrates Orsola De Cristofaro et Carmela D'Elia à Berlusconi 6 années de prison avec l'interdiction à perpétuité d'exercice public, condamnation qui fut porté par les juges à 7 années de prison avec interdiction perpétuelle d'exercer une fonction publique.

Une condamnation par les femmes titre la presse italienne

Berlusconi, un verdict violent, jamais vu mais je résisterais à cette persécution.

Serait-ce la fin de la carrière politique de Berlusconi, probablement pas, il fera appel et la pression politique de son parti le Pdl fera le reste. A 76 ans Berlusconi vu sa puissance financière avec ses avocats et ses appuis politique, il est fort probable qu'il ne fera jamais de prison. Dans son camp les réactions ne se sont pas faites attendre, c'est un «véritable attentat contre la démocratie», s'insurgea le sénateur de droite Lucio Malan, Fabrizio Cicchitto plus modéré qui dénonça «l'irresponsabilité d'un noyau de magistrats soutenus par des forces éditoriales et financières contre lesquels il faut protester haut et fort».

De plus, la majorité actuelle du gouvernement ne tient que par l'appui du Pdl dont le vice président du conseil est d'Alfano. C'est une coalition Pd de centre gauche dont le chef de file est Bersani avec le parti de Berlusconi qui permit cette majorité gouvernementale à la suite des élections législatives de 2013, voir les élections législatives italiennes dans un contexte d'austérié. Le mouvement 5 étoiles de Peppe Grillo ayant refusé tout accord électoral.

Déjà la condamnation pour concussion et prostitution juvénile de Berlusconi conduisit les faucons de son parti à se mettre en stand by en agissant sur Berlusconi pour des élections anticipées en provoquant un tir sur les taxes et la justice. Mais Enrico Letta premier ministre fit de l'inertie et tenta dans un premier temps une médiation pour juguler le dommage d'un éventuel recours aux élections. Il rencontra le président du parti démocrate Pd Gugliemo Epifati dans un entretien de 45 minutes sur des questions européennes mais également une stratégie pour assurer la continuité du gouvernement.

Dans un second temps Enrico Letta devait rencontrer Berlusconi dans un face à face dans lequel Berlusconi devrait lui signifier que pour le moment, il n'était pas question d'attaquer le gouvernement, mais de demander que la réforme de la justice soit inscrite en priorité. Mais, le premier ministre reste plus préoccupé par l'hypothèse d'une nouvelle campagne des faucons du Pdl contre la TVA et la taxe foncière sur la propriété. Si la taxe foncière sur la première maison devrait être éliminée, c'est 4 milliards d'euro par année de rentrées fiscales en moins. Si l'on ajoute à cela la taxe sur la TVA, c'est plus de 3 milliards d'euros qu'il faudrait trouver en plus ailleurs.

De nouvelles élections italiennes auraient pour conséquences une nouvelle situation d'inquiétude sur les marchés ce qui ne peut être bon pour nous qui empruntons à des taux extrêmement bas. Pour le moment Berlusconi ne fera pas de prison tant que l'appel ne sera pas rejeté, ce qui lui laisse quelques mois, jusqu'en octobre.

Selon «il Corriere Della Sera» Berluscconi est prêt à retourner à la TV pour parler du gouvernement. D'une humeur noire, prêt au pire, il fini mal. «Je n'ai rien fait, rien de mal, mais comme ils veulent me mettre dehors de la scène politique, ils profitent de cette occasion». Il considère ce procès comme le plus odieux, il a balafré, selon lui, son image internationale ce qui conduisit au grand déclin de son gouvernement, le procès Ruby.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu