Avertir le modérateur

Madame Merkel au secours du soldat Sarkozy.

elle va faire campagne avec lui.

Support Wikipedia Il s'agit de la chancelière de l'Allemagne qui veut soutenir son ami Sarkozy dans sa campagne électorale pour le renouvellement de son mandat présidentiel. Il faut que les choses soient mal engagées pour que la chancelière d'Allemagne prenne position si ouvertement, alors que jusqu'à présent la politique intérieure des Nations restait en dehors de toutes interventions directes internationales. L'information est sérieuse puisque reprise par l'ensemble de la presse. Elle participerait dans la partie de la campagne de printemps, c'est donc que Sarkozy sera bien candidat à sa succession. On peut noter au passage l'hypocrisie honteuse de sa candidature qui n'en est pas une tout en, en n'étant une, son show télévisuel de dimanche 29 janvier ne laisse aucun doute sur ses intentions. Il n'a plus aucune retenue et peu lui importe ce que les Français peuvent penser de lui, il joue ainsi ses dernières cartouches, comme on dit la politique de la terre brulée.

Avec cette entrée dans la campagne intérieure Française, Angela Merkel joue, elle aussi, le tout pour le tout. Il est certain que le programme de François Hollande n'est pas fait pour la réjouir, il ira la voir dès qu'il sera élu, s'il l'est bien sûr. Affronter Hollande est autre chose que Sarkozy. Ce n'est pas la même intelligence, et il y a de quoi faire peur à cette chancelière, ce qui mettrait François Hollande dans l’embarras, ce n'est pas son intérêt, il est très correct. Elle se retrouverait dans la peau de Sarko, les rôles seraient inversés.

Si Sarkozy l'emporte, ce sera bien joué pour les deux, l'élection de Sarkozy confortera celle de sa réélection. Seulement, c'est jouer avec le feu, d'autant plus que son show télévisé avec des journalistes au raz du parquet, la peur d'être viré de leur emploi s'ils insistent trop, nous a montré que son nouveau plan d'austérité était une copie de ceux de Madame Merkel. Décidément, il ne sait pas faire autrement que de prendre exemple sur les Allemands de la CDU. Par extension, cela nous fait penser que nous pourrions être gouvernés par le couple Merkozy, Madame Merkel serait chancelière d'Allemagne et première ministre en France. La question est, est-ce les Français apprécieraient, je ne crois pas. Et même sans aller jusque là, l'intervention de Madame Merkel auprès de Sarkozy risque que d'être contre productrice, les Français m'aiment pas que l'on vienne s'occuper de leurs affaires, surtout dans le contexte actuel.

On peut penser que cet aspect de la campagne ce serait bon pour l'opposition peut-être, mais surement mauvais pour la France il créerait un précédent fâcheux. Le mélange des genres n'est jamais bon. A noter que Sarkozy avait soutenu Madame Merkel à l'automne 2009 pour sa réélection, ce ne serait donc qu'un rendu puisque appartenant à la même famille politique ou presque. Seulement l'Allemagne n'est pas la France, et si les Allemands ont apprécié, puisque réélue, rien n'assure en France que son appui soit bien apprécié. Au parlement Européen les députés UMP côtoient ceux de la CDU au sein du groupe du Parti populaire européen, PPE, qui rassemblent les partis démocrates-chrétiens, conservateurs et de centre-droit, mais ce n'est pas une raison pour venir chatouiller les Français.

L'information dérive de Hermann Grohe secrétaire général de la CDU devant le Conseil national de l'UMP réunit à Paris le samedi 28 janvier. Il s'est fait le porte voix de la chancelière qui souhaite bonne chance à l'UMP et à Sarkozy. Il a même été jusqu'à déclarer que «Nicolas Sarkozy est l'homme qu'il faut pour être à l’Élysée, aujourd'hui et à l'avenir». Il a d'ailleurs annoncé «qu'Angela Merkel va soutenir Nicolas Sarkozy lors de rendez-vous de campagne au printemps». N'oubliant pas au passage d'égratigner François Hollande en déclarant que «ses propositions n'apportent aucune réponse aux problèmes urgents de notre temps», indique-t-il. «Quand on voit comment le candidat socialiste parle du travail de nos gouvernements sur la crise de la zone euro, il est clair qu'il serait un frein à davantage d'intégration et à l'avenir de l'Union européenne».

Le décor est planté, François Hollande élu ne doit pas s'attendre à une collaboration avec la CDU et Angela Merkel. Je note au passage, que François Hollande a souhaité construire avec l'Allemagne un autre traité Élyséen s'il était élu, construction refusée avant qu'il devienne président, s'il le devient. Alors que vient d'être signé à 25 le nouveau traité Européen sur la discipline budgétaire imposé par Angela Merkel. L'hégémonie Allemande sous une autre forme. La Grande Bretagne et la République Tchèque se sont abstenus. Sont but contrôler plus efficacement les finances publiques des pays signataires.

C'est donc un barrage politique annoncé envers la France, qui ne peut conduire à terme qu'à un éclatement de l'Europe dans le contexte actuel ou la Grèce va être en défaut de paiement, ou a une mise en veilleuse jusqu'aux nouvelles élections Allemandes. Dans ces deux cas l'Allemagne en porterait la responsabilité. Il est en effet inconcevable qu'un pays en rejette un autre sous prétexte qu'il n'a pas la même politique que la sienne.

Au palais de l’Élysée, dimanche 29 janvier. Document Le Monde.fr FRANCE TÉLÉVISION/REUTERS

Que dire du show télévisuel de Sarkozy, rien que l'on ne sache déjà. Un autre plan d'austérité minant encore plus la croissance. La TVA sociale conduisant à une augmentation de 1,6 points le taux actuel le portant à 21,2 % à partir de premier octobre, n'est pas pour faire plaisir, mais seulement à accroître la fraude à la TVA, et à réduire le maigre pouvoir d'achat de la ménagère. Remarquez, il faut qu'il soit réélu, cela laisse un espoir.

Pour accroître la compétitivité, les entreprises pourront conclure des accords sur le temps de travail avec leurs salariés si une majorité de ceux-ci l'acceptent. C'est la porte ouverte au chantage, vous acceptez une réduction de salaire, ou un étalement des heures de travail, ou je licencie. On a déjà vu que cela ne marchait pas. Les salariés qui avaient acceptés ont enfin de compte été licenciés quelques mois plus tard, l'exemple de la société Continentale est le plus significatif. En outre on sait bien que ce n'est pas le vrai problème, c'est simplement, comme je l'ai montré que nos usines n'ont pas su s'adapter au marché en faisant comme les Allemands des produits de qualité, voir le faux problème des charges patronales.

Pour les Transactions financières, une taxe de 0,1 % pour les entreprises cotées en France est prévue pour le mois d'août.

Sur le logement, la possibilité de construire 30 % de plus sur son logement sans permis de construire, ce n'est pas cela qui donnera des logements sociaux. Pour les maisons particulières c'est un investissement couteux qui ne peut servir qu'aux familles aisées. Pour les immeubles c'est un plus aux propriétaires et aux promoteurs qui auront de la surface supplémentaire, qu'ils feront payer sur le prix des logements, mais pas pour des logements sociaux. Un nouveau cadeau aux propriétaires.

Création d'une banque, dès février, avec une dotation d'1 milliard d'euros de fonds propres, pour prêter aux PME, c'est la meilleure mesure, copiée sur le programme de François Hollande.

Enfin pour l'apprentissage, le relèvement à 5 % du quota de jeunes en apprentissage dans les entreprises de plus de 250 salariés.

Transmis sur neuf chaînes de télévision, la main mise du pouvoir sur l'information. Sarkozy a rassemblé sur TF1 et France 2, 15,4 millions de téléspectateurs, pas sûr que ce soit positif. «J'ai un rendez-vous avec les Français. Je ne me déroberai pas et, franchement, ça approche» a déclaré le chef de l’État. Je l'ai trouvé angoissé, pas clair, affaiblit. Ce n'est plus le Sarkozy flamboyant, c'est le Sarkozy d'un bilan calamiteux.

Je reprendrais le commentaire de Nicolas Dupont-Aignan qui résume bien l'impression qu'il a donnée,

«Nicolas Sarkozy avait voulu apparaître sur toutes les chaînes à la même heure pour convaincre les Français qu'il allait faire en 3 mois ce qu'il avait promis de ne pas faire pendant 5 ans». «Cette nouvelle séquence de communication a tourné au fiasco». «L'instauration d'un troisième plan de rigueur déguisé derrière une augmentation de la TVA pour tous les Français est indéfendable». «Afin de renflouer les caisses de l’État vidées par sa politique de l'euro fort et le sauvetage d'un système financier à la dérive, Nicolas Sarkozy accepte de pénaliser les classes moyennes et populaires et notamment les retraités». Le chef de l’État «a aussi fait la preuve de son incompétence en matière économique» en «calquant toutes ses décisions et tous ses exemples sur l'Allemagne».

Jeudi prochain, c'est François Fillon, je ne savais pas qu'il se présentait à l'élection présidentielle ? Ce qu'il y a de bien, c'est qu'au moins nous savons à quoi nous devons nous attendre en cas de sa réélection.

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu