Avertir le modérateur

Christine Lagarde directrice générale du FMI,

un parachute doré avant l'heure ?

Document site Web impôts, fiscalité, économie, argent,...

Support WikipediaEn général c'est à la fin de la mandature du gouvernement que les ministres, ceux qui ont bien servis, sont récompensés de leur obéissance politique par un parachute permettant pendant quelques années d'arrondir leurs revenus. La mise à l'écart de DSK précipite les choses et quoi de plus normal dans le contexte du libéralisme actuel de proposer Christine Lagarde la championne du CAC 40, des réductions d'impôts et par voie de conséquence le report des charges du pays sur les classes inférieures, réduisant la consommation et par voie de conséquence les investissements tout en augmentant le chômage.

Christine Lagarde pour qui j'ai une certaine admiration pour son parcours n'est que le porte drapeau des banques.

La rupture brutale d'une grande activité peut parfois conduire à une légère dépression lorsque le téléphone ne sonne presque plus. Pour Christine Lagarde femme de pouvoirs pas de problèmes, maîtrise d'Anglais avocate et femme d'affaires ayant dirigé un grand cabinet de renommée mondiale dont elle fit la prospérité par une augmentation de 50 % de son chiffre d'affaire, mais, tout comme DSK ayant échoué au concours d'entée de l'ENA, montre ainsi que l'ENA n'est pas la voie si royale que l'on prétend, la valeur de la personne joue un rôle bien plus important que le parchemin.   Pour Christine Lagarde sans avoir l’auréole de DSK ni son expérience ministérielle n'en ait pas moins une femme reconnue, classée cinquième femme d'affaire Européenne par le Wall Street Journal Europe, libérale, elle est toute indiquée aux yeux  de cette droite Européenne pour succéder à DSK. Le FMI, si elle l'intègre n'aura aucun problème d'harcèlement sexuel masculin, et pourra être certain qu'elle fera de son mieux pour appliquer cette politique économique qui la caractérise. Je vous prête de l'argent mais vous étranglez un peu plus vos concitoyens  par une politique drastique de rigueur.

Est-ce la seule solution pour redresser le pays qui subit de plein fouet la crise de la finance due au dérèglement financier mondial, non puisque finalement ce ne sont que des pansements puisque l'on ne s'attaque pas aux vraies causes de ce dérèglement financier anarchique.

La conférence de presse de Christine Lagarde.

Je fais mon coming out dit-elle en envoyant en Anglais une lettre de motivation aux membre du comité de direction du FMI avec des pièces jointes montrant le soutien de Sarkozy, Berlusconi, Merkel, Barroso, de Didier Reynders ministre des finances Belge. Pour le porte-parole d'Angela Merkel, «Madame Lagarde est une personne dotée d'une grande compétence, qu'elle a acquise après avoir occupé pendant des années des positions de haut rang dans le secteur privé, dans la politique et dans le gouvernement de son pays». Il a également loué «sa grande compétence sur la scène internationale» et estimé que la ministre Française «maîtrisait au mieux la question de la crise de la dette publique en Europe, ce qui est particulièrement important» , dans la mesure où le FMI est associé aux Européens dans les plans de secours aux pays en difficulté.

Christine Lagarde n'est pas seule à briguer ce poste, le président de la banque centrale du Mexique Augustin Augustin Carstens, sont tous deux des candidats «très fiables» à la tête du FMI, a jugé Timothy Geithner secrétaire au trésor au sein de l'administration Obama. «Ce sont deux personnes très talentueuses» a-t-il déclaré lors d'un entretien public en réponse à une question sur la succession de Dominique Strauss-Kahn. «Christine Lagarde a des compétences exceptionnelles et combine de façon excellente la connaissance de l'économie et de la finance et le sens politique dont il faut savoir faire preuve, à ce genre de poste, et il en est de même pour Augustin», a-t-il ajouté.

Quand à José Manuel Barroso président de la Commission européenne, il a annoncé qu'il soutenait «pleinement» sa candidature. Soulignant, dans un communiqué, que ses «qualités, ainsi que son engagement pour le renforcement de la gouvernance économique mondiale, sont indispensables pour assurer la mission du FMI et sa contribution vitale à la stabilité économique internationale». Même le dernier G8 sous la présidence de Sarkozy a plébiscité Christine Lagarde, les États-Unis conservant la banque mondiale, cela va de soi.

On nous  oblige à comprendre que pour la direction du FMI ce doit être un Européen, la banque mondiale étant pour un Américain, cela signifie donc aux yeux des pays les plus riches qu'ils sont les maître du monde ? Mais alors les pays émergents que l'on regroupe dans le vocable Brics comprenant le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine, et l’Afrique du Sud, ne sont que de seconde catégorie ? Un directeur du FMI issu de ces pays verrait, par ce qu'il est confronté à des conditions sociales critiques, la répartition des richesses différemment et pourrait peut être aider les pays en difficulté autrement ? Pour convaincre ces pays qu'ils seront pris en considération s'ils acceptent Christine Lagarde au poste si convoité du FMI, elle s'est envolée le dimanche 29 mai pour le Brésil.

Christine Lagarde est accusée d'abus d'autorité dans l'affaire Crédit-Lyonnais-Bernard Tapie-Adidas. Laurent Mauduit de Médiapart va même jusqu'à écrire «scandale d’État». Depuis qu'un tribunal d'arbitres privés a alloué, le 7 juillet 2008, la somme de 403 millions d'euros à Bernard Tapie, dont près de 230 millions resteraient pour lui ? Ce serait le constat qui apparaîtrait du rapport de la Cour des comptes qui est révélé en version intégrale sur le site.

En d'autres termes, il est reproché à Christine Lagarde d'avoir favorisé Bernard Tapie en clôturant la procédure judiciaire par la mise en œuvre d'un tribunal d'arbitres privés, lire l'affaire Tapie.

Le procureur général de la Cour de cassation Jean-Louis Nadal a recommandé le 10 mai l'ouverture d'une enquête pour abus d'autorité dans le dossier de cette affaire Tapie. Dans sa lettre que François Fillon a adressée à la Cour des Comptes concernant la capacité juridique à compromettre il est précisé que «le CDR bien que détenu par un établissement public, est une société commerciale et peut donc compromettre NDLR», comme peut le faire toute personne de droit privé qu'elle soit ou non détenue par l’État directement ou indirectement, c'est à dire avoir recours à une procédure d'arbitrage. «Cette question a d’ailleurs été tranchée par un jugement du tribunal administratif de Paris, le 8 octobre 2009 et confirmé en appel le 31 décembre 2010».

Il faut donc se garder de tirer des conclusions, cette mise au point précise tout simplement que le CDR était aussi une société privée et que dans ce cas, la procédure du tribunal arbitral pouvait être appliquée comme d'ailleurs toutes procédures administratives. La qualificatif de «scandale d’État» employé par Laurent Mauduit paraît inapproprié. Le CDR est l'organisme chargé de gérer les dettes du Crédit-Lyonnais dont celle de Bernard Tapie.

A cette affaire se greffe des soupçons d'irrégularité sur Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation, et de Bernard Scemama, l'ancien président de l’Établissement public de financement et de restructuration, le procureur général de la Cour des comptes Jean-François Bénard en a été officiellement saisi. C'est une information Médiapart sur les «présomptions d'irrégularités et d'actes illégaux commis lors du règlement du contentieux de l'affaire Tapie-Adidas-Crédit-Lyonais». Ces deux réquisitoires ont également été transmis, assure Mediapart, à Gérard Palisse, le président de la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR), chargée d'examiner le rôle de Christine Lagarde dans cette Affaire.

Pour Christine Lagarde c'est un dossier creux, sur France 2 aux informations de 20 heures, elle s'est exprimée sur une décision d'ouverture des poursuites. «Si, la commission, décidait de poursuivre cette enquête, ce ne serait pas particulièrement surprenant. Personnellement, ça ne me dérangerait pas du tout», a-t-elle dit. «C'est un dossier creux dans lequel j'ai totalement respecté la loi, je n'ai avantagé personne, j'ai souhaité solder un gros reliquat d'un passé un peu triste du Crédit lyonnais».

Christine Lagarde sur France 2

Il faut donc attendre le résultat de l'enquête lancée par le procureur général Jean-Louis Nadal, mais est-ce qu'elle peut influer pour écarter Christine Lagarde étant donné les soutiens dont elle bénéficie ?

Pour que l'enquête se traduise par l'envoi de Christine Lagarde devant la Cour de justice avant le 10 juin, date de clôture des candidatures au FMI, il faudrait un miracle de sorte que la décision du FMI ne peut prendre en compte pour Christine Lagarde l'éventuelle procédure judiciaire pour son choix. Elle a donc toutes les chances de remplacer DSK quitte ensuite à démissionner pour assurer sa défense, elle se trouvant ainsi dans la même situation que lui !

Sur Europe 1 le dimanche 29 mai,  Christine Lagarde s'est attachée à démonter les soupçons qui pèsent sur ses épaules dans l'affaire Tapie. Elle a notamment déclaré que la saisine par la Cour de justice de cette affaire était «fausse par certains aspects et dénuée de fondement juridique». Au mois de mai 2007 j'étais ministre de l'agriculture et de la pêche, je m'occupais du thon rouge, si l'on commence avec des faits si inexacts cela m'inquiète un peu.

Christine Lagarde sur Europe 1

Christine Lagarde affirme par ailleurs qu'elle restera candidate au FMI si la Cour de justice ouvre une enquête, même s'il s'agit d'un lourd handicap.

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu