Avertir le modérateur

  • Léonardo di ser Piero da Vinci,

    plus simplement Léonard de Vinci.

    leonard-de-vinci.1230582009.jpg

    15 avril 1452 en Toscane mort le 02 mai 1519 à Amboise, (son Maître Andréa del Verrrocchio).

    Qui ne serait pas fasciné par le génie de cet homme, on n'arrête pas de découvrir outre ses peintures, ses dessins de machines qui nous montrent qu'il avait réfléchi même à voler par sa machine volante 1485, qu'il avait conçu une grande aile 1480-1500 aux extrémités manœuvrables précurseur de l'aile d'avion, un appareil volant, des engrenages, des dessins d'escaliers dont la vis à deux filets qu'il a mise en application probablement au château de Chambord dans la construction du monumental escaler, on pourrait dire qu'il a inventé la géométrie descriptive tant il avait cette faculté de représentation et de la perspective. Il a touché à tout de la catapulte, aux mouvements de l'eau, au sous marin, à l'automobile, à la mitrailleuse et à l'architecture et même à l'illumination du soleil de la terre et de la lune 1506-1508, voir ses dessins ici.

    Mais il est plus reconnu par sa peinture dont ses œuvres sont dans les plus prestigieux musées, et on a récemment découvert au Louvre au dos du tableau de la Vierge, l'Enfant Jésus, et Sainte Anne des dessins. Le mardi 09 décembre, jour de la fermeture hebdomadaire, il est à peine 9 heures lorsque la personne chargée au département des peintures assiste au décrochage de ce tableau. Il représente la vierge son fils et sa mère et doit être examiné, cliquez ici .

    08122716_leonardx1p2_ori.1230584994.jpg

    1510, huile sur bois, musée du Louvre.

    La Sainte Anne comme l'appellent les experts est une œuvre très lourde peinte sur bois de peuplier de grande dimensions 168,4 cm sur 129,9 cm. Au dos des bandes de papier recouvrant les joints et sur le bois le numéro d'inventaire 5 comme écrit à la craie.

    la-tete-de-cheval.1230585857.jpgLa personne qui le regarde croit distinguer sur le bois la tête d'un cheval de 18 cm de haut et de 10 cm de large à peine visible et des trous ronds évoquant un squelette et un os de bassin qui lui rappellent les études anatomiques de l'artiste. L'analyse approfondie du tableau montre une moitié de crâne et un troisième dessin l'enfant Jésus tenant l'agneau dans son bras droit. Soumis aux techniques d'imageries les plus récentes les dessins laissent penser que c'est bien ceux de Léonard de Vinci sans que ce puisse être affirmé.

    Homo universalis, un esprit universel, artiste, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain, un génie de facultés représentatives de sa pensée.

    Dans la haute renaissance du «cinquencento», son nom a sa place dans l’histoire de la philosophie par ce que c’est, dans les aphorismes extraits de ses manuscrits posthumes, que se trouve la première formule claire sur le principe et la méthode des sciences exactes. Cet esprit, le plus universel de la Renaissance, n’était pas seulement versé dans les arts plastiques, mais encore dans l’anatomie, le génie et la mécanique, et il ressentait le besoin de se rendre compte, au moyen d’idées philosophiques, de la voie qu’il prenait dans ses investigations ainsi que des impressions qu’il avait des faits et gestes des hommes qui l’environnaient, voir l'encyclopédie Agora.

    La haute renaissance fait référence à l’art de la Rome papale, de Florence et de la république de Venise de 1500 à 1530.

    450px-tizian_102.1230627158.jpg

    la Vénus d'Urbin, œuvre de Titien (République de Venise 1538) exposée à la galerie des Offices, Florence. Cliquez ici pour la salle de Léonard de Vinci à la galerie des offices., voir la vue panoramique.

    Comment ne pas être émerveillé par cette peinture qui par ses ombres et lumières donne de la perspective, de la profondeur de champ, elle stigmatise une réalité visuelle.

    Avec la peinture de la Haute Renaissance, l’art occidental atteint son apogée, et apporte des œuvres d'art d'une portée universelle. Ces années verront surgir les premières œuvres maîtresses de l’histoire de l’Art, les maîtres de cette période sont notamment :

    Léonard de Vinci (1452-1519),
    Michel-Ange (1475-1564),
    Raphaël (1483-1520).

     

    Léonard de Vinci porte la technique du sfumato à la virtuosité dans ses peintures. Sfumato de fumo en Italien signifie évanescent, enfumé, et la Joconde illustre bien cette technique dans son arrière plan, elle donne un effet de profondeur, les détails et des contrastes s'estompent avec la lumière d'une façon progressive donnant cet effet de profondeur.

    joconde.1230629607.jpg

    Mona Lisa, 1506, 53 cm sur 77 cm, huile sur bois, musée du Louvre.

    Cette peinture est considérée comme l'œuvre la plus belle au monde. On n'a jamais percé le mystère de son sourire, La finesse des lèvres et son air moqueur vous donnent l'impression qu'elle vous regarde. Elle est avec «la Cèna» et son dessin de l'homme de Vitruve, les plus copiées et parodiées.

    derniersouperla-cene-jpg.1230631841.jpg

    La Cèna dit le dernier souper 1498, 880 cm sur 460 cm, peinture Tempera sur plaster, Couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie à Milan, au font du réfectoire du couvent, c'est sa plus grande œuvre.

    250px-smgraziele-font-du-couvent.1230632412.jpg

    La salle du réfectoire mesure 35 m sur 9 m. Depuis l'époque de Léonard de Vinci le sol à été rehaussé et les fenêtres agrandies. La Cèna représente le dernier repas de Jésus de Nazareth entouré de ses 12 apôtres le jeudi saint vieille de sa crucifixion. Il s’agit, de gauche à droite, de Barthélemy, Jacques le Mineur, André, Judas, Pierre, Jean, Jésus, Thomas, Jacques le Majeur, Philippe, Matthieu, Thaddée et Simon. La fresque est surmontée des trois blasons de la dynastie des Sforza à Milan. Cette peinture a subi les outrages du temps et malheureusement aussi la main de l'homme. Les nombreuses copies des disciples du Maître, que l'on voit à Milan, au Louvre, à l'Ermitage, à la Royale Académie de Londres, attestent la valeur cette œuvre. Et ce dessin sur les proportions de l'homme,

    vitruvius.1230632736.jpg

    C'est l'étude des proportions Vitruvius, 1487, 24,5 cm sur 34,3 cm, plume et encre, accademia di venezia.

    Le cercle circonscrit à l'homme jambes écartées et bras levés conduit au rectangle qui lui est circonscrit lorsqu'il a les bras horizontaux et les jambes repliées pour un tronc identique, la tête gardant sa position dans les deux tracés. Le problème est de savoir si la réalité typique du squelette de l'homme est bien représentée par cette géométrie, on peut le supposer, c'est en fait un gabarit.

    Son rare génie est fait de l'harmonie des dons contraires qui égalent en lui le savant à l'artiste. Ses sentiments sans cesse passent par son esprit et ses idées par son cœur, «Plus on connaît, plus on aime». Le charme rare de ses œuvres est dans un subtil mélange d'analyse et d'émotion, d'exactitude et de fantaisie, de naturel et de spiritualité, dans ce réalisme psychologique d'un artiste qui pense que l'esprit est partout présent et doit partout apparaître, la Pittura è cosa mentale, ces quelques mots résument que la représentation que l'on se fait des choses et de ce qu'elles nous inspirent est «una cosa», une chose mentale.

    Les manuscrits de Léonard de Vinci, ce savant, nous montrent le grand artiste qu'il est, le magistral précurseur de la science moderne. Il portait toujours avec lui un petit carnet sur lequel il consignait des observations de tout genre jusqu'à ce qu'il fût rempli. Les manuscrits qui nous sont connus, écrits de droite à gauche et qu'il faut déchiffrer au miroir, sont ces carnets mêmes, ou quelquefois les extraits des notes les plus importantes qu'ils contenaient, cliquez ici et qu'il avait observé et réfléchit.

    Léonard ne se contente pas de préconiser l'expérience, il reconnaît en elle une méthode générale, la condition de la science réelle, efficace, qui donne la puissance des effets par la connaissance des causes. Avant de raisonner, il faut observer. Observer, c'est se mettre en présence des faits, en analyser par l'attention les circonstances multiples. L'expérience est une observation provoquée, elle est nécessaire pour démêler dans la trame complexe des phénomènes leurs rapports constants et généraux. Les manuscrits nous le montrent appliquant, selon les cas, parfois simultanément, des méthodes de concordance, de différence, des variations concomitantes. Les lois générales établies sont des principes généraux dont nous sommes autorisés à tirer des conséquences que les faits ne sauraient démentir. Observation, expérimentation, induction, déduction, sous le nom d'expérience, Léonard comprend tous les procédés qu'impose à l'homme la nécessité de découvrir une vérité dont il n'est pas l'auteur.

    L'expérience commence par la science, sans elle, nous ne pouvons connaître ni les faits, ni leurs rapports. Mais les rapports que nous nous bornons d'abord à constater, nous devons les mesurer, introduire ainsi dans les sciences physiques la précision et la certitude des sciences mathématiques.

    François premier et Léonardo de Vinci.

    200px-francis1-1.1230653634.jpgJe ne ferais pas la biographie de François premier mais évoquer Da Vinci ne peut se faire aussi sans François 1er.

    Il est considéré comme le monarque emblématique de la période de la renaissance Française. Son règne ponctué de guerres et de d'importants faits diplomatiques permet aussi un développement important des Arts et des lettres en France, et les grands noms de la renaissance Italienne, y contribuent.

    La renaissance Italienne s'étant largement répandue en France, François premier fit venir entre autre Andra del Sartro (Andrea d'Agnolo di Francesco di Luca 1486-1531 peintre, son maître Piero di Cosimo, influencé par Raphaël) et Léonard de Vinci. François Ier manifeste une véritable affection pour le vieil homme, qu’il appelle « mon père » et qu’il installe au Clos Lucé, à quelques centaines de mètres du château royal d’Amboise. Vinci apporte dans ses malles ses œuvres les plus célèbres tels La Joconde, La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne, Saint Jean Baptiste.

    saint-jeanbatiste-leonard-de-vinci.1230654666.jpg

    Saint-Jean baptiste sous les attributs de Bacchus 1516, huile sur bois, musée du Louvre.

    Le roi lui confie l'organisation des fêtes de la Cour à Amboise ainsi que l'étude de divers projets, et il meurt en 1509 dans ses bras selon une légende très controversée.

    François premier est un constructeur acharné, et dépense sans compter pour de nouveaux bâtiments. Au début de son règne il entame la construction du château de Chambord, et Léonard de Vinci participe à ses plans, ainsi que l’architecte italien Boccador, à qui on doit le donjon de ce château.

    250px-chambord-20050319.1230655820.jpgChambord est le plus vaste des châteaux de la Loire construit pour se rapprocher de la Comtesse de Thoury qui habitait dans le voisinage. Chambord c'est sans conteste la silhouette royale qui se dessine de loin, c'est une œuvre magnifique du génie de l'homme de 156 m de façade, 426 pièces, 77 escaliers, 282 cheminées et 800 chapiteaux sculptés.

    L'architecte est inconnu, mais des analyses montrent la main de da Vinci. L'escalier à double révolution lui est attribué est dans l'esprit du dessin à double hélice qu'il avait fait.

    180px-escalier_chambord.1230656892.jpgIl permet d'accéder à la grande terrasse, elle aussi inspirée par Léonard, et qui offre une vue sur les cheminées et chapiteaux du toit en faisant le tour du donjon (qui est en fait la partie la plus haute du château et non la prison). Cet escalier est surmonté d'une tour lanterne bien reconnaissable de l'extérieur.

    Né à Vinci près de Florence élève du célèbre peintre Florentin Andréa del Verrocchio qui cultivait en outre la tisserandrie, la fonderie des métaux, et l'orfèvrerie, Léonardo da Vinci fut appelé à Milan par Ludovik le More, il y institua une académie des sciences. Ludovik le More de la dynastie des Sforza 1494-1499, était Duc de Milan.


  • Le conflit Israélo-palestinien,

    Les morts de l'impossible solution Israélienne.

    Faut-il tous les tuer ?

    israel-frappe-le-hamas-photo_1230380700497-20-0.1230477366.jpg

    © AFP - Mohammed Abed

    L’hypocrisie atteint son nirvana, bien sur qu’il faut que les Palestiniens arrêtent leurs tirs de roquettes sur Israël comme les Israéliens arrêtent d’occuper leur territoire.

    Depuis vendredi la trêve décrétée par les organisations palestiniennes et acceptée par Israël le 19 juin dernier a, officiellement, pris fin. Le chef du Hamas, Khaled Mechaal, toujours en exil à Damas, expliquait quelques jours auparavant qu’Israël ne s’était pas tenu aux accords passés, et notamment n’avait pas allégé le siège de la bande de Gaza. De fait, cette trêve n’en avait que le nom. 49 Palestiniens, dont 7 enfants, ont été tués en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pendant les six mois de trêve négociée par l’Égypte, selon un rapport du quotidien palestinien Quds. De plus, la bande de Gaza est soumise à un blocus Israélien depuis le 17 janvier 2008 qui a entraîné des pénuries de la plupart des produits de base et des coupures d’électricité.

    En outre, dans la bande de Gaza, le mois de novembre a été particulièrement meurtrier, puisque 17 Palestiniens ont été tués par les bombardements et les incursions de l’armée israélienne en représailles aux tirs de roquettes.

    Mais qui demande aux Israéliens de quitter les territoires qu’ils occupent ?

    Bien sur, il est intolérable que le plus fort humilie et tue le plus faible, ces Israéliens n’ont encore rien compris et pourtant, ils ont tant soufferts de la Shoah. Pourquoi faire souffrir autant leurs frères ennemis qui autant qu’eux ont droit de vie sur cette même terre de Palestine.

    Comment effacer plus de 200 morts et 700 blessés dont 140 grièvement, qui fera enfin comprendre que la solution n’est pas l’escalade mais qui ose le clamer. Qui fera comprendre à ces Israéliens qu’à terme leurs actions ne peuvent que se retourner que contre eux, le plus fort à toujours tord de frapper le plus faible, même si celui-ci n’est pas sans reproche et commet aussi des atrocités. Ou est la proportion quelques tirs de roquettes ou de mortier et quelques maisons endommagées contre 288 morts, 700 blessés dont 140 grièvement dont des civils, un cataclysme s’est abattu sur Gaza. Une prison à ciel ouvert enfermant 4.000 Palestiniens, le déséquilibre est patent. C'est la stratégie du chaos contre Gaza, toutes ses infrastructures construites avec l'argent de la communauté internationale ont été détruites et les problèmes d'eau sont cruciaux.

    israel-frappe-le-hamas-photo_1230378963035-20-0.1230477841.jpg© AFP - Mohammed Abed

    Ehud Olmert premier ministre de transition, a affirmé qu'Israël ne « combattait pas le peuple palestinien » mais le Hamas, et s'est engagé à éviter une « crise humanitaire » à Gaza.

    Mais il n’a pas compris que le plus pacifique des Palestiniens ne peut admettre ses paroles en voyant un tel désastre et autant de sang versé. C’est le sang des Palestiniens qui coule même si le Hamas s'est opposé au Fatah, un peuple ne peut que crier vengeance.

    Dans ce conflit, la communauté internationale porte une lourde responsabilité comme l'Union Européenne, après avoir exigé des élections libres et transparentes à punit les Palestiniens d'avoir mal voté en ne reconnaissant pas la victoire du Hamas en prenant le parti de Mahmoud Abbas, c'est à dire de l'occupant.

    Alors, la Maison Blanche demande aux Israéliens de faire en sorte que les raids ne fassent pas trop de victimes civiles, de l’inconscience pure. Comment le monde peut-il fonctionner avec de tels raisonnements, invraisemblable non ! L’armée Israélienne se glorifie, elle a porté un coup sévère au Hamas, mais cela fait plus de 60 ans qu’elle porte des coups sévères et qu’aucune solution de paix n’est encore en vue, et ce n’est pas 288 morts et 700 blessés qui vont arranger les choses.

    Les Palestiniens sont plusieurs millions même s’ils sont morcelés, le Hamas à Gaza représente en fait les Palestiniens pauvres, et le Fatah/OLP en Cisjordanie représente la bourgeoisie Palestinienne dans une Palestine morcelée, ingouvernable, et s’il ne reste plus de Palestiniens de Gaza par ce que tous sont partis ou morts, d’autres viendront pour continuer la lutte, comment faire comprendre à ces faucons cette erreur. Comment faire comprendre qu'un conflit mondial peut survenir.

    Les élections législatives doivent avoir lieu le 10 février en Israël, les faucons haussent le ton d’autant que les sondages donnent Benjamin Netanyahou celui qui a favorisé l'implantation dans les territoires occupés est donné gagnant. « À long terme, le renversement du régime du Hamas est inévitable », a dit le dirigeant du Likoud, en visitant à Sderot une maison touchée par les tirs venus de Gaza.

    L’État d’Israël et un gouvernement sous ma direction se fixeront comme objectif stratégique de renverser le régime du Hamas à Gaza, a aussitôt répliqué la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, devant des membres de son parti Kadima. « Les moyens d’atteindre cet objectif devraient être militaires, économiques et diplomatiques », a-t-elle ajouté, sans entrer dans les détails.

    Mais le Hamas qu’est-ce que c’est,

    idéologiquement, il est issu du Mouvement des Frères Musulmans. Ce n’est pas un parti nationaliste ou un mouvement de libration nationale, mais un ensemble de mouvements politiques du monde arabe. Le Hamas est qualifié d'être un groupe de terroristes du coté Israélien et du monde Occidental, mais d'hommes qui se battent pour leur territoire du coté Palestinien et du Moyen Orient et qui a pris le pouvoir sur Gaza en opposition à l’organisation OLP/Fatah, le résultat des élections libres n'ayant pas été respecté. Aux yeux de beaucoup de Palestiniens et d'arabes il est ce groupe qui se bat pour sa terre contre les Faucons Israéliens qui, par leur implantation abusive, occupent des territoires Palestiniens à l’extérieur des limites fixées, par la communauté internationale lors de la création de l’Etat d’Israël, à la suite de l’accord d’armistice Israélo-arabes en 1949 comme suite à la guerre Israélo-arabes en 1948.

    A la guerre des 6 jours, Israël prend le contrôle par sa victoire sur les forces armées jordaniennes, égyptiennes et palestiniennes de la Bande de Gaza. La résolution du Conseil de sécurité 242 (1967) universellement considérée comme la pierre angulaire d’un règlement juste, viable et complet du conflit Israélo-arabe impliquait à Israël à se retirer des territoires occupés. Les zones habitées par les Palestiniens arabes ayant reçu une autonomie plus ou moins complète après les accords d’Oslo, ce sont les territoires autonomes Palestiniens qui sont la Cisjordanie, Jérusalem-Est, et la bande de Gaza qui comprennent également les hauteurs du Golan.

    Or, Israël continue cependant d’en contrôler l’accès et y mène des opérations militaires par le fait que les Palestiniens du Hamas n'ont pas reconnu leur Etat et qu'ils font des actions terroristes. Ces territoires ont vocation à devenir le futur Etat Palestinien souverain élément clé du conflit Israélo-palestinien. Mais l’arrivée de Benyamin Netanyahou, fait qu’il a annulé en août 1996 la décision prise en 1992 de geler l’implantation de nouvelles colonies en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. En février 1997, il annonce la reprise de la colonisation juive dans une partie de la ville de Jérusalem. Depuis lors, il a poursuivi la politique de colonisation des territoires occupés et de Jérusalem-Est.

    Il est donc impossible qu'une solution humaine puisse apparaître tant que le Hamas ne reconnaisse pas l'Etat d'Israël, ce qui est une hérésie, et poursuive ses actions terroristes, et qu'Israël ne quitte pas les territoires occupés. Les Israéliens comme les Palestiniens du Hamas sont donc aussi des terroristes.

    Les Palestiniens n’ont pas d’Etat, mais ils ont deux gouvernements qui se battent pour un pouvoir sans contour territorial précis tant est morcelée cette région. Le Fatah qui a tenté d’éliminer le Hamas représenterait pour certains l’Occident pro Israélien et le Hamas pro Moyen-Orient c'est à dire la résistance à Israël.
    C'est donc sur ce petit bout de terre que se joue le conflit Occident représenté par l'Amérique et ses alliés et Moyen Orient représenté par les pays arabes.
    Le peuple Palestinien désavoue probablement dans sa majorité la stratégie de négociations du Fatah avec l’occupant sous pression Américaine et qui ont toujours été orientées sur l’élimination du Hamas. Négociations qui n’ont finalement rien apporté sur le fait qu’Israël doive se retirer un jour des territoires occupés.

    israel-frappe-le-hamas-photo_1230376952451-20-0.1230479150.jpg© AFP - Mohammed Abed

    Pour résoudre le problème et avoir la maîtrise de la région, les Israéliens se chargent donc d’éliminer le Hamas par des actions disproportionnées aux provocations permanentes qu’ils lui font, l’obligeant à des ripostes sous forme de tirs de roquettes ou de mortier. Il apparaît évident qu’une fois le Hamas hors d’état, qu’Israël aura les mains libres pour imposer sa volonté aux Palestiniens du Fatah. Une stratégie qui ne peut que diviser encore plus ce peuple et qui avec ces morts entre eux ne présage rien de bon et de durable.

    Ce n'est pas la communauté internationale qui pourra s'interposer pour contraindre Israël de libérer les territoires occupés si le Hamas est mis hors d'état. Le fait d'accepter qu'Israël fasse le boulot met le Fatah dans une position de complicité qui ne peut que rendre la situation ingérable tant ces souffrances et ces morts seront difficiles à effacer malgré la prise de position de Mahmoud Abbas.

    Le chef du gouvernement du Hamas Ismaïl Haniyeh a répliqué que les attaques israéliennes ne feraient pas plier son mouvement. Le Hamas a appelé sa branche armée, les brigades Ezzedine al-Qassam, à «mettre tous les moyens en œuvre pour empêcher les sionistes de dormir». Son chef en exil, Khaled Mechaal, a appelé à déclencher une nouvelle intifada contre Israël et a évoqué une reprise des attentats suicide, dans un entretien à la chaîne qatarie Al-Jazira.

    Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié l'offensive israélienne «d'agression lâche et dénoncé les massacres dans la bande de Gaza» peut-il faire autrement ? Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit «profondément inquiet et a appelé à un arrêt immédiat des violences».

    Sarkozy exprime sa «vive préoccupation» à Abbas,

    notre président Nicolas Sarkozy a exprimé sa «vive préoccupation face à l'escalade de la violence dans le sud d'Israël et dans la bande de Gaza», dimanche, lors d'un entretien téléphonique avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, selon un communiqué de l'Elysée. M. Sarkozy, également président en exercice du Conseil européen, «a rappelé sa ferme condamnation des provocations qui ont conduit à cette situation ainsi que de l'usage disproportionné de la force». Le chef de l'Etat «a déploré les importantes pertes civiles et appelé à l'arrêt immédiat des tirs de roquettes sur Israël ainsi que des bombardements israéliens sur Gaza », indique également la présidence, (avec AFP).

    Le déséquilibre est trop important entre Israël et les Palestiniens pour qu'une solution équitable puisse voir le jour, les Faucons Israéliens n'accepteront jamais d'évacuer les territoires occupés sans y être contraint par la force.

    Un groupe de rabbins israélien a publié un décret religieux qui permet à l’armée de l’occupation israélienne de bombarder les groupements résidentiels des palestiniens civils innocents sous prétexte de répondre au lancement des roquettes palestiniennes.

     

    Aux dernières infos Israël poursuit ses raids ce dimanche et a mobilisé 6.500 réservistes pour une action terrestre et l'on est à 310 morts et 1.400 blessés. Les négociations entre la Syrie et Israël sont interrompues, des mouvements de protestation se font jour un peu partout dans le monde, en Turquie et à Paris, à Londres, à Madrid, au Danemark, à Rome, et ils accusent Israël de nettoyage ethnique et le terrorisme Israélien. Un Iman Saoudien a prononcé une fatwa appelant les musulmans à attaquer les Israéliens partout ou qu'ils se trouvent. Kadhafi accuse les pays arabe de lâcheté, cliquez ici, et aussi, ici

    Des pompiers tentent d'éteindre le feu qui ravage un bâtiment touché par un missile israélien, dans le Sud de la bande de Gaza. © EYAD BABA/AP/SIPA .

     

    29458_une-gaza-pompiers.1230487576.jpg

    Georges Bush a laissé une situation catastrophique tant dans son pays que dans le monde. On s'interroge sur ce que va faire Obama avec un tel bilan à gérer. Ce n'est pas simple et sa crédibilité est mise à rude épreuve avant qu'il ait pris ses fonctions d'autant que le Hezbollah et l'Iran avec son potentiel militaire nucléaire sont parties prenantes pour le Hamas. Il ne peut rester indifférent et tout le monde attend sa réaction.

     

  • Che Guevara.

    img630.1230243445.jpg

    Portrait de l'artiste Deme, cliquez ici, ajouté à Stars portraits le 23 mai 2008. Ce portrait montre la puissance du regard de cet homme son intransigeante volonté et son charisme. Il fut repris et diffusé par toutes les agences de presse du monde entier, il représente le symbole même du révolutionnaire, probablement le portrait le plus médiatisé.

    1928-1967

    Ernesto Rafael Guevara-de la Serna.

    «El Che es una expresión vocativa del idioma castellano utilizada comúnmente en gran parte del Cono Sur, como así también en la comunidad autónoma española de Valencia. Es una característica muletilla que se encuentra difundida en Argentina, Bolivia, Paraguay, Uruguay y la Comunidad Valenciana, cliquez ici» .

    «El “che” es una muestra de confianza y se usa para llamar la atención del interlocutor y permite dirigirse a alguien sin pronunciar su nombre, «che, ¿me podés decir la hora?», cliquez ici.

    Le Che est né le jeudi 14 juin 1928 à Rosario, Argentine, cliquez ici . De descendance Espagnole et Irlandaise par son père l'architecte Ernesto Guevara Lynch et par sa mère de Cela de la Serna et de la Llosa descendante d'une famille fortunée. Il fut exécuté le 09 octobre en Bolivie 1967 à La Higuera, cliquez ici. Il fut connu pour révolutionnaire Marxiste et homme politique d'Amérique Latine, dirigeant de la guérilla internationale cubaine et médecin.

    D'une famille aisée, les problèmes de santé de Ernesto Rafael, il souffre de crise d'asthme, conduisirent sa mère Celia à rechercher un climat sec à Alta Gracia dans la province de Córdoba et à se charger de son éducation primaire, cliquez ici. Il suivra les cours à l’école San Martín, puis au collège Manuel Solares.
    En Mars 1942 il commence ses études secondaires au Collège National Déan Funes, à Córdoba, à environ 45 kilomètres de Alta Gracia. La famille Guevara-de la Serna va vivre à Alta Gracia jusqu’au début de 1943, année où Ernesto fait connaissance des frères Granado et Ferrer, avec lesquels il se liera d’amitié pour très longtemps. En 1946, la famille déménage à Buenos Aires pour aller vivre dans un appartement de la grand-mère paternelle.
    Au décès de sa grand-mère An Isabel qu'il veille pendant 17 jours, il annonce après sa mort, qu'il étudiera la médecine au lieu des études d'ingénieur qu'il avait envisagées.
    Inapte au service militaire, il commence des études de médecine indifférent aux mouvements de protestation étudiants, même si ses parents, et plus particulièrement sa mère, sont des militants anti-péronistes. Il fait la connaissance de Berta Gilda Infante, connue sous le nom de Tita. Elle est membre de la Jeunesse Communiste Argentine. Ils deviennent vite bons amis et Ernesto lit avec elle les textes marxistes et ils discutent de la réalité politique de l’époque, c'est le tournant de sa vie

    Jeune étudiant en médecine il décide en octobre 1950 de faire son premier voyage en Amérique Latine, en passant par le Chili, le Pérou et la Colombie. Il est le spectateur attentif des problèmes sociaux des pauvres de ces pays, et cite dans ses notes la phrase de José Marti, «Je veux unir mon destin à celui des pauvres du monde». En décembre, il repart avec son ami Alberto Granados à travers le continent Sud-américain, ou ils sont contraints à des petits boulots comme assistant médecin pour poursuivre leur voyage, leur moto avec laquelle ils étaient partis étant devenue hors d'usage.
    De retour à Buenos Aires en août 1952, il poursuit ses études de médecine et obtient le titre de docteur en médecine et chirurgie le 11avril 1953 à l'université de Buenos Aires.

    Son titre de docteur en médecine il décide de partir à nouveau le 7 juillet 1953 pour l'Amérique du Sud et Centrale il est accompagné par Carlos Ferrer surnommé «Calica» son ami d'enfance né à Alta Gracia en 1929 et écrivain. Cela lui fait toucher la pauvreté de près conséquences des inégalités sociaux-économiques fortement incrustées qui ne peuvent se modifier que par des actions révolutionnaires à ses yeux. En Bolivie il observe les changements sociaux apportés par le Mouvement nationaliste révolutionnaire arrivé au pouvoir ce qui le confirme dans une attitude révolutionnaire pour combattre la pauvreté. Puis ils visitent le Pérou, l'Equateur, le Panamá et le Costa Rica, et ils poursuivent le voyage et visitent le Nicaragua, le Honduras et le Salvador, pour finalement arriver au Guatemala.

    Ces voyages l'on marqué à tout jamais de la nécessité de rendre plus heureuses ces populations par le combat contre les dictatures qu'il poursuivra jusqu'à sa mort

    Au Guatemala, le Che poursuit son éducation politique à travers l'amitié qu'il lie avec l'économiste et exilée péruvienne d'origine indienne, Hilda Gadea Ontalia, ancien membre du Parti Apriste (APRA, Alianza Popular Revolucionaria Americana). Il se lie d'amitié également avec un groupe de révolutionnaires cubains dirigé par Fidel Castro, qui le 26 Juillet 1953 prirent part à l'assaut du Cuartel Moncada. Parmi eux se trouve Nico López, qui baptisera Ernesto du surnom de « Che ».

    Pour former sa connaissance sur les méthodes marxistes Che Guevara se met en contact avec le Parti Guatémaltèque du Travail et officie comme médecin dans les syndicats. Il participe activement à la politique interne du pays pour la défense du gouvernement démocratique et révolutionnaire de Jacobo Arbenz. Il rejoint le président Jacobo Arbenz Guzmán renversé quelques mois plus tard par un coup d'Etat organisé par la CIA connu sous le nom de code opération PBSUCCESS. En tant qu'argentin et en raison de sa position en faveur du gouvernement de Arbenz, Ernesto Che Guevara est contraint de demander asile auprès de l'Ambassade d'Argentine, mais il décide de se rendre à Mexico, où il travaillera comme photographe et à l'Hôpital Général. Un mois plus tard il est rejoint par Hilda Gadea et Nico López.

    Le Che, Fidel Castro et la révolution Cubaine.

    175px-fidel_castro5_cropped.1230309379.JPGFidel Alejandro Castro Ruz le 26 décembre 2003 né le 13 août 1926 à Cuba.

    En visite chez María Antonia Gonzales qui collabore efficacement avec les révolutionnaires exilés, Ernesto fait connaissance de Raúl et Fidel Castro son frère. Au cours de cette réunion, le Che reste à converser durant une dizaine d'heures avec Fidel durant lesquelles ils échangent leurs opinions. Et, à la suite de cet échange, Ernesto est devenu membre du groupe de lutte révolutionnaire Cubain contre la dictature de  Batista.

    Il se marie le 8 Août 1955 avec Hilda à Tepotzotlán, près de Mexico. Hilda est enceinte et le futur parrain est Raúl Castro. Le 15 Février 1956, naît Hilda Guevara Gadea.

    Ernesto reste 57 jours dans la prison Miguel Schultz après avoir été arrêté par la police mexicaine dans la hacienda «Santa Rosa», Popocatépetl, à 35 kilomètres de la capitale, qui était le camp d'entraînement des révolutionnaires cubains qui préparaient une attaque contre Cuba, et qui étaient dirigés par le Général Alberto Bayo, un ancien colonel de l'Armée Républicaine pendant la Guerre Civile en Espagne

    Le Che a toujours caché ses activités révolutionnaires à ses parents, et il leur envoie une lettre les informant de sa situation en leur annonçant sa séparation avec Hilda.

    Le Dimanche 25 Novembre 1956, de l'embouchure du río Tuxpán au Mexique, Ernesto Che Guevara s'en va avec le «Granma» avec 81 autres hommes dont Fidel Castro sur un yacht d'une capacité de 25 personnes seulement, que Fidel Castro avait acheté à une entreprise nord américaine. Une semaine plus tard, le Dimanche 2 Décembre, ils débarquent à Los Cayelos dans la Province Orientale au sud-est de Cuba. Au moment où Castro et ses hommes débarquent, l'armée de Batista présente les attendait. Après quelques jours de combats, seuls 12 des 82 hommes engagés ont survécu. Ces hommes se réfugient dans la Sierra Maestra pour mener une guérilla contre l'armée de Batista. Parmi les survivants se trouvent le Che, Raúl Castro et Camilio Cienfuegos.

    Ils sont alors soutenus par le gouvernement américain qui leur fournit de l'argent et des armes et commencent une guérilla révolutionnaire dans les montagnes de la Sierra Maestra. Batista en ne les repoussant pas à la mer commet l'erreur d'analyse en déclarant que personne ne survit dans la Sierra Maestra, mais Castro et ses hommes le démentent dans les faits,  cliquez ici.

    Dès le début de son combat, le Che se distingue en tant que combattant de la lutte révolutionnaire à Cuba contre la tyrannie du dictateur Fulgencio Batista, et le 1er Mars 1958, est diffusée pour la première fois « Radio Rebelde », une radio créée par le Che.

    On ne peut pas dissocier Che Guevara de Fidel Castro pour la lutte contre Fulgencio Batista pour la conquête de Cuba. Gagnant le soutient populaire le mouvement révolutionnaire regroupe bientôt 800 hommes et devient très populaire aux Etats-Unis qui voient en Castro un héro de la démocratie.

    A la fin du mois d'Avril 1958, Ernesto est envoyé à la tête du commando de la 8ème Colonne vers la région centrale du pays. Ils arrivent jusqu'à la Sierra del Escambray, province de Las Villas, où ils montent un camp de base. Le Che participe aux combats et plus particulièrement à la Bataille de Santa Clara le 1er Décembre 1958, laquelle s'avère très importante dans leur objectif principal de faire tomber la dictature de Batista et de faire triompher la Révolution Cubaine.

    Parallèlement Le 24 mai 1958, Batista envoie dix-sept bataillons (plus de 10 000 hommes) contre Castro lors de l'Opération Verano cliquez ici. Bien qu'en infériorité numérique, Castro remporte des victoires, aidé en cela par des désertions massives dans l'armée de Batista. Au cours de la contre-offensive de l'automne 1958, les forces révolutionnaires prennent Santiago de Cuba, la deuxième ville du pays, et Santa Clara avec le Che. Le 31 décembre 1958, alors que la situation est très incertaine. Batista part en exil avec 40 millions de dollars et le 1er Janvier 1959, Cuba est libéré.

    Le 2 Janvier, Camilo Cienfuegos Gorriarán entre dans La Havane, paralysée par une grève générale. Le lendemain le Che y fait son entrée, et le Dimanche 8 Janvier, Fidel Castro entre victorieusement dans la capitale.

    Les parents du Che arrivent le Lundi à Cuba, 6 ans après la dernière rencontre avec leur fils. Le 21 Janvier, Hilda Gadea et Hildita viennent vivre à La Havane.

    En égard aux services rendus à Cuba, Ernesto Che Guevara est déclaré citoyen cubain par le Conseil des Ministres le Lundi 9 Février 1959.

    Au mois de Mars 1958, Ernesto avait fait la connaissance à Escambray d'une jeune cubaine de 22 ans, Aleida March Torres, et le 2 Juin 1959 le mariage est célébré après que le divorce fut prononcé entre le Che et Hilda Gadea le 22 Mai 1959.

    Che Guevara occupera des fonctions officielles militaires, et économiques au sein du gouvernement Cubain. Il sera nommé chef des forces armées révolutionnaires et procureur d'un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d'une centaine de policiers et militaires du régime précédent coupables de crimes de guerre. Chef de l'industrie et de la réforme agraire il créé des camps de travail et de rééducation, et le 26 novembre1959 il occupe le poste de Président de la Banque Nationale de Cuba.

    A la suite de l'attentat organisé par la CIA dans le port de la Havane contre le bateau Belge «La Courve» qui apportait des armes à Cuba, Alberto Korda prend la célèbre photo du Che en hommage aux victimes de l'attentat, et au cours de la cérémonie Fidel Castro prononce cette phrase qui restera dans l'histoire, «Patria o muerte. ¡Venceremos!» (La Patrie ou la mort. Nous vaincrons !).

    La vie du Che se déroule dans de nombreuses missions officielles au nom du gouvernement révolutionnaire. Le 20 Mai 1962 naît son fils, Camilo, nom qu'il lui donne en hommage à son camarade Camilo Cienfuegos, qui mourut tragiquement dans un accident aérien.

    Du 17 au 20 Avril 1961, Ernesto Che Guevara occupe le commandement militaire de Pinar del Río pendant l'attaque de mercenaires sur la Plage Girón, dans la Baie des Cochons (Bahía de los Cochinos), au cours de laquelle 1500 contre révolutionnaires cubains tentent d'envahir l'île dans une opération organisée et financée par la CIA. Les révolutionnaires du Che mettront en déroute les mercenaires en moins de 72 heures.

    Lors de sa présence à Cuba, le Che œuvre dans de nombreuses tâches, il est l'initiateur du Travail Volontaire dans tout le pays, de l'organisation des Forces Armées Révolutionnaires (FAR), il est le fondateur de la revue Verde Olivo, où il écrit de nombreux articles, il est l'auteur de différents livres et essais. Les œuvres du Che les plus connues sont : « Diario de Bolivia », « Discurso en Argel », « Discours lors de la XIXème Assemblée Générale des Nations Unies », « El cuadro, columna vertebral de la revolución », « El Socialismo y el Hombre en Cuba », « La Guerra de Guerrillas », « Mensaje a los Pueblos del mundo a través de la Tricontinental », « Pasajes de la Guerra Revolucionaria », « Reforma Universitaria y Revolución », « Sobre la construcción del Partido », « Solidaridad con Vietnam del Sur », « Táctica y Estrategia de la Revolución Latinoamericana ».

    Le 14 Juin 1963 naît le quatrième enfant du Che, le troisième avec Aleida. C'est une fille qui sera appelée Celia, en hommage à sa mère.

    Du 15 au 17 Avril, il est en visite en France, Algérie et Tchécoslovaquie.

    Afin de poursuivre plus en avant ses idéaux libertaires, il sollicite de la Direction de la Révolution Cubaine son détachement des responsabilités qui le lient à Cuba, pour reprendre la lutte armée en solidarité avec les peuples du monde.

    Le 1er Avril 1965 il écrit des lettres d'adieux à ses parents, ses enfants et Fidel Castro, et s'en va pour le Congo. C'est dans ce pays qu'il apprendra la mort de sa mère.

    Un an plus tard, le Jeudi 3 Novembre 1966, Ernesto Che Guevara arrive à La Paz, en passant par Madrid et Sao Paulo. Il entre clandestinement en Bolivie sous le nom de Adolfo Mena González, fonctionnaire péruvien de l'Organisation des Etats Américains et possède au cas où, un passeport Uruguayen au nom de Ramón Benítez Fernández. Le 7 Novembre il se trouve dans une hacienda de Ñancahuasú où, avec un petit groupe de combattants boliviens, cubains et autres nationalités, il fonde l'Armée de Libération Nationale de la Bolivie (Ejército de Liberación Nacional de Bolivia). Pendant son séjour en Colombie, il est connu en tant que «Comandante Ramón», et également «Fernando el sacamuelas».

    Mais 11 mois plus tard les forces spéciales Boliviennes apprennent le lieu du campement de la guérilla. Plus de 1.800 soldats arrivés au village de La Higueraz encerclent le campement dans le ravin de Quebrada del Yuro, et après trois heures de combat le Che est capturé avec Simón Cuba Sarabia. Il se rend après avoir été blessé aux jambes et que la culasse de son fusil a été détruite par une balle. Selon les soldats Boliviens présents il aurait déclaré,

    «ne tirez pas, je suis Che Guevara et j'ai plus de valeur pour vous vivant que mort».

    Mais cette déclaration n'est pas certaine une autre version de sa capture indique que c'est une fois arrêté qu'il aurait murmuré, «je suis Che Guevara»

    ecole-ou-che-guevara-fut-execute.1230387548.jpgEcole du village de La Higuera province de Chuquisaca ou Ernesto Che Guevara est exécuté, le Dimanche 8 Octobre 1967 à 13h10, par des soldats boliviens dirigés par des agents de la CIA. C'est le 09 octobre au matin que le gouvernement de Bolivie annonce la mort du Che. Au même moment arrivent à La Higuera le colonel Joaquín Zenteno Anaya et l'agent de la CIA Félix Rodríguez. A 13h00, le président Barrientos donne l'ordre d'exécuter les guérilléros. Le président Barrientos ne voulait pas de procès public qui aurait attiré l'attention internationale non souhaitée sur la Bolivie comme ce fut le cas pour le procès Debray. Condamner Che Guevara à une peine de prison aurait été un risque.

    Le 18 Octobre 1967, sur la Place de la Révolution, Fidel Castro informe le demi million de cubains présents de la mort du Commandant Ernesto Che Guevara, « Tu as disparu physiquement, mais ton image et tes idéaux restent et resteront présents en nous, parce que ceux-là ils ne pourront jamais les tuer avec des balles ».

    Il fut un grand révolutionnaire fidèle, un destin exceptionnel et une figure légendaire à sa conviction de libérer les peuples opprimés probablement aussi un homme chaleureux, il a sacrifié sa vie à cet idéal qui pour beaucoup, indépendamment de sa pensée politique de renverser une dictature pour une autre, est un exemple de loyauté et de fidélité.

    Cet article entre dans le cadre de la sortie du film le 07 janvier 2009 sur le Che réalisé par Steven Soderbergh avec Benicio Del Toro, Demian Bichir, Santiago Cabrera. Il m'a été suggéré par le Websine Come 4 New dans lequel je suis également publié.

    Cet article biographique a été rédigé à partir de biographies sur Che Guevara dont j'ai cité les références, auxquelles j'ai associé des éléments de la biographie de Fidel Castro les deux parcours se rejoignent dans la lutte contre le dictateur Fulgencio Batista, je n'en revendique aucune paternité outre les quelques ajouts pour compléter l'exposé.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu